igfm.sn : Informez-vous juste et vrai
Category archive

13Minutes

Découverte : Cette dame est déléguée de quartier de la cité Mixta

in 13Minutes/Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) Mme Aïda Goudiaby Guiraud, déléguée de quartier de la Cité Mixta, est l’invitée de votre émission « 13 Minutes pour convaincre ». Dans cet entretien, elle revient sur son rôle de femme-déléguée de quartier, les problèmes auxquels sa cité est confrontée, les actions qu’elle mène avec ses administrés pour une meilleure concorde. Elle revient également sur l’image un peu écornée de la cité due à la présence dans le secteur d’appartements faisant office de lieux de rendez-vous de certains hommes et femmes en quête de sensations fortes et le volet sécurité du quartier. Pour finir, elle se réjoui de la nomination de Mme Aminata Touré à la tête du Conseil économique et environnemental (CES).

Harouna FALL

Images: Cheikh Sarr

Me Moussa Sarr – « La suppression du poste de Pm a un mobile purement politique… »

in 13Minutes/Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) Me Moussa Sarr, l’avocat de Saer Kébé (un élève qui avait été arrêté en mai 2015 alors qu’il préparait son Bac et mis en détention provisoire pour des chefs d’actes de terrorisme, d’apologie de terrorisme) est l’invité de votre émission « 13 Mn pour convaincre ».

Abordant la question relative à la suppression du poste du Premier ministre, Me Moussa Sarr estime que cette question est éminemment politique et transmadature, il serait plus judicieux que les autorités étatiques en discutent avec les acteurs politiques. Le lieu le plus indiqué, est le dialogue politique. Mais curieusement, dit-il, on sent une certaine précipitation. Certainement, il y au mobile politique qui explique cette précipitation.

Parce qu’explique-t-il, « on va en 2022 à des élections (Ndlr : législatives) à mi-mandat. Les sénégalais savent que le président fait son 2e et dernier mandat. Les autorités étatiques se disent qu’il y a de fortes chances qu’en 2022, qu’il y ait un changement de majorité parlementaire à l’issue des élections législatives, pour éviter tout risque de cohabitation politique et un blocage des institutions, le président décide de faire cette réforme pour avoir les coudées franches, les moyens politiques d’aller jusqu’au bout de son mandat, quelque soit les résultats à mi mandat. Pour lui, c’est ce mobile politique, qui prime sur toutes les autres considérations soulevées ça et là.

Revenant sur le cas de Saer Kébé, l’avocat estime que la Justice a causé du tort à son client et il doit être réparé. Parce qu’arrêté quelqu’un pendant quatre ans en détention préventives et qu’au finish la chambre criminelle après avoir apprécié souverainement les faits qui lui étaient reprochés, estime que le jeune n’avait commis aucun fait d’actes de terrorisme, c’est un énorme gâchis.

Aujourd’hui, s’il n’avait pas été en prison, il serait en Master. Le cas Saer Kébé, pose encore le débat de la lancinante question des longues détentions préventives en matière criminelle.


Harouna FALL

Images: Cheikh SARR

Amadou Gaye, Président de la Fnbs – « Pas de production de pain au Sénégal à partir de mercredi… »

in 13Minutes/Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) Le président de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (Fnb) Amadou Gaye, explique dans cet entretien accordé à IGFM, sur les raisons qui les ont poussé à déclencher une grève dès mercredi prochain, appelle l’Etat à appliquer les Assises et considère l’homologation est un leurre et que la Fnbs n’acceptera jamais ladite homologation. C’est pourquoi,à partir de mercredi les boulangers vont observer un arrêt de production du pain. C’est juste une alerte pour appeler l’Etat à ouvrir les négociations.

