igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

IEF Bignona 2 : les révélations de Made Faye

Actualité

iGFM – (Ziguinchor) – Blocage du système éducatif par les communautés, agressions des enseignants, implication des élèves et des enseignants dans le trafic  de chanvre Indien, l’Inspection de l’Education et de la Formation de Bignona 2 (IEF) a dressé ce samedi le diagnostic de ses  contreperformances scolaires.  La journée d’excellence a été mise à profit par l’Inspecteur de Bignona 2 Made Faye pour appeler les communautés à l’instruction d’un climat de paix et de stabilité  au sein de l’espace scolaire. «Il arrive même cette année que nous ayons des enseignants ou des élèves  qui s’illustrent  dans le trafic de chanvre indien», a révélé Made Faye.

«C’est grave», ont laissé entendre des  populations de la capitale du Fogny (Bignona) qui ont été très surpris par la déclaration de l’Inspecteur de l’Education et de la  Formation de Bignona 2, Made Faye.  C’était ce week-end lors de la journée de l’excellence qui a été organisé à Thionk-Essyl, situé dans le département de Bignona. «Il arrive même que cette année que nous ayons des enseignants et des élèves  qui s’illustrent dans le trafic de chanvre», a laissé entendre Made Faye ce samedi lors de la journée d’excellence et de partenariat de l’IEF de Bignona 2.

A l’en croire toujours, «la journée de l’excellence et de partenariat vise à primer, à honorer et à célébrer ceux qui se sont illustrés dans le travail. Il est bon de travailler mais, il est tout aussi bon à un certain moment que les autorités s’arrêtent pour reconnaître le travail qui avait été fait. C’est en ce sens-là que nous avons décidé de primer, de célébrer 307 lauréats pour cette édition.

Il s’agit des enseignants qui se sont particulièrement donnés dans les classes et qui ont fait d’excellents résultats au CEFE. Il s’agit également des directeurs d’écoles qui par leurs leaderships reconnus ont eu à impulser des changements dans leurs établissements, de partenaires, de maires qui de façon continue nous ont toujours soutenus », a ajouté M. Faye. Si de façon permanente, le système éducatif au niveau de l’IEF de Bignona 2 est  perturbée par des grèves cycliques d’enseignants, d’élèves, d’anticipation farfelue des fêtes par les élèves, «il y a aussi que la communauté trouve toujours des prétextes faciles pour bloquer le système. Il y a même des individus qui agressent les enseignants par des manifestations culturelles tel que le Fanboding ou le Koumpo interposé. Nous avons donc voulu attirer l’attention des uns et des autres sur le fait que l’école a besoin de stabilité, de calme, de tranquillité.

Les enseignants et les élèves doivent se sentir en sécurité dans les écoles. En ce qui concerne les élèves,  le plus souvent ils sont victimes de violences de la part des enseignants mais, entre eux ce sont souvent des conflits qui sont réglés par la violence physique ou verbale. Nous avons voulu mettre tout cela sur la table pour demander à tout un chacun de réfléchir et de se rendre compte que l’école a besoin de calme et de stabilité.

Il arrive même cette année que nous ayons des enseignants ou des élèves  qui s’illustrent  dans le trafic de chanvre indien. Donc, il s’agit véritablement d’un certain nombre de problème que nous voulons évoquer devant les communautés tout en les impliquant pour que l’espace scolaire soit définitivement apaisé», a soutenu Made Faye.  Le responsable en charge du pilotage de l’école dans le Bignona 2 s’est par ailleurs félicité du nombre croissant d’élèves primés cette année, fruit selon lui des efforts fournis par les acteurs de l’école.

                                                                                                
IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT