Affaire Nadège, Lilianne et Licka Dioum – Le Proc requiert 6 mois ferme contre l’ex de Djily Création et sa Co-prévenue | www.igfm.sn
vendredi, 19 mai 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Société / Affaire Nadège, Lilianne et Licka Dioum – Le Proc requiert 6 mois ferme contre l’ex de Djily Création et sa Co-prévenue

Affaire Nadège, Lilianne et Licka Dioum – Le Proc requiert 6 mois ferme contre l’ex de Djily Création et sa Co-prévenue

Affaire Nadège, Lilianne et Licka Dioum – Le Proc requiert 6 mois ferme contre l’ex de Djily Création et sa Co-prévenue

iGFM – (Dakar) C’est vers 9 heures 30 minutes dans une salle pleine à craquer que l’affaire opposant Nadége l’ex de Djily Création, Ndeye Coumba Lilianne Koité à Fatoumata Lika Dioum a été appelée à la barre à la salle 1 du Tribunal des flagrants délits de Dakar, ce jeudi 18 mai 2017.

 En effet, Nagéde et son amie, Lilianne sont accusées de «diffusion d’images obscènes contraires aux bonnes mœurs et association de malfaiteurs». Le procureur a requis 02 ans dont 06 mois ferme, l’affaire a été mise en délibérée le 22 mai prochain. 

Nadége et Lilianne sont accusées d’avoir diffusé les photos nues de la nommée Fatoumata Lika Dioum qui n’est personne d’autre que l’amie que Nadége avait hébergée chez elle quand elle était encore mariée au célèbre couturier Djily Création.

Vêtue d’un «meulfeu» (tenue traditionnelle des maures) de couleur blanche avec des motifs bleus, Nadége Brandine Da Souza confesse : «j’ai reçu les photos par Messenger venant des filles que je ne connaisse même pas. C’est après, que j’ai remarqué que le décor derrière les photos était le même de la maison où je vivais avec mon mari. Et c’est en ce moment, que j’ai envoyées à sa cousine Lillianne et vraiment ce n’était pas avec de mauvaises intentions». Cependant, elle reconnait aussi les avoir envoyées à d’autres amies que nous avons en commun. «Je ne nie pas que je les avais envoyées à quelques amies», déclara l’ex de Djily Création à la barre.

Lilianne Koité a aussi confirmé avoir envoyé les photos à la concernée d’abord juste pour lui prodiguer des conseils afin qu’elle arrête de se photographier nue puis à quatre de ses amies. «Quand j’ai reçu les photos par le biais de Nadège, la première chose que j’ai faite c’est de les envoyer à Lika elle-même pour lui dire de regarder ses photos qu’on m’a envoyées. Puis je lui ai dit d’arrêter cette attitude qui n’est pas bonne du tout. C’est en ce moment, que j’ai envoyé les images obscènes à mon tour à quatre autres amies avec qui je parlais de Lika», a-t-elle souligné.

Le procureur dans son réquisitoire estime que les prévenues : Nadége et Lilianne sont coupables du premier chef d’accusation  à savoir, la diffusion d’images obscènes contraires aux bonnes mœurs. Cependant, elles sont blanchies du délit d’«association de malfaiteurs», car, elles n’étaient pas de connivence pour la publication de ses images. Le ministère public requiert la peine d’emprisonnement de 02 ans dont 06 mois ferme.

 La défense assurée par Me Aboubacry Barro dans sa plaidoirie, a souligné que «Lika Dioum a même affirmé avoir envoyé ses photos nues en janvier 2015 à un de ses amoureux qui vivait au Maroc et qui lui avait promis le mariage via facebook, et dont elle ne se rappelle plus le nom».

Il poursuit : «celui-là lui avait même menacé de publier les images sur les réseaux sociaux si elle ne lui présentait pas d’autres filles. C’est vraiment hallucinant ».

Et Me Barra de terminer, non sans à s’interroger : «qu’est ce qui nous dit que ce n’est pas ce copain la qui a mis en exécution ses menace » ?

En ce sens, il a plaidé en faveur d’une relaxe purement et simplement de ses clientes.

C’est dans cette ambiance dans une salle pleine comme un œuf que le juge a mis l’affaire en délibéré le 22 mai prochain.

 Pour rappel, Nadége et Lilianne sont en mandat de dépôt depuis mardi dernier et elles vont devoir prendre leur mal en patience jusqu’à la semaine prochaine pour être fixées définitivement sur leur sort.

Hawa SIGNATE

2 commentaires

  1. qu’elle soit enfermée six mois ça sera le signal pour tout un chacun de respecter l’intimité d’autrui

  2. Djiguenn gni delenn soutouralanté senn biir téé khamnii goor yii diarou nioukoo

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.