igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Acte XXV des Gilets jaunes : une mobilisation plus calme après le 1er-Mai

International

iGFM-(Dakar) Pour leur acte XXV, les Gilets jaunes semblaient beaucoup moins présents dans les rues samedi, alors qu’ils étaient nombreux dans le cortège syndical du 1er-Mai. À Paris, ils défilent à proximité de centres hospitaliers.

L’acte XXV des Gilets jaunes, samedi 4 mai, s’annonce comme un nouveau recul de leur mobilisation, trois jours après les manifestations de la Fête du travail, qui avaient rassemblé entre 150 000 et 300 000 personnes en France.

À 14 h, quelque 3 600 personnes défilaient dans les rues en France, dont un millier à Paris, selon un décompte du ministère de l’Intérieur régulièrement contesté par les manifestants.

À Paris, trois manifestations déclarées ont été autorisées par la préfecture. Le principal cortège de plusieurs centaines de personnes s’est élancé à 13 h de l’hôpital Lariboisière (10e arrondissement) en direction de la place de la Nation (11e arrondissement).

Sur leur trajet, les manifestants passent à proximité de plusieurs centres hospitaliers de l’est de la capitale. Les organisateurs veulent apporter un « soutien aux personnels soignants des hôpitaux et aux citoyens ayant difficilement accès aux soins ».

Par ailleurs, en fin de matinée, une vingtaine de Gilets jaunes ont distribué des tracts à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle pour protester contre la privatisation d’Aéroport de Paris (ADP).

Déclin du nombre de manifestants

Ces rassemblements ont lieu trois jours après les heurts entre manifestants et forces de l’ordre le 1er mai, marqué par l’irruption de plusieurs dizaines d’entre eux dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, après un mouvement de panique.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, sous le feu des critiques après avoir parlé d' »attaque », a reconnu vendredi qu’il n’aurait pas dû employer ce mot.

Depuis l’acte XXII, mi-avril, les chiffres du ministère de l’Intérieur montrent un fléchissement du nombre des manifestants qui battent le pavé chaque samedi. Le 27 avril, 23 600 manifestants, dont 2 600 à Paris, ont été recensés en France par les autorités. Le mouvement, démarré il y a près de six mois, comptabilisait de son côté « 60 132 manifestants minimum ».

La préfecture de police de Paris a reconduit son arrêté d’interdiction de manifester sur les Champs-Élysées, et dans un périmètre incluant l’Assemblée nationale, le palais de l’Élysée, et le secteur de la cathédrale Notre-Dame, touchée mi-avril par un incendie.

France 24

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur International

Aller vers HAUT