Harouna FALL

Images : Cheikh Sarr

Bara Gaye – « Notre défaite à Mbacké me fait très mal »

in 13Minutes/Vidéo

iGFM – (Dakar) Bara Gaye, responsable politique de l’Alliance pour la République (APR), chargé des élections, par ailleurs coordonnateur de la Cellule Initiative et Alerte (CIA), analyse dans cet entretien accordé à IGFM, la défaite de la Coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) à Mbacké et à Touba. Il revient également sur l’appel au dialogue lancé par le président de la République, Macky Sall à l’opposition, le débat sur le 3e mandat, l’amnistie à Karim Wade et la libération de Khalifa Sall.


Harouna FALL

Images: Cheikh Sarr

Wahab – « Notre engagement était que la voix des plus jeunes puisse compter »

in 13Minutes/Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) Abdoul Wahab Ben Geloune, jeune entrepreneur et homme politique, candidat recalé à l’élection présidentielle du 24 février 2019, est l’invité de votre émission « 13Mn pour convaincre ». Dans cet entretien il revient sur son soutien à la candidature du président Macky Sall, les résultats de la présidentielle, l’appel au dialogue lancé par le chef de l’Etat et le débat autour d’un 3e mandat.

Harouna FALL

Images: Cheikh SARR

Doudou Sarr – « Le Pouvoir et l’Opposition ont un devoir et une obligation de dialoguer »

in 13Minutes/Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) L’ancien ministre et coordonnateur du M23, Doudou Sarr dans cette seconde partie de l’entretien qu’il a accordé à IGFM revient en long et en large sur l’appel au dialogue lancé par le président Macky Sall. Pour Doudou Sarr « l’opposition et le pouvoir ont un devoir et une obligation de dialoguer ».


Harouna FALL

Images: Cheikh SARR

Médina : un grand trafiquant de cocaïne arrêté par la Sûreté urbaine

in 13Minutes/Actualité/Société

IGFM-Un grand trafiquant de cocaïne, Lamine Dabo, a été arrêté par les éléments de la Brigade de lutte contre la criminalité (Blc), une entité de la Sûreté urbaine de Dakar. Selon des sources de IGFM, il a été trouvé avec «quatre grosses cailloux et un sachet en poudre de cocaïne», soit 12,75 gramme. Une marchandise qui s’échange sur le marché locale à des dizaines de millions.

Lamine Dabo, qui utilise le métier d’antiquaire comme couverture, a été interpellé à la rue 15X Blaise Diagne de la Médina.

Conduit au commissariat central de Dakar, siège de la Sûreté urbaine, il a reconnu les faits, selon nos sources, et a dénoncé son fournisseur.

Les recherches se poursuivent pour retrouver ce dernier.

IGFM

«Comment le Sénégal a dit niet à l’homosexualité à Genève»

in 13Minutes/Actualité/Vidéo

 

iGFM – (Dakar)  Le Conseiller Spécial du Premier ministre, chargé des Droits Humains et du Droit Humanitaire et des Affaires politiques M. Pape Abdoulaye Khouma est l’invité de votre émission « 13 Mn pour convaincre ». Dans cet entretien, il revient sur le passage du Sénégal à l’examen périodique devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies sur une question importante, la dépénalisation de l’homosexualité, l’affaire Karim Wade, le phénomène Sonko et l’élection présidentielle du 24 Février 2019.

« Le Sénégal n’est pas prêt à dépénaliser l’homosexualité. Ce n’est pas conforme à nos croyances, à nos valeurs sociale et culturelle ».

M. Khouma. Vous rentrez de Genève où vous aviez participé à l’examen périodique devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies sur une question importante, la dépénalisation de l’homosexualité. Est-ce que le Sénégal s’est bien comporté devant cette instance des Nations Unies ?

 Effectivement notre pays s’est bien comporté. Je rappelle que c’est la troisième fois que le Sénégal passe cet examen à l’instar de tous les pays membres devant le Conseil des Nations Unies.

Mais le succès enregistré traduit la vision et les orientations claires du président de la République sur le plan diplomatique. Nous avons été félicités par la Communauté internationale. Mais dès l’entame des travaux de notre passage, nous avons été très clairs. Comme le président l’a voulu et suite aux instructions qu’il avait données en nous disant de la manière la plus forte que le Sénégal n’est pas prêt à varier d’un iota par rapport à sa position sur la dépénalisation de l’homosexualité. Le Sénégal n’est pas prêt à dépénaliser l’homosexualité. Ce n’est pas conforme à nos croyances, à nos valeurs sociales et culturelles.

