Des éléments supposés appartenir à la Dic débarquent chez Clédor Sène

Actualité

IGFM – Des éléments supposés appartenir à  la Division des investigations criminelles (Dic) seraient allés cueillir l’activiste Clédor Sène chez lui à Yène. C’est en tout cas l’information  donnée par Maïmouna Bousso de la plateforme «Aar linu bokk».

«Alerte : Quatre agents de la Dic chez Clédor Sène, un soir de samedi, veille de Tabaski, pour l’arrêter.» C’est ce que Maïmouna Bousso, membre de la plateforme «Aar linu bokk», vient de publier sur sa page Facebook. Jointe au téléphone par Nettali.com, la présidente du mouvement «Xalass» précise que les policiers ont trouvé Clédor Sène chez lui à Yène dans le département de Rufisque. Maïmouna Bousso soutient avoir parlé au téléphone avec Clédor Sène au moment où les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) étaient, selon elle, à l’intérieur même de son domicile.

Toutefois, aucune précision n’a été donnée sur les raisons de cette descente. Toujours est-il que Clédor Sène fait actuellement partie des plus grands pourfendeurs du régime de Macky Sall, notamment sur le dossier des ressources pétrolières et gazières.

Il faut préciser que nous avons pu joindre Clédor Sène vers 21 heures 30. Mais il ne confirme pas que les hommes présents chez lui sont effectivement des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic). «Ils sont présentement dans le salon. Mais d’après mes vérifications, il ne s’agirait pas d’éléments de la Dic. Donc, je refuse de sortir de chez moi. On ne peut pas arrêter quelqu’un ni lui remettre une convocation au-delà de 21 heures», confie, au téléphone, Clédor Sène. Ce dernier assure n’avoir rien à se reprocher. Mais il craint d’être arrêté et gardé le temps de la fête de Tabaski. «Demain, c’est samedi et lundi et mardi, c’est férié. Donc, ils peuvent me garder pendant tout ce temps sans que je ne puisse voir un avocat», dit-il

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.