igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

CAN 2019–Kenya-Sénégal : les Lions à un match de la qualification !

Can 2019

iGFM-(Caire) L’équipe du Sénégal doit absolument se ressaisir,  ce lundi soir (19h GMT), contre le Kenya, au Caire, et arracher la victoire si elle veut s’éviter toute mauvaise surprise lors de cette 3e journée de la CAN 2019.

La piètre prestation de jeudi dernier contre l’Algérie (0-1) a encore un peu plus enfoncé les Lions dans le marasme et réduit quasiment à néant leurs chances d’atteindre directement les huitièmes de finale. A moins d’un improbable cataclysme touchant la première nation africaine selon le classement FIFA, un des favoris du groupe C avec seulement trois points (2e derrière l’Algérie), les hommes d’Aliou Cissé sont condamnés à battre le Kenya, un adversaire prenable.

Lever le doute

Mais encore faut-il pouvoir grappiller les derniers points qui manquent pour faire partie des 16 meilleures équipes de la compétition. Ce qui n’a rien d’évident au vu de la dernière sortie.

Malgré la faiblesse supposée de l’adversaire sur le papier, les Sénégalais sont moins offensifs et sans leaders, mais peuvent tout de même arriver à bout du Kenya qui a décroché sa première victoire de la CAN devant la Tanzanie. Du coup, ils ne sont plus à l’abri d’une énorme déconvenue. Ils doivent lever le doute.

Mamadou Salif GUEYE et Bathie GNING (Envoyés spéciaux au Caire, Egypte)

 

 

1 Comment

  1. Vous auriez pu tout aussi bien titrer « les Lions à un match de l’élimination ».

    On a perdu le coche lors du premier match où nous aurions dû l’emporter avec un score fleuve et donner un avertissement à toutes les équipes. Mais dans ce pays, on est du genre ‘bou fi yémone sakh mou neekh ».

    Misons sur un entraineur du genre de ceux qui font carburer nos joueurs dans les grands championnats européens. L’actuel entraineur des Lions de l’Atlas (Maroc, Hervé Renard) ferait l’affaire sinon cherchons un gros calibre de la Ligue des Champions quelqu’un qui a déjà gagné la champion’s league ou même une Coupe du Monde.

    Ce serait dommage de laisser passer cette génération géniale de joueurs sans rien remporter, ce qui risque d’être le cas si on se cramponne à Aliou Cissé.

    La dernière fois avec les Jules, Guèye Sène, Roger Mendy, Youm, il a fallu attendre 16 ans avant la génération des El H Diouf, Fadiga, puis 17 ans avant celle des Sadio. Les Senef de 86, la Génération 2002, même s’ils n’ont rien remporté nous ont au moins valu la satisfaction d’avoir produit du beau jeu, de nous avoir donné des frissons, des émotions et des souvenirs inoubliables.

    Mais ces gosses non seulement ils ne produisent rien de séduisant mais en plus ils perdent sans se battre!

    Aliou Cissé gagne officiellement plus que le PR. S’il n’est pas capable de battre l’Algérie et de nous exposer toujours à des matches de la dernière chance, il faut lui souhaiter bonne chance et nous attacher à un orfèvre du ballon qui aime le jeu offensif, l’animation, un milieu à la Guèye-Sène, à la Fadiga, une attaque qui fouette à la youm-Bocandé, ou à la Diouf_henry.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Can 2019

Aller vers HAUT