Sur les autres questions, on n’a pas eu de problème. Ce qu’il faut rappeler, c’est que les Droits de l’Homme, c’est une question transversale. Contrairement à ce que nous avons tendance à penser dans notre pays, les Droits de l’Homme, ce n’est pas seulement les droits politiques et civils, la liberté de presse, d’expression, mais c’est un ensemble. Le droit à la santé, le droit à un toit, le droit au développement.

Sur ce, nous avons été félicités. Parce que nous sommes dans un pays, où nous n’avons pas un journaliste en prison, où des sénégalaises ou des sénégalais ont été arrêtés parce qu’ils ont exprimé une opinion. Ca été un succès éclatant pour le troisième fois pour le Sénégal.

« Karim Wade doit de l’argent, il doit payer… »

L’actualité politique nationale reste dominée par le retour annoncé de Karim Wade. Est-ce qu’il va payer ou non l’amende ? En tant que Conseiller politique du Premier ministre, comment appréciez-vous cette situation ?

Je l’apprécie comme l’a très bien expliqué le président de la République sur France 24. Il a été sous le coup de la loi, une peine a été prononcée. Le président de la République, compte tenu de ses prérogatives, tout ce qu’il peut faire c’est de le gracier comme il le fait pour beaucoup de citoyens à la veille des fêtes.

Maintenant il doit de l’argent au Sénégal. Karim Wade n’est pas exilé de manière forcée. Il est libre, il circule comme il veut à Doha. Il peut venir au Sénégal quand il veut. Mais il faut qu’il sache que le Sénégal est un pays de droit, il y a un jugement qui a été prononcé.

La contrainte par corps est là. Il doit de l’argent. Il doit le payer. Je suis bien placé pour dire qu’il y a beaucoup de sénégalais qui le font tout le temps. Ce n’est pas médiatisé. Peut-être que Karim est homme politique, c’est pourquoi on en parle.

Mais il faut qu’on arrête de croire dans ce pays que les hommes politiques sont au dessus de la loi.

« Me Amadou Sall n’a qu’à s’arrêter de s’attaquer au président Macky Sall. Il ne boxe pas dans la même catégorie »

Me El Hadj Amadou Sall du Pds a fait une sortie pour dire que Karim Wade va rentrer au Sénégal et il ne va rien payer. Et qu’ils sont prêts à braver l’interdit quitte à ce qu’ils aillent tous en prison ?

Me Sall me fait rire. J’étais avec lui au Palais de la République, sous Wade. Il était Directeur de cabinet politique du Président de la République. De 2004 à 2012, j’étais à la Présidence où j’ai fait toutes mes humanités. Je suis à même de dire que ces mêmes insanités qu’ils déversent aujourd’hui sur le président Macky Sall, ce sont les mêmes qu’il déversait sur le président Wade étant son ministre d’Etat.

Je me rappelle, il me disait tout le temps,  regarde jeune frère, en tant que Directeur de cabinet du Président, je partage mon bureau de 9 m2 avec mon assistante. Le jour où il a été nommé ministre d’Etat, il a crié sur tous les toits pour dire qu’il n’en voulait pas. Il disait que Wade l’a humilié. Il disait que Wade allait perdre le pouvoir à cause de son fils Karim Wade. Il ne pouvait pas piper ce gars-là. Je suis témoin de tout cela. Parce que nous partagions l’espace présidentiel. C’est pourquoi, je suis étonné aujourd’hui, quand il porte en bandoulière un supposé combat de Karim Wade qu’il veut défendre. Il n’est pas même pas le porte-parole du Pds, parce qu’il ne communique pas avec Karim Wade, même pas par Watsapp. Karim Wade ne l’appelle pas.

