Ahmed Khalifa Niass à Iba Der Thiam : «Quand on ne connaît pas l’histoire, on se tait »

Actualité

iGFM-(Dakar) En voulant retracer l’Histoire réelle du Sénégal Iba Der Thiam a versé dans l’approximation. Voire même dans l’imaginaire.

En effet, sa rédaction nous laisse lire l’existence d’une École appartenant à (Elhadj) Malick Sy. Sans nous dire où est-ce qu’elle se situe matériellement et à quelle date elle a été fondée. Si l' »édifice » existe. Tout au moins ses vestiges. Rien sur le nombre de classes ou le corps enseignant. La même chose peut être dite sur les livres et les matières enseignées.

Mieux, il nous dit que Elhadj Abdoulaye Niasse le Grand dont mon père est le fils aîné était élève de cette école. Alors que Elhadj Aboulaye né en 1838 dans la zone de Nioro du Rip avait 17 ans en 1855 année où Elhadj Malick Sy lui-même est né..

Iba Der Thiam va jusqu’à ajouter que Serigne Abbas Sall de Louga fréquentait cette école. Alors que Serigne Abbas Sall est né en 1909. C’est à dire la même année que l’aîné de mes frères.

Nous savons que de moniteur de l’enseignement primaire à historien, Iba Der Thiam est passé par la filière des raccourcis additionnés. Sa présentation erronée de notre histoire en est une preuve plus que palpable. Car on ne peut être plus grossier en passant à pertes et profits un homme qui a combattu la penetration coloniale aux côtés de Maba Diakhou Ba. Et qui a adhéré à la Tidjanya par l’entremise d’une personne appointée pour cela par Cheikh Omar Foutiyou Tall lui-même. Et, ce, dans la même zone de Nioro du Rip.

Mieux, le premier des Niasse était le compagnon incontesté du père d’Elhadj Malick. Alors que l’homme de Tivaoune était un enfant posthume. Son père, Makhouredia ayant été assassiné avant sa naissance… Et cet érudit hors pair qu’est Elhadj Malick Sy de quelle école est il issu ?

Quelle bibliothèque fréquentait il ?

Ce sont ces informations objets d’ autant d’interrogations qui auraient constitué l’histoire d’un homme dont les qualités sont incontestables.

Elhadj Aboulaye Niasse a effectivement fait le pèlerinage à la Mecque en 1903.

Mais que dire de son « fils adoptif » qui est arrivé à la Mecque après le pèlerinage ?

Dans son ouvrage Iba Der dédaigne donner au père de Mame Khalifa Niasse et de Baye Niasse le titre de Elhadj.. Alors qu’il l’attribue ailleurs sans tenir compte de ce retard. Pourtant connu de tous.

De grâce, Iba Der Thiam, épargnez nous d’une telle manière de nous rendre notre histoire.

Ce n’est qu’une série de faits. Alors qu’en fabriquant les faits, votre histoire du Sénégal n’est que du Leeboon.

Personnellement j’ai été membre du Comité de Rédaction. Mais comme les quatre cinquièmes des Professeurs, Docteurs et autres membres vous nous avez abandonnés en cours de route. Et ce, dès que vous vous êtes fait financer par l’ancien Maire de Dakar. Chose que vous avez esquivée lors de la présentation du livre.

Non, Monsieur Iba Der Thiam, bientôt on aura écrit votre histoire si elle n’est pas déjà écrite.

Parce qu’en fait ce ne sont que des histoires. Elhadj Aboulaye Niasse le Grand a bien visité, à son retour de Fez en 1910, la famille Ndieguene de Thies. Et, des mois plus tard, la famille Sy de Tivaoune. Il avait déjà 70 ans. Il était accompagné de mon père Mame Khalifa Niasse âgé de 32 ans à l’époque. C’était la seule fois où Elhadj Malick Sy et Elhadj Aboulaye Niasse le Grand se sont vus pendant quelques mois. Mais à cet âge on ne va plus à l’école.

Vos dires mettent même en cause les écrits de Seydil Hadj Malick à l’endroit de Elhadj Aboulaye Niass le Grand. Ainsi que les écrits de mon père relatifs à ce sujet. Et qui sont publiés depuis plus d’un siècle.

Quand on ne connaît pas l’histoire on se tait. Et on ne fait pas d’histoires.

Votre famille maternelle est Obédience Niassene même si elle porte le nom Sy comme l’homme de Tivaoune.

Vous venez d’insulter sa mémoire. »

 

Dr Ahmed Khalifa Niasse

6 Comments

  1. Akhmed khalifa Niasse …..nooo j’ai honte de lui donner le nom (Niasse) car il ne le mérite passsssssssssss vraiment ce dernier a perdu la mémoire ………aujourd’hui…il honore un saints……demain …..il l’ insultes….mais pourquoi ces comportements…..mw je le conseil avant de d’ aller au plateau …qu’il réécouter ses derniers propos sur le sujet c’ est mieux de se démentir par soi même…

  2. Ta video qui circule dans les reseaux sociaux montre à suffisance que ta derniere calomnie n’est fondée que sur la haine le mensonge : vous y presentiez notre guide comme celui qui le seul a veritablement combattu le blanc par ses écoles ses mosquées et mouqaddams grace à ses qualités de stratège et d’Elu de Dieu ce qui évidemment s’éloigne trop de tes mensonges sur rfm matin du 12 sept 2019 où tu l’accuse d’accointances avec le colon que Sa Martaba ne te rate pas qu’elle avilisse aux yeux de tous avant ton départ vers l’enfer Amen bidjahi Cheikh Ahmed Tidjani

  3. En plus il y a plein de mensonges dans ce texte : « Mais que dire de son « fils adoptif » qui est arrivé à la Mecque après le pèlerinage ? » c’est totalement faux et mesquin
    Ton pere, Mame Khalifa n a jamais accompagné ton grand père à Tivaouane car ayant laissé ton grand père à Fez pour aller faire le pélérinage.
    Tu as insulté notre guide en affirmant qu’il n avait pas de daara (école) da ngay fenn car lui a commencé à enseigner depuis le Walo (Ngamou Thioulé, Ndombo etc…) que dire de son passage historique à St Louis? que dire des daaras de Ndiarné Diacksao et enfin Tivaouane

  4. Finalement qui de Iba der ou de Cheikh Seyyid Elhadji Malick vous vous adressez? Si Iba der et son staff ont commis une erreur pourquoi attaquer Notre guide? Tout d’abord Maodo (surnom donné par Mame Ablaye à Cheikh El H Malick) ne s’est jamais vanté d’être le maître d’un tel ou d’un tel malgré ces milliers d’érudits ayant passé entre ses mains. Mieux il a indiqué tous ses maîtres dans Ifhamoul mounqir al djaani : donc intellectuellement et spirituellement vous ne trouverez pas plus honnête que lui. Ahmed Niass garde une haine cruelle envers ce vénéré guide qui n’a de tord que :
    * d’avoir recu de la part de son grand père un « colis » de Seyyidi Soukeyridj contenant un idjaza itlaq, au moment où il en avait déjà (au total 41)
    * d’avoir remis à Mame Ablaye le Ism (nom de Dieu) qu’il etait venu chercher, d’oü la durée de son séjour a Tivaouane (necessaire au tarbiyya)
    * d’avoir intercedé et garanti ton grand pere auprés des colons (Wiliam Ponty) et sa peine capitale fut commuée en une amende que Seyyidil Hadj Malick a payé
    *d’avoir suggéré et convaincu ton grand pere de s’installer à Kaolack avec une recommandation aupres du commandant Blocard et de Mame Abdou Kane

    • #camus… à force de racconter des baubards , de relater des histoires infondés on finit par perdre le respect qu’on avait. En plus aucun comére ne merites d’etre respecter. Iba dér thiam ne merites aucun respect etant donner qu’il essaie de de separer des fammilles qui font la force du senegal…
      Stop stop stop stop mak gni douniou sounouye morom

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.