, Rappel à Dieu de Serigne Cheikh Ahmeth Tidiane Sy :  2 ans déjà !, www.igfm.sn

Rappel à Dieu de Serigne Cheikh Ahmeth Tidiane Sy : 2 ans déjà !

Religion/Société

iGFM-(Dakar) Serigne Cheikh Ahmeth Tidiane Sy « Al Makhtoum » Ibn Cheikh Al Khalifa Seydi Aboubacar Sy, a été rappelé à Dieu le 15 mars 2017  à l’âge de 91 ans. Deux ans après sa disparition, on se souvient encore de ce guide guide des Moustarchidines et Khalife général des Tidianes.

Cet homme de Dieu, né en 1926 à Saint-Louis (Nord du Sénégal), était plus connu pour son calme et ses sorties rares. Il donnait des instructions sans pour autant faire des apparitions en public. C’est d’ailleurs ce qui faisait sa marque de fabrique. Mieux, il était véridique et appelait souvent au travail et au respect de son vis-à-vis.

Un homme influent

Installé Khalife de Tivaouane après le décès de Serigne Mansour Sy en décembre 2012, Al Makhtoum avait pourtant très tôt tenté de réformer son entourage familial.

Le troisième fils de Sérigne Babacar Sy revendiquait une fidélité sans faille aux enseignements de son père, celui qu’il a toujours considéré comme le seul maître spirituel. En marquant son époque comme son père, Serigne Cheikh a aussi réussi à avoir un cursus très intéressant sur l’Islam.

Al Makhtoum a aussi été très influent durant son parcours. Ce, grâce à sa fidélité aux enseignements de son père et au résultat de son itinéraire personnel qui aura fini d’impressionner quasiment tout le monde.

Le marabout intellectuel

Portant également le nom du fondateur de la Tidjaniya, Serigne Cheikh Tidiane Sy était surnommé le «marabout intellectuel » grâce aux cinq années qu’il a vécu en France. D’ailleurs, on appelait ce long séjour une sorte d’exil.

Ce qu’on retient le pus chez lui, c’est le fait qu’il réussissait également à tout maîtriser. Ce, parce qu’à 14 ans déjà, il a fini de boucler les cycles inférieur et moyen des étues islamiques. Deux ans plus tard, il met en place son premier livre qui parle des vices des marabouts. Un parcours exceptionnel qui aura permis à cet homme d’avoir une dimension extraordinaire,

D’ailleurs ceci faisait qu’il menait bien le Gamou, les dahiras…Du coup, sa disparition le 15 mars 2017 était un coup de tonnerre notamment au Sénégal. La communauté musulmane a pleuré et continuera à pleurer.

IGFM

3 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.