igfm.sn : Informez-vous juste et vrai
, Cambriolage d’un magasin de stockage de « petit-cola » : un proche de Modou Lo arrêté, www.igfm.sn

Cambriolage d’un magasin de stockage de « petit-cola » : un proche de Modou Lo arrêté

Société

 

IGFM- Après Mor Fall, alias Ass, arrêté dans le cadre de l’enquête sur le cambriolage d’un magasin de « petit-cola », un autre proche du célèbre lutteur Modou Lô est tombé. Il s’agit de Mamadou Bâ arrêté à Ouest-Foire, par la gendarmerie.

Le magasin du ressortissant nigérian, Duru Égniéka, avait été visité dans la nuit du 2 au 3 novembre 2017, vers 2H30, par une bande de quatre individus, formellement identifiés à l’époque, grâce à une vidéo-surveillance des lieux. Les cambrioleurs avaient emporté 18 sacs de « petits-colas », embarqués dans un véhicule. L’un des malfaiteurs, Mor Fall alias Ass, avait été arrêté au marché Sandaga, raconte « L’Observateur » .

Une arrestation qui avait défrayé la chronique avec la convocation, le 4 novembre suivant, du lutteur Modou Lô pour nécessités d’enquête, relative à l’identification des quatre mis en cause, faisant partie de ses lieutenants et formellement identifiés dans ladite vidéo.

En sus de Mor Fall, déféré le 6 novembre, trois autres lieutenants du lutteur, étaient recherchés. Il s’agit de Yaram Guèye (cerveau de la bande), Samba Sy et Mamadou Bâ. Un avis de recherches et d’arrestation avait été émis contre le trio.

Le week-end dernier, l’un d’eux, Mamadou Bâ, est appréhendé à Ouest Foire. Un jeune homme qui croyait que son épouse l’avait trompé avec un jeune homme qui s’était présenté chez eux, s’était donné en spectacle. Voisin du mari «cocu», Mamadou Bâ, qui était discrètement revenu chez lui à Ouest-Foire, bande les biceps et s’en prend au jeune homme. L’affaire finit au bureau du Commandant Sangaré de la Brigade de la Foire.

Finalement, les parties réalisent que tout ce tintamarre n’était qu’un malheureux malentendu, que le jeune homme n’est point l’amant de la dame… Ensemble, ils conviennent d’une solution à l’amiable. Le jeune homme retire alors sa plainte. Seulement, l’attention des gendarmes est attirée par la ressemblance frappante entre Mamadou Bâ et un des cambrioleurs, qui portait également le même nom. Il est conduit à la brigade pour confrontation et identification. Une procédure qui va le perdre.

Se sachant démasqué, Mamadou Bâ confesse sa responsabilité pénale et révèle qu’il s’était terré à Tivaouane en compagnie de Yaram Guèye et Samba Sy. En garde à vue depuis lors, Mamadou Bâ a été déféré au parquet ce lundi.  Yaram Guèye et Samba Sy, les deux autres fugitifs, sont activement recherchés.

IGFM

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT