igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Afrobasket : le Nigeria veut défendre son titre

Actualité

iGFM-(Dakar) Le Nigeria, champion en titre, semble l’équipe la plus apte à empêcher les hôtes du FIBA Women’s AfroBasket 2019 de s’emparer d’un 13e sacre continental. Les « D’Tigress » arriveront-elles à défendre leur titre lors de cette compétition qui démarre ce samedi, à Dakar Arena.

Elles l’ont déjà fait auparavant, remportant l’édition 2003 au Mozambique et enchaînant avec un succès deux ans plus tard devant leur public à Abuja.

En 2017, lorsqu’elles avaient soulevé le trophée au Mali, peu de monde les voyait capable de le faire et peut-être que leur consécration avait été un moyen pour les Dieux de démontrer que seuls eux pouvaient influencer le destin.

Cela avait été une surprise et la confiance engrangée ce faisant leur avait permis de réussir un beau parcours à la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018 en Espagne, prenant le 8e rang final. Cette expérience a été déterminante dans le développement de la sélection nigériane.

Classement en 2017 : 1er

Présentation : Alignant l’un des effectifs les plus solides du FIBA Women’s AfroBasket 2019, le Nigeria fait partie des favoris au titre et s’il affiche la même forme qu’au cours de ces deux dernières années, il ne devrait avoir aucun problème à remporter les matchs de son Groupe B. Les vrais défis devraient arriver plus tard dans le tournoi.

Absentes : Ndidi Madu, qui a joué un rôle déterminant il y a deux ans pour aider le Nigeria à gagner son 3e titre continental, a raccroché ses baskets et elle revient cette année comme assistante du coach américain Otis Hughley Jr. La toujours très énergique Cecilia Okoye a également pris sa retraite sportive.

Confrontations directes depuis 2007 : 4-2 contre le Cameroun, 1-0 contre la Tunisie.

Joueuses clés : Evelyn Akhator avait été la meilleure de sa sélection nationale il y a deux ans et elle devrait à nouveau avoir un rôle prépondérant à jouer à Dakar. Son humilité hors des terrains cache une énorme détermination en match, stats à l’appui. Elle préfère laisser son jeu parler.

L’efficacité, le leadership et l’expérience de la capitaine Adaora Elonu, associés à ceux de la distributrice Ezinne Kalu, devraient assurer les arrières pour les « D’Tigress ».

En résumé : Se sortir du Groupe B ne devrait être qu’une formalité pour le Nigeria. Il devra toutefois se méfier, car bien qu’il a tout sur le papier pour aller jusqu’en finale et défendre son titre, une erreur d’inattention pourrait s’avérer coûteuse.

Tunisie

Classement en 2017 : 11e

Présentation : Avec six joueuses évoluant à l’Étoile Sportive du Sahel, la Tunisie sera un adversaire coriace au vu de la cohésion qui en résulte nécessairement. Après avoir manqué les quarts de finale il y a deux ans, elle a cette année une chance de se racheter.

Absentes : Avec les départs de piliers de la sélection comme Salma Mnasria et Siwar Khlifa, la Tunisie est en pleine reconstruction.

Confrontations directes depuis 2007 : 0-1 contre le Nigeria, 1-1 contre le Cameroun.

Joueuses clés : Houda Hamrouni est le pion essentiel de son équipe et son travail inlassable des deux côtés du terrain est remarquable. Son expérience acquise en jouant au Maroc sera très précieuse pour ce tournoi.

Le duo composé de Wafa Loubiri et de Marwa Shili apportera du dynamisme à la Tunisie et de leurs prestations dépendra la réussite de la transition qu’elle est en train de vivre.

En résumé : La Tunisie s’est mise en tête d’améliorer son classement au FIBA World Ranking et de devenir l’équipe la mieux classée de la Zone 1 de FIBA Afrique. Elle espère pouvoir engranger de l’expérience pour continuer sa progression et qui sait, un jour, remporter le titre continental.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT