Apr Ziguinchor – Doudou Ka s’attaque à Abdoulaye Baldé | www.igfm.sn
samedi, 20 mai 2017
               
Accueil / Attack / Apr Ziguinchor – Doudou Ka s’attaque à Abdoulaye Baldé

Apr Ziguinchor – Doudou Ka s’attaque à Abdoulaye Baldé

Apr Ziguinchor – Doudou Ka s’attaque à Abdoulaye Baldé

iGFM – (Dakar) L’activité politique dans la capitale sud du pays commence à être intense. A moins de deux mois des élections législatives du 30 juillet prochain, c’est l’effervescence dans les différents états-majors. Dans le camp présidentiel (APR), tout comme chez leur principal rival (UCS), ces derniers jours correspondent aux manœuvres les plus effrénées pour nuire à son adversaire. Ainsi, après la sortie du leader des centristes Abdoulaye Baldé, il y a quelques jours seulement et qui promettait une raclée à l’Alliance pour la république et ses alliés de la coalition Bby avant de laisser entendre qu’il ne boxait pas sur le même que Benoit Sambou, Doudou Ka et leurs camarades, les «apéristes» lui ont, à leur tour, apporté hier la réplique. Le responsable politique de l’APR, Doudou Ka et ses camarades, devant la presse, ont fait feu de tout bois sur le député maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé.

D’emblée, «Abdoulaye Baldé a clairement dit qu’il ne souhaitait pas rejoindre le camp présidentiel malgré les appels des uns et des autres et malgré sa défaite cuisante lors du référendum de 2016. Aujourd’hui qu’il (Abdoulaye Baldé) veut se remesurer encore avec le camp présidentiel pour montrer son poids, il vient ainsi de nous lancer, nous qui sommes les hommes politiques leaders du camp présidentiel et responsables de l’Alliance pour la république et de la coalition Bby, un défi majeur. Ce défi, nous allons le relever dans l’unité », dira à l’entame de ses propos le responsable politique de l’APR à Ziguinchor, Doudou Ka. Qui poursuit, «j’ai eu à dire, au cours d’une de nos réunions, que nous avons les éléments pour triompher lors de ces prochaines joutes électorales. Mais pour cela, il nous faut être fort, unis et faire de bonnes investitures. La particularité de Ziguinchor où il y a un ancrage fort d’un opposant, c’est que nous avons un candidat à l’élection présidentielle de 2019. Dès lors, Ziguinchor doit être vue de manière spécifique et ceci est un élément très important pour moi. Il faut que les instances suprêmes de notre parti et celles Bby puissent voir stratégiquement les conditions d’une bonne investiture qui va mobiliser l’ensemble des énergies de notre coalition (Bby) à Ziguinchor. L’autre défi pour nous, c’est de montrer au Président de la république, Macky Sall que Ziguinchor est devenue majoritairement pour lui. C’est la raison pour laquelle, nous ne devons pas éparpiller nos forces, nos énergies. La question des investitures est une question cruciale que nous devons prendre en compte pour que nous puissions mobiliser notre électorat et triompher comme nous l’avions fait pendant le référendum.» Doudou Ka va, par ailleurs, saisir l’occasion pour porter l’estocade au leader national de l’Union des centristes du Sénégal.

«L’arrogance d’Abdoulaye Baldé et son manque d’humilité ne date pas d’aujourd’hui. Moi, je ne souhaite pas répondre à Abdoulaye Baldé sur ce sujet «qui est l’égal de qui ou de l’autre». Tout ce que je sais, j’ai 43 ans. Abdoulaye Baldé et moi, nous avions fréquenté les mêmes écoles à Ziguinchor. Il n’a qu’à voir ses notes et les miennes. C’est à partir de ce moment-là qu’il saura qui est l’égal de l’autre. Toutes ces paroles du maire de Ziguinchor ne sont que des enfantillages puisse que la France vient de nous montrer qu’un jeune, âgé de 39 ans, vient d’être élu Président de la république. Il n y a d’égalité qui compte. Ce qui compte en vérité, c’est l’efficacité, c’est l’expérience mais aussi et surtout la manière de rassembler et de mobiliser tout le monde. A Abdoulaye Baldé, nous lui rappelons que pendant le référendum le Chef de l’Etat, Macky Sall était parti dans d’autres villes pour battre campagne et qu’il n’était pas venu à Ziguinchor. Et nous l’avons battu à plate-couture. Donc, politiquement nous l’avons écrasé alors qu’il avait fait campagne pour le NON. Qu’il se le tienne pour leçon. Nous allons le battre encore pendant ces élections législatives et ceci, en l’absence encore du Président Macky Sall. Je rappelle également à Abdoulaye Baldé que quand il a voulu triompher sur le maire Robert Sagna, le Président Abdoulaye Wade avait fait de lui un ministre d’Etat, Secrétaire général à la Présidence de la république avec tous les moyens. Je peux lui assurer que nous allons le laminer parce qu’aussi plusieurs maires qui étaient dans son camp ainsi que des responsables politiques de son parti(UCS), lui ont tourné définitivement le dos», a dit M. Ka à l’endroit du maire de Ziguinchor.

Si le vrai problème de la mouvance présidentielle à Ziguinchor, c’est son manque unité, «elle fait défaut. C’est une question qui commence à durer et qui a des impacts dans notre électorat et dans la mobilisation de cet électorat », a reconnu, Doudou Ka. Par contre, «je dois vous avouer que c’est une question que nous allons dépasser très bientôt parce que ces élections n’appartiennent ni à doudou Ka, ni à Benoit Sambou et ni aux responsables de la coalition Bby. Ce sont des élections qui vont nous permettre de donner une écrasante majorité au Président de la république pour qu’il puisse mener à terme ses projets. Des projets qui sont même devenus des réalités dans notre cité où les populations ont fini d’adhérer à la politique du Chef de l’Etat, Macky Sall. Si Abdoulaye Baldé s’attend à ce que je sois l’élément diviseur, il n’a qu’à très vite déchanter», dixit M. Ka qui n’a pas manqué de saluer la dernière initiative du ministre Benoit Sambou qui a consisté à organiser un meeting de remobilisation de leurs troupes à la place Bambaya, dans le quartier Peyrissac, à Ziguinchor. «Malheureusement, je n’ai pas pu, pour des raisons de travail et de service, assister à ce rassemblement populaire parce que j’étais hors du pays», a-t-il conclu.

  Moussa DIAW

6 commentaires

  1. MOUSSA DIAGNE CASAMANCAIS DE DAKAR

    DOUDOU KA N EST PAS EGALE A BALDE LE VOLEUR. ABDOULAYE BALDE DOIT ETRE TRAQUE POUR QU’IL NOUS RENDE NOS MILLIARDS QU IL A VOLE. PAS DE PITIE POUR LES VOLEURS

  2. BRAVO M. KA VOUS AVEZ BIEN PARLE. SEULEMENT NOUS DEVONS UNIR NOS FORCES. J ESPERE QUE VOTRE APPEL SERA ENTENDU PAR LES AUTRES CAMARADES DE PARTI A ZIGUINCHOR

  3. Doudou Ka a raison sur toute la ligne. Abdoulaye Baldé ne représente plus rien à Ziguinchor. nC’est un tonneau vide.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.