Il n’a qu’à s’arrêter de s’attaquer au président Macky Sall. Il ne boxe pas dans la même catégorie que lui. Le président Macky Sall est un homme de valeurs, de conviction, on ne l’entendra jamais dire des choses qu’il ne devrait pas dire sur le président Wade.

« Le mérite de Macky Sall, c’est d’avoir réussi avec un Cv et un cursus que personne n’a dans ce pays »

Les Libéraux sortent d’autres informations sur les réseaux sociaux pour dire que le président Macky Sall peinait à payer sa location en 2000, aujourd’hui il est à la tête d’un empire financier ?

Qui n’a pas eu ces genres de problèmes. Moi qui vous parle, je viens d’une petite localité comme Fatick. J’étais étudiant à Lyon. Il m’est arrivé avec des amis de faire le tour de la ville pour chercher de quoi manger.

A un certain moment de notre vie, nous avons tous traversé des difficultés. Ça vraiment, c’est un débat de bas étage. Le président Wade disait qu’il allait à l’école sans chaussures pendant deux semaines.

Le mérite de Macky Sall, c’est d’avoir réussi avec un Cv et un cursus que personne n’a dans ce pays. Il faut arrêter de descendre à ce niveau. Je ne cherche même pas à savoir le passé de Babacar Gaye dans son Saloum natal et ce qu’il est aujourd’hui.

« Il faut que nos camarades de l’Apr arrêtent de s’attaquer à Sonko »

Le phénomène Sonko, paraît-il, inquiète au sommet ?

 Certains le disent. Mais c’est mal connaître les méandres de la politique. Par contre, vous me donnez l’occasion de dire aux camarades de l’Apr qu’ils arrêtent de s’attaquer à ce gars-là. Cela ne vaut pas la peine. Ils ont autre chose à faire, il faut qu’ils s’attèlent à régler le problème du parrainage.

A atteindre la barre qui a été fixée par le président de la République, Macky Sall, travailler pour la réélection du président de la République dès le premier tour. C’est cela la priorité.

Malheureusement quand on est à côté d’un chef d’Etat et qu’on n’a pas la capacité intellectuelle de prouver sa présence dans ce cercle, tout ce qu’on peut lui montrer, c’est de lui dire que je suis le dernier rempart sur lequel il faudrait passer pour t’attaquer. Ce n’est pas bien, cette façon de faire la politique. Ce n’est pas comme ça que je vois la politique.

J’ai la chance d’être le collaborateur d’un Premier ministre qui a une vision tout à fait différente de ça. J’ai la chance de connaître le président de la République, je sais qu’il n’aime pas cette façon de faire la politique, d’insulter les gens.

Parce que ce sont des hommes civilisés, des hommes modernes, qui ont une façon civilisée de faire la politique.

Je ne suis pas la voix plus autorisée dans ce parti, mais je suis gêné de voir les militants de l’Apr de faire des sorties incendiaires. On n’insulte pas les gens. Apprenons à être des hommes civilisés.

« Il y a des localités comme Touba et Dakar où nous devons redoubler d’efforts »

On est à quatre mois de l’élection présidentielle, Dakar reste la mère des batailles. La candidature de Khalifa Sall et de Karim Wade ne sont toujours pas confirmées. Comment l’Apr va s’organiser avec le ministre Amadou Bâ, patron de Dakar, en vue de cette échéance électorale ?

Très à l’aise. C’est vrai que nous avons des localités où nous devons redoubler d’efforts. C’est comme la ville de Touba, c’est comme Dakar. Comme dans tous les pays du monde, les capitales administratives  sont en général contre le pouvoir. Même si cela reste à vérifier.  Le président de la République a déployé beaucoup de moyens pour les grandes métropoles de ce pays.

Mais il appartient aux hommes politiques, qui sont ses relais au niveau de la capitale par exemple, de faire le travail restant. J’ai le plaisir de constater que le ministre des Finances, Amadou Bâ, derrière lui d’autres responsables comme Abdoulaye Diouf Sarr, Mbaye Ndiaye, Seydou Guèye, entre autres, sont en train de faire un travail excellent depuis que le parrainage a été lancé. Ils sont en train de s’investir auprès la population pour la reconquête de la capitale et de la ville sainte de Touba.

