igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Bargny : Une dame et son neveu meurent dans l’incendie de leur maison

Société

IGFM – Un incendie d’une rare violence s’est déclaré hier matin aux environs de 4 heures, au quartier Finkone à Bargny-Kip. Le bilan fait état de deux morts. Une dame et son neveu, morts calcinés par les flammes. Deux autres membres de la famille s’en sont tirés avec de graves brûlures. Ils ont été évacués à l’hôpital. À l’origine du sinistre, la thèse d’un court-circuit électrique est avancée par des témoins et proches des victimes. La Police a ouvert une enquête.

Deux morts et deux blessés grave. C’est le bilan qui a sanctionné l’incendie qui s’est déclaré hier matin, dans une maison, au quartier Finkone, sis dans la commune de Bargny-Kip. Un sinistre qui a plongé les habitants de la localité dans une profonde consternation. Après la circonscription de l’incendie par les sapeurs-pompiers, les limiers du commissariat urbain qui ont procédé aux constats d’usage, sont parvenus à identifier les victimes. Il s’agit de la dame Diouma Ndoye. Âgée d’une quarantaine d’années, elle a péri dans cet incendie, en même temps que son neveu de 10 ans.

Des témoignages recueillis sur les lieux, il s’avère qu’au moment de l’incendie, les victimes étaient plongées dans les bras de Morphée. Ils seront surpris par les flammes qui se sont rapidement propagées à travers les pièces, avant de s’embraser, donnant suite à un triste décor. Rencontré sur les lieux du drame, le sieur Mamadou Woury Bâ, voisin de la famille sinistrée, est revenu sur le film du drame. «J’ai été réveillé par des cris de détresse de ‘’au feu, au feu…’’, lancés par le voisinage. Je me suis alors arraché de mon lit pour secourir les victimes. Sur place, des secours s’étaient organisés. Mais en sus des moyens dérisoires, nous avons été confronté à un problème de ravitaillement en eau et à un manque notoire de bouches d’incendie. C’est par la suite que nous avons défoncé le mur arrière pour créer une issue de secours, afin d’évacuer les victimes», confie le témoin Bâ. Ainsi, révèle notre interlocuteur, «nous sommes parvenus à sauver les nommés Ndiassé et Alioune. La dame Diouma Ndoye avait, par contre, rendu l’âme, calcinée par les flammes. Son neveu, âgé de 10 ans, a connu le même destin tragique. Le garçon sera découvert après extinction des feux, sous les décombres, par les sapeurs-pompiers».

S’épanchant sur l’origine de l’incendie, nos interlocuteurs proches des victimes se sont voulu formels : «L’incendie à pour origine un court-circuit électrique.» Se voulant plus explicite, nos interlocuteurs ont révélé que «le feu est parti d’un poteau électrique presque adossé à un pan du bâtiment de la maison des victimes. C’est par la suite que les flammes se sont propagées au point d’atteindre la toiture de fortune de l’une des pièces qui a pris feu, alors que ses occupants dormaient profondément.»

La dame Diouma Ndoye et son neveu qui ont rendu l’âme dans cet incendie, ont été inhumés dans la soirée, alors que les deux blessés, qui souffrent de graves brûlures, ont été retenus en observation aux Urgences de l’hôpital de Pikine. Selon nos interlocuteurs, la défunte Diouma Ndoye (une mère célibataire) avait quitté sa famille à Bargny-sur-mer pour s’installer au quartier Finkone, situé dans la partie Nord-Est de Bargny. De l’avis du sieur Mamadou Woury Bâ, c’est la deuxième fois qu’un incendie se déclare dans cette maison. À l’en croire, «le premier incendie est survenu l’année dernière, dans le courant du mois du Ramadan».

OUSSEYNOU THIAM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT