Bakel – Thierno Ousmane Sy intronisé Almamy du Boundou | www.igfm.sn
samedi, 29 avril 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Culture / Bakel – Thierno Ousmane Sy intronisé Almamy du Boundou

Bakel – Thierno Ousmane Sy intronisé Almamy du Boundou

Bakel – Thierno Ousmane Sy intronisé Almamy du Boundou

iGFM – (Dakar) C’est au cours d’une fête grandiose honorée par la présence d’une forte délégation, représentant le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, des autorités administratives, locales et de toutes les couches de la population du département de Bakel et de nombreux autres invités venus de la France que le nouveau Almamy du Boundou a été installé.
Le Boundou a désormais un nouveau Almamy : Thierno Ousmane Sy. Il a été intronisé officiellement, dimanche, Almamy du Boundou. C’était au village de Sénédébou, situé à quelques encablures de la commune de Kidira, département de Bakel. La partie festive de la cérémonie d’intronisation a eu lieu en présence de l’ensemble des autorités administratives du département, des élus locaux, de toutes les couches de la population du département de Bakel et d’une forte délégation du Ministre de la Justice Me Sidiki Kaba et de nombreux autres invités venus de la France. Tout ce beau monde était là pour immortaliser ce moment important dans la vie du département de Bakel.

A 10 heures, arrive le cortège des autorités administratives, locales et des invités de marque annoncé par les salutations d’enfants. Tous étaient visiblement heureux de voir les autorités dans leur village, capitale du Boundou.

Après leur installation, les autorités sont accueillies sur les airs du Yéla, soutenus par des sons de calebasse. Les notes majestueuses de ces instruments de musique précèdent la sortie officielle du nouveau Almamy qui a déjà subi les rites traditionnels à l’intérieur d’une concession. Le chef des griots ouvre la voie à Thierno Ousmane Sy à bord d’un cheval, raccompagné de plusieurs autres chevaux. Il arbore fièrement les attributs du pouvoir ancestral : grand boubou et turban en cotonnade et lance à la main. Il est vivement applaudi par l’assistance qui se lève comme un seul homme.

Derrière le nouveau chef, des chefs religieux de la famille fondatrice que sont les « sysybés » à bord de leurs chevaux. D’une démarche assurée, ce grand homme salue d’un geste de la main les invités : d’abord les chefs religieux présents, puis il s’installe à son tour.

La fête commence avec la prestation des troupes. Ces artistes Toucouleurs et Soninkés proposent plusieurs danses joyeuses. Le décor est ainsi planté. Place aux interventions. Le Président du Conseil départemental de Bakel Ibrahima Diallo dit Demba Kâ raconte brièvement la riche histoire de Bakel peu connue et très insuffisamment exploitée.

Selon le Président du conseil départemental, « le département de Bakel entité administrative, a été par le passé le théâtre de confrontations, mais aussi de rencontres et de métissage culturel. La colonisation française et sa guerre contre Mamadou Lamine Dramé, les batailles que se livraient le Tounka de Tuabou qui régnait sur le Gadiaga, cette bande du territoire et l’Almamy du Boundou qui régnait sur la partie haute du territoire qui s’étendait jusqu’à cinq Kilomètres au Sud de Bakel, ont jalonné un moment, l’histoire tumultueuse de Bakel.

Au fil du temps et malgré les vicissitudes de l’histoire, les populations ont développé des rapports de fraternité, tissé des valeurs de vie commune et constitué un patrimoine historique et culturel unique et inestimable, fruit d’un brassage ethnique (Soninké, Pulaar, Bambara, Mandingue, Ouolof, Maure ect.) multiséculaire.

Mais le département de Bakel est riche d’abondantes ressources naturelles (un réseau hydrographique, important, une faune et une flore à peuplements diversifiés), minières, agricoles, forestières, touristiques considérables. Ces richesses culturelles de même que les immenses et nombreuses potentialités économiques que voilà, sont peu connues et très suffisamment exploitées ».
Le porte-parole des notables a souhaité voir la promotion des potentialités économiques et touristiques du département. Le sous préfet de l’arrondissement de Bélé, M. Dème a assuré que cette demande est déjà prise en compte par le chef de l’Etat et le gouvernement. La cérémonie s’est terminée par la lecture des versets coraniques et la formulation de nombreuses bénédictions souhaitant apporter longue vie et beaucoup de santé au nouveau Almamy du Boundou, et prospérité à sa famille. Des prières ont été faites pour la paix, la sécurité et le développement pour le département de Bakel et notre pays, le Sénégal.

Ouzin BELL

2 commentaires

  1. Envie de soulager votre stress et vouloir vivre le paradis sur terre, alors je vous proposes mes chers un massage tout le corps à domicile ou hôtelGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGG
    Contacter 775617183_771811999_784244154

  2. article tres tres mal ecrit.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.