Des responsables de l’Apr  se rebellent  contre Farba Ngom | www.igfm.sn
lundi, 20 novembre 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Des responsables de l’Apr  se rebellent  contre Farba Ngom

Des responsables de l’Apr  se rebellent  contre Farba Ngom

farba ngom

L’OBS – C’est  le début de la rébellion dans les rangs de l’Apr à Matam. En plus des tiraillements internes, certains responsables sortent de leur mutisme pour s’en prendre ouvertement au député Farba  Ngom. Accusé  d’être à l’origine de la division au sein du parti. L’audience accordée à certains militants au palais suscite une très grande colère à Matam.

«Nous en avons assez des complots de Farba Ngom. Il ne travaille ni pour Macky Sall ni pour le parti. Depuis notre arrivée au pouvoir, Farba Ngom ne cesse de monter les militants, les uns contre les autres. Il a écrasé  des responsables pour en créer d’autres. Nos chefs religieux sont mécontents et frustrés par son comportement. Nous n’en pouvons plus. Il ne représente rien dans le Fouta.» Ce sont en substance  les griefs  des responsables de l’Apr dans le département de Matam. Très en colère, Mody Sy, le coordonnateur de l’Apr, s’exclame : «Nous  sommes plus que jamais très engagés derrière Macky Sall. Mais nous n’allons pas laisser un type qui ne fait que manœuvrer, nous diviser pour ses propres intérêts. Il faut que le Président Macky Sall le comprenne.  Aujourd’hui, aucun notable ou chef religieux n’est content du pouvoir. Avec son argent, il a acheté les opportunistes et réduit au silence ceux qui ont osé lui dire la vérité. Nous ne pouvons plus contenir la frustration.» Et le Pca de la Sones de poursuivre : «comment comprendre que nous qui  avons implanté le parti dans ce département, depuis l’élection du Président, on nous refuse une audience. Farba Senghor va prendre nos adversaires  d’hier pour les arranger des audiences. Si le Président ne l’arrête pas, on va vers des surprises dans le Fouta. Ça suffit, nous en avons assez.  De toutes les façons, nous avons décidé de mettre un terme à ses dérives». Sur la même lancée, le député Seydou Diallo de Ourossogui explique son refus de prendre part à l’audience : «Ce n’est pas Farba Ngom qui doit nous convoquer. Et la manière dont il a constitué son groupe qu’il a emmené chez le Président le prouve bien. Nous de Ourossogui, avons décidé de ne plus répondre à une convocation de Farba Ngom. Et vendredi prochain, nous organiserons une grande assemblée générale à Ourrossogui pour sensibiliser nos militants. Nous sommes tous des «Mackystes». Mais que cela soit bien clair, nous ne voulons plus de Farba Ngom».

Aly bandel Niang

Farba Ngom

«Personne ne me contrôle. Je suis un serviteur de Macky Sall»

Attaqué par ses frères de parti, le député Farba Ngom, qui se trouve en tournée dans son fief au Bosséa pour mobiliser ses troupes autour des commissions de révision des listes électorales, dit viser la première place à la fin des opérations d’inscription : «mon ambition est d’inscrire au moins  40 000 électeurs dans cet arrondissement. Notre objectif est de donner au Président Macky Sall une victoire éclatante au premier tour». Interpellé sur les attaques dont il fait l’objet, le maire de Agnam minimise : «c’est vous qui me l’apprenez, je ne suis pas au courant de ces attaques. Je n’ai rien fait pour être attaqué. Je ne suis qu’un responsable politique créé par Macky Sall. Maintenant, je comprends que l’arène est très animée. Il y a des gens qui ont de l’ambition, ils sont libres. Mais encore une fois, je ne réponds  pas à ces gens. Dans ce parti, personne ne me contrôle. Je ne travaille que pour Macky Sall.» S’agissant de l’audience  à l’origine de la grogne, Farba Ngom confie : «c’est vrai qu’il y a eu des vainqueurs, mais il y avait aussi des vaincus. Ces derniers comptent aussi. Perdre des élections ne veut pas dire qu’on n’est pas responsable. En allant à l’audience, tout le monde a été informé. Moi, je n’ai pas de clan ! Je ne veux pas y revenir. A Ourossogui, si on additionne les résultats des différentes listes formées par nos frères, on se rend compte qu’on est majoritaire devant le Ps, dont le maire est en train de jubiler. Donc, il est important d’unir tout le monde. C’est ce que je suis en train de faire. Mon seul  souhait et ma seule préoccupation, c’est la victoire de Macky Sall en 2017».

A. B. Niang

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.