 

Harouna FALL, Images : Cheikh Sarr

Paris : Youssou Ndour lance l’initiative multipartite (AU-EU Youth Cooperation Hub)

in 13Minutes

 

IGFM-Youssou Ndour a lancé lundi dernier l’initiative multipartite (AU-EU Youth Cooperation Hub) à l’occasion du Forum de Paris sur la paix. Cette plateforme soutenue par l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE), est destinée aux jeunes. Elle a pour objectif de tester de nouvelles approches des défis communs auxquels les deux institutions sont confrontées. Le Hub devrait notamment servir de «force transformatrice et autonomisante» capable de montrer les moyens de rapprocher l’Afrique et l’Europe dans un partenariat gagnant-gagnant, améliorant le bien-être public et revitalisant les communautés.

«L’idée est de créer six groupes de travail afin de mettre sur pied un projet pilote qui va rassembler des jeunes citoyens, entrepreneurs, activistes, membres d’organisations de la société civile », explique Sandy Alibo, jeune experte auprès de l’UA et l’UE interrogée par l’agence de presse African Daily Voice (ADV). Ces jeunes représentent 28 nationalités d’Afrique, de l’Union européenne et de la diaspora.

Des projets d’une valeur de 10 millions d’euros seront mis à l’essai dans six domaines thématiques, par le biais d’organisations de la société civile. Un montant jugé «petit, petit, petit» par Youssou Ndour, parrain de l’opération initiée par l’UA et l’UE, qui, selon lui, sont «si pingres avec les jeunes».

 

 

 

 

« Youssou Touré et Amath Suzane Kamara seront emportés par… »

in 13Minutes/Actualité

iGFM – (Dakar) Le coordonnateur du Collectif des enseignants pour la réélection du président Macky Sall (CERMA), Adama Fall est l’invité de votre émission « 13 MN pour convaincre ». Dans cet entretien, il dénonce la « situation léthargique, la coordination inexistante » du réseau des enseignants que dirige M. Youssou Touré.  Face à cette situation, dit-il, « nous avons pris nos responsabilités pour appuyer le président de la République, pour qu’il puisse prêter serment. Pour cela, il faut qu’il soit réélu. C’est pourquoi nous avons créé le CERMA ».

Pour M. Fall, la structure dirigée par le duo Youssou Touré et Amath Suzane Camara n’a rien fait pour les enseignants malgré les moyens colossaux que le président de la République leur donne. Contrairement au CERMA, à seulement 8 mois d’existence, sans moyens, a fait le tour du Sénégal à deux reprises pour se rendre auprès des enseignants qui avaient tourné le dos au Président Macky Sall, pour qu’ils reviennent au bercail. Pour lui, le CERMA a damé les pions à toutes les structures d’enseignants. C’est pourquoi, dit-il, force est de constater que la page de Youssou Touré est complètement tournée.

 

Harouna FALL

« Les cadres de Mbacké méritent des positions politiques beaucoup plus confortables »

in 13Minutes/Actualité

iGFM – (Dakar) Le responsable politique de l’Apr à Mbacké, par ailleurs coordonnateur national de la Cellule Initiative et Alerte (CIA), Lamine Bara Gaye, est l’invité de votre émission « 13 Mn pour Convaincre ». Dans cet entretien, le conseiller technique au ministère du Renouveau Urbain et du Cadre de Vie, revient sur la visite du chef de l’Etat à Touba, les réalisations du régime dans la ville sainte, les échecs répétés de l’Apr à Touba et à Mbacké. Il donne également son point de vue sur l’arrivée de Moussa Sy dans le camp présidentiel, l’avis de l’Union intterparlementaire sur le cas Khalifa Sall et le retour annoncé de Me Abdoulaye Wade et son fils Karim Wade.

Harouna FALL, Mamadou Salif Gueye, Bathie Gning et Cheikh Sarr (Envoyés spéciaux)

Babacar Diop – « Qu’il soit libre ou pas, Khalifa Sall sera candidat… »

in 13Minutes/Actualité

iGFM – (Dakar)  Le Coordonnateur National ADK (And Doolel Khalifa), Babacar Diop est l’invité de votre émission « 13 Mn pour convaincre ». Dans cet entretien, il revient sur la candidature de son leader Khalifa Sall malgré sa détention et le départ de Moussa Sy de la coalition de l’ex maire de Dakar. M. Diop croit fermement que Khalifa Sall sera candidat, qu’il soit libre ou pas. A l’en croire, le Pouvoir veut décourager ses partisans en leur faisant croire qu’il peut pas se présenter à l’élection présidentielle et attendre à la dernière minute pour le libérer. Parlant de Moussa Sy, M. Diop ne trouve pas de mots pour qualifier l’attitude du maire des Parcelles Assainies. Pour lui, « Moussa Sy est une déception ».

Harouna FALL et Cheikh Sarr (Images)

« L’ouverture de l’autoroute Ila Touba pour le Magal est confirmée… »

in 13Minutes/Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) Le président de la Commission Culture et Communication du Grand Magal de Touba, Serigne Cheikh Abdoul Ahad Gaïndé Fatma, revient dans cet entretien accordé à IGFM sur les préparatifs du Magal, les dispositions pratiques prises en relation avec les autorités étatiques pour une bonne organisation de l’édition de 2018.

Wolof

Pape Songdé Diop- « Gandiaye est la porte d’entrée du Saloum… »

in 13Minutes/Vidéo

iGFM – (Dakar) Le maire de Gandiaye, Pape Songdé Diop, est l’invité de vitre émission « 13 Mn pour Convaincre » dans le cadre de la célébration du 15ème du Groupe Futurs Médias, qui se déroule les 14,15 et 16 Septembre 2018 à Kaolack. Dans cet entretien le maire présente ses réalisations, vend la destination Gandiaye et aborde la question du parrainage.

Haarouna FALL

Images: Cheikh Sarr

Moustapha Guirassy – « Je n’accepte pas la main tendue du président… »

in 13Minutes/Actualité/Vidéo
iGFM – (Dakar) Le président du Parti SUD (Sénégalais Uni pour le Développement), Moustapha Guirassy est l’invité de l’émission « 13 Mn pour Convaincre ». Dans cet entretien, il revient sur sa candidature à la présidentielle 2019, ses relations avec son ancien parti, le Pds, et la main tendue du président de la République, Macky Sall, pour une alliance.

Harouna FALL et Cheikh Sarr (Images)

« La décision de la Cour de justice de la Cedeao ne s’impose pas… »

in 13Minutes

iGFM – (Dakar) Le secrétaire national adjoint à la vie politique du Parti socialiste, par ailleurs responsable politique de ce parti aux Parcelles Assainies, Mamoudou Wane, est l’invité de votre émission 13 MN pour Convaincre.

Dans cet entretien, il revient sur l’arrêt de la Cour de la Cedeao rendue sur l’affaire Khalifa Sall et la question de la candidature du Ps à la prochaine élection présidentielle de 2019.

Harouna FALL

« L’hôtel des Lions était réservé pour l’équipe d’Italie… »

in 13Minutes/Actualité

iGFM – (Dakar) Ancien arbitre international de football, le Directeur exécutif de l’Agence nationale de la biosécurité, Ousseynou Kassé est l’invité de votre émission « 13 MN pour convaincre » qui se met aux couleurs du Mondial.

Dans cet entretien accordé à IGFM,  le responsable politique de l’Alliance pour la République de Bambey, membre de  la Convention des Cadres Républicains (CCR), revient sur la prestation des Lions de la Téranga lors de la rencontre Pologne-Sénégal (1-2). Il a révélé que l’hôtel où logent les Lions de la Téranga était réservé à l’équipe d’Italie.

