igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

CAN 2019-Sénégal-Tunisie (1-0) : Les Lions en finale 17 ans après

Can 2019

iGFM-(Dakar) Après avoir dominé (0-1) la Tunisie en demi-finale, dimanche soir au Caire, l’équipe du Sénégal disputera la finale de la 32e édition de la CAN 2019, 17 ans après.

Comme face au Bénin, les Lions dominent les 10 premières minutes en assiégeant le camp adverse. Cela s’est poursuivi, mais sans grosses occasions. Des Tunisiens très méfiants, sortent un peu pour se créer des opportunités. Mais, la rencontre tarde à s’emballer puisque dans l’entre jeu, on note des duels qui conduisent à des fautes retardant parfois le jeu. Mbaye Niang et Pape Alioune Ndiaye en ont reçu des soups.

Des Lions qui en voulaient

A la 24e minute de jeu, sur une passe de Gana Guèye, Sabaly enroule sa frappe du droit qui touche la lucarne. Le stade du 30 juin vibre comme si la balle était dedans. C’est la première grosse occasion sénégalaise.

Voulant se montrer dangereuse également, la Tunisie crée la frayeur dans la défense sénégalaise suite à une occasion signée Yassine Knissi, mais il a été gêné par Kouyaté jouant intelligemment  pour éviter de commettre une faute. Gomis sort et capte la balle, mais l’attaquant tunisien réclame un penalty non sifflé par l’arbitre éthiopien. On joue la demi-heure de jeu.

Les occasions ne s’enchaînent pas puisque le jeu est un  peu serré. Très peu d’espaces entre les lignes. Mais, en patron, Sadio Mané s’illustre sur un une-deux avec Sabaly, mais Mbaye Niang récupère la balle, pivote et frappe du droit qui passe à quelques centimètres des buts.

Sans plus tarder, Mané récupère une passe lumineuse de Gana et dribble le portier tunisien, mais il rate sa dernière frappe. Les Lions poussent, mais les Aigles de Carthage déjouent. Ils attendent trop. Le compte reste bloqué à 0-0 jusqu’à la pause. Mais, les Lions sont très déterminés. Ils en veulent plus que les Tunisiens.

Histoire de penaltys, des gradins chauds bouillants

En deuxième période, les choses ont débuté tambour battant. Le Sénégal s’est créé la première opportunité suite à un coup franc de Saivet renvoyé par la défense adverse.

Deux minutes après, l’attaquant tunisien, Yassine seul face au portier des Lions, rate son lobe. Il semble que la Tunisie est revenue avec d’autres ambitions puisqu’une minute après, Yassine enchaîne avec une nouvelle frappe sortie par Alfred Gomis décidément très inspiré.

Le match est ouvert, mais l’arbitre commet des erreurs en laissant trop jouer et en ne sortant pas de cartons sur certaines fautes dangereuses. Pire, il interrompt une contre-attaque du Sénégal pour revenir sur une faute commise sur Gana Guèye. Il en  a d’ailleurs fait durant le match. Des décisions que n’apprécie pas Aliou Cissé. Ce dernier est d’ailleurs allé parler au 4e arbitre.

Pour trouver la faille, Cissé fait entrer Ismaïla Sarr et Mbaye Diagne, deux joueurs offensifs. Mais, la solution tarde à venir.

De son côté, la Tunisie rate un penalty, quelques minutes après, Saivet rate son tire aussi. Une histoire de penaltys dans cette demi-finale chaude bouillante notamment en deuxième période. Un scénario fou qui donne goût à cette belle affiche très tendue. Même dans les gradins, ça a chauffé entre journalistes des deux pays. Une folle fin de partie qui a fini par ne rien donner jusqu’au coup de sifflet final (0-0).

Prolongation et VAR

A l’issue d’un match fou, les 22 acteurs jouent la prolongation. Suite à un corner mal renvoyé par son portier, Mahmoud Bronn marque contre son camp (111’). Le Sénégal passe devant et met la pression sur la Tunisie qui sera obligée de sortir.  Malgré cet avantage, les Sénégalais n’ont pas baissé de rythme. Ils haussent leur niveau de jeu au moment où les Aigles de Carthage tentent de revenir. Effectivement, ils obtiennent un  penalty non accordé par la VAR qui juge que la main de Gana Guèye était collée au corps.

Une frayeur qui a failli faire mouche. Les minutes passent, le Sénégal tient bon et réussit à gérer cet avantage (1-0) pour enfin se hisser en finale de la CAN 2019, 17 ans après. Ils affronteront, vendredi prochain, le vainqueur de l’autre demi-finale entre l’Algérie et le Nigeria.

Mamadou Salif GUEYE et Bathie GNING (Envoyés spéciaux au Caire)

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Can 2019

Aller vers HAUT