Crash d’un avion en Côte d’Ivoire | www.igfm.sn
mercredi, 15 novembre 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Crash d’un avion en Côte d’Ivoire

Crash d’un avion en Côte d’Ivoire

Crash d’un avion en Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire : crash mortel d’un avion à Abidjan, quatre Français blessés

Quatre Moldaves ont été tués lorsqu’un avion de transport affrété par l’armée française, s’est abîmé en mer samedi matin.

Un avion s’est écrasé samedi 14 octobre au matin au large d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, causant quatre morts de nationalité moldave et six blessés, deux moldaves et quatre français, selon le colonel Issa Sakho, des sapeurs-pompiers ivoiriens.

Les blessés ont été acheminés dans le camp militaire français, situé en bout de piste de l’aéroport international d’Abidjan, a-t-il précisé. Parmi les Français à bord figuraient un civil et trois militaires.

« L’avion était en provenance de Ouagadougou et a chuté dans l’eau, a précisé le colonel des pompiers. Il nous reste à consolider la carcasse pour ne pas qu’elle dérive, pour que les enquêteurs fassent leur travail ». L’accident s’est produit durant l’atterrissage, alors qu’un fort orage s’était abattu sur Abidjan. Les causes du crash ne sont pas encore connues.
Lien avec l’opération Barkhane

L’avion avait été affrété par l’armée française dans le cadre de l’opération Barkhane de lutte antiterroriste au Sahel, selon une source militaire française. La base militaire française à Abidjan est utilisée dans le cadre de cette opération. Des forces spéciales françaises sont stationnées à Ouagadougou.
Dans le cadre de Barkhane, une centaine de rotations d’avion ont lieu chaque année sur l’aéroport d’Abidjan. Il est fréquent que ces avions, souvent des Antonov, soient pilotés par des équipages de l’ancienne Union soviétique et que des militaires et employés français d’entreprises sous-traitantes s’occupant de la cargaison soient à bord, a expliqué une source militaire française sous couvert de l’anonymat.

lemonde.fr

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.