Il est revenu également sur la concertation nationale initiée par le président Macky Sall sur le Pétrole et le Gaz, la décision prise de verser 1% du fonds des ressources tirées du pétrole à l’environnement et le boycott de l’opposition du vote de la loi sur le parrainage…


Youssou Touré – « La Première Dame a fait montre de courage … »

in 13Minutes

iGFM – (Dakar) Le ministre-conseiller, Youssou Touré, est l’invité de votre émission « 13 MN pour convaincre ». Il revient dans cet entretien sur le dénouement de la crise scolaire, avec la signature d’un accord entre le Gouvernement et le G6 ( le groupe de syndicats les plus représentatifs de l’enseignement). La première Dame, Marième Faye Sall, a joué un rôle jugé crucial dans la recherche de solution à cette crise.


Amadou Yoro Ndiaye : « Un 23 juin-bis ne se décrète pas »

in 13Minutes/Vidéo

iGFM – (Dakar) M. Amadou Yoro Ndiaye, le président du Cercle des Amis de Macky Sall (CAMS) est l’invité de votre émission « 13 Mn pour convaincre ». Il revient dans cet entretien sur les objectifs du mouvement et l’actualité politique nationale, notamment la question du parrainage.


Zahra Iyane Diop, Ministre conseillère – « Je suis choquée par les propos d’Idrissa Seck »

in 13Minutes/Actualité

iGFM – (Dakar) Dans cet entretien accordé à IGFM, ce lundi, Mme Zahra Iyane Thiam, ministre conseillère et membre du secrétariat permanent de Benno Bokk Yakaar (Bby), apporte la réplique à M. Idrissa Seck, qui dans une interview accordée à GFM, dimanche, a dressé un bilan sombre des six ans du président Macky Sall au pouvoir.

Harouna FALL
Images: Cheikh Sarr

Xavier Mary, Dg de LAS – « En 100 jours, nous avons enregistré un traffic de 378 000 passagers et 4400 mouvements d’avions »

in 13Minutes/Actualité

iGFM – (Dakar) L’Aibd va célébrer ses 100 jours d’exploitation le 17 mars 2018. En prélude à cela,
le Directeur général de LAS (Limak-Aibd-Sumaa), Xavier Mary est l’invité de votre émission 13 Mn pour convaincre. Dans cet entretien, il revient sur les 100 jours d’exploitation de l’aéroport, les points de satisfaction et de non satisfaction, les perspectives entres.

Harouna FALL

Amadou Niang, Responsable Apr à Saint Louis – « Nous suivons la vision du maire Mansour Faye »

in 13Minutes

iGFM – (Dakar) L’expert financier, Amadou Niang par ailleurs, responsable politique de l’Alliance pour la République (APR) à Saint Louis est l’invité de votre émission « 13 MN pour convaincre ». Il revient dans cet entretien sur entrée en politique, analyse la situation politique locale et parle de son projet de création de traitement de déchets à Saint Louis et une plateforme de collecte de déchets dans la vieille ville.

Harouna FALL

Issyakha Diop – « Au Sénégal, on n’a pas une opposition responsable »

in 13Minutes

iGFM – (Dakar) Le maire de Pikine-Est, Issyakha Diop, est l’invité de votre émission « 13 Mn pour convaincre ». Dans cet entretien, il revient son élection comme coordonnateur des jeunes de BBY du département de Pikine, la marche réprimée de l’opposition, la dernière sortie du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye…entre autres.

Harouna FALL

Cheikh Bakhoum – « Les sénégalais attendent de l’opposition un projet alternatif »

in 13Minutes

iGFM – (Dakar) Le Directeur Général de l’Adie, Cheikh Bakhoum, par ailleurs, responsable politique de l’Alliance pour la République (APR) à Grand-Yoff, est l’invité de votre émission 13 MN pour convaincre. Il revient dans cet entretien sur la situation politique à Grand-Yoff, le procès de Khalifa Sall, la dernière sortie de Karim Wade et la déclaration du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye…

Harouna FALL

Aller vers HAUT