Affaire exploitation illégale d’or, la presse de Tamba dans la tourmente

Actualité

IGFM-Selon nos confrères de Libération, un enregistrement sonore à la disposition des enquêteurs fait planer le doute sur la crédibilité de certains journalistes à Tamba. Il se trouve que l’un des mis en cause dans cette affaire, le lieutenant sultan Diop qui était l’émissaire des Chinois, avait la fâcheuse habitude d’enregistrer avec son téléphone les per- sonnes avec lesquelles il «traitait». Dans le cadre de leurs investigations, les gendarmes ont mis la main sur ces enregistrements dévastateurs, même pour la… presse. Dans un extrait par exemple, on entend ce confrère se désoler du fait que les «versements» ne soient que de 100.000 FCFa alors qu’il y avait, comme convenu, un blackout total de la presse sur l’existence de ces exploitations clandestines. Mis devant le fait hier, le confrère était dans une mauvaise posture lors de son interrogatoire qui a tiré en longueur avant son placement en garde à vue à la suite d’aveux percutants. Qui plus, d’autres personnes ont été interrogées dans le cadre de cette rocambolesque affaire alors qu’un premier lot a été déféré et placé sous mandat de dépôt. Le 13 juin dernier le colonel Amar Fall, patron du Parc de Niokolo Koba, le capitaine Mamadou Marone (son adjoint), Adama Diop (Chef régional des Mines) Sultan diop et le maire Dondo Keita seront jugés devant le tribunal en flagrant délit de Tamba.

igfm

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.