igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Affaire du marabout de Ndiagne : Imam Abdalah Sall sollicite l’indulgence de la justice

Actualité

iGFM – (Dakar) – Le président de l’Association de soutien et de coordination des activités islamiques (ASCAI), s’est prononcé sur l’affaire du marabout de Ndiagne mis aux arrêts pour maltraitance sur des enfants talibés. Imam Abdalah Sall a surtout sollicité l’indulgence de la justice sénégalaise sur cette affaire qui est loin d’être un acte d’esclavagisme. « Etant un pur produit du daara, je suis à mesure de dire et d’affirmer que le jeune marabout Cheickhou Gueye n’a été nullement animé par un quelconque sentiment de maltraitance sur ses talibés. Il voulais seulement éduquer et apprendre à ces enfants le Coran et les préceptes de l’Islam. Son seul erreur c’est s’être permis d’appliquer une pratique (ancienne) qui consiste à les maîtriser pour les stabiliser car la plupart de ces enfants ont échappé au contrôle de leurs parents. Que la justice prennent en compte cet aspect et être indulgente à l’endroit de Cheickhouna Gueye et ses coaccusés », a plaidé Imam Abdalah Sall de la famille de Serigne Abass Sall ) Louga.

Dans cet entretien accordé au site Igfm, le président de l’Association de soutien et de coordination des activités islamiques (ASCAI) demande aux maîtres coraniques qui détiennent des daaras de na plus admettre en leur sein des enfants qui ont déjà perdu le contrôle parental. « Il faut qu’il soit vigilant, czar les temps ont changé. Ce qui était valable dans les daaras ne l’est plus. La violence, sous toutes ses formes doit être banni dans les daaras », soutient Imam Abdalah Sall qui appelle l’Etat à s’impliquer d’avantage dans la gestion des daaras.

IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT