Babacar Guèye : «L’élection doit se dérouler à date échue»

Actualité

IGFM-«C’est nécessaire que la date des élections soit respectée, mais à l’impossible nul n’est tenu. Si vraiment ce n’est pas possible d’organiser ces élections locales en respectant le calendrier, on sera bien obligé de les reporter. En tant que collectif de la société civile, notre position de principe, c’est que l’élection doit se dérouler à date échue», explique à L’Obs Babacar Guèye, le président du Collectif des organisations de la société civile pour les élections (Cosce). Il estime également que le dialogue entre pouvoir et opposition a connu une rupture. «L’absence de dialogue fait partie des couacs. La rupture du dialogue a causé beaucoup de problèmes. Si ce dialogue avait continué jusqu’au bout du processus électoral, je pense qu’il y aurait eu moins de difficultés dans le processus électoral», affirme-t-il. Parlant de l’appel au dialogue national lancé par le Président Macky Sall, M. Guèye trouve que pour le moment, la plupart des acteurs politiques et de la société civile ont décidé de participer à ce dialogue. «Le Pds a posé un certain nombre de préalables. Il faut peut-être laisser ce dialogue se dérouler. Peut-être qu’avant qu’il ne se termine, on arrivera à des consensus que nous souhaitons et à ce moment, des partis comme le Pds et Pastef vont peut-être accepter de participer.

IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.