« Disparu » depuis des mois : Mahammad Boun Abdallah Dionne donne de ses nouvelles

Société

IGFM – Il n’est pas permis de douter de la bonne santé de l’ancien Premier ministre. En convalescence à Paris, il a donné de ses nouvelles à L’Observateur.

C’est l’un des hommes les plus épiés du Sénégal. Tout un pays s’est lancé à «ses trousses» depuis qu’il s’est effacé de la scène politique, au courant du mois de mai 2019. Dans la presse, une battue «médiatique» est organisée pour retrouver cette haute personnalité, dont la «disparition brutale» de l’espace public charrie encore un long fleuve de commentaires, les uns plus fous que les autres. Et devant le verrouillage presque parfait de l’Etat et de sa famille sur son état de santé qui a été au cœur des préoccupations des Sénégalais, les élucubrations les plus osées ont été faites sur son cas.

La dernière «nouvelle» reçue de lui, avait déjà plongé le Sénégal dans une profonde tristesse. C’était dans la nuit du 19 au 20 juillet 2019. La toile s’enflamme. Les photos de Mahammad Boun Abdallah Dionne ornent les profils dans les réseaux sociaux. L’inscription «Rip» (Repose en paix) renseigne sur le message qui est délivré. L’ancien Premier ministre du Sénégal est donné pour mort. Une «rumeur» qui finit par se dégonfler. C’est son frère, le député Cheikh Diop Dionne, qui monte au créneau pour rétablir la vérité : «Mahammad se porte bien.»

Une information confirmée par l’entretien téléphonique que L’Observateur a eu, hier mercredi, avec le Secrétaire général de la Présidence de la République. La voix aigue de l’ancien Premier ministre n’a pas changé. Avec un ton rassurant et jovial, il donne de ses premières nouvelles : «Je vais très bien. Alhamdoulilah (Dieu merci). Je me repose.»

L’ancien chef du gouvernement interné à l’hôpital américain de Neuilly, à Paris, est en convalescence depuis des jours. Il reprend des forces dans un luxueux palace parisien (nous avons pris l’option de ne pas donner le nom : Ndlr) situé dans le 8e arrondissement de Paris, sur une des artères bordant le «triangle d’or», dans le quartier des Champs-Élysées. Ses journées sont partagées entre relaxation, petite somme, lecture et prières. Hier, il a passé une bonne partie de l’après-midi avec deux invités et frères de parti, l’Alliance pour la République (Apr).

Le ministre-directeur  cabinet politique du chef de l’Etat, Mahmoud Saleh et le député, vice-président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow, ont tenu compagnie à leur «frère». Sirotant, avec ses hôtes, le thé et autres boissons dans le salon cossu de la suite de l’hôtel, Mahammad Boun Abdallah Dionne a été très relax dans son Jean surmonté par une chemise et un léger spencer bleu.

Comme pour prendre ses hôtes à témoins, l’ancien Premier ministre a tenu, au cours de la conversation de quelques minutes, à remercier ses proches et amis qui ont formulé des prières pour son rétablissement. Il a même annoncé son retour au Sénégal dans les prochains jours, «pressé» qu’il est de reprendre le travail auprès de son «patron», comme il surnomme le Président Macky Sall.

Le bruit autour de l’état de santé de Mahammad Boun Abdallah Dionne a été amplifié par mille et une interprétations. Dans certains cercles, l’on a tenté de lier sa maladie au «choc» duquel il ne se serait pas remis après la suppression du poste de Premier ministre. D’autres, par contre, ont exploré les pistes mystiques pour aller à la recherche des causes réelles de la dégradation subite de l’état de santé du Secrétaire général de la Présidence de la République. Aujourd’hui, le mal est éloigné et l’homme en a appris.

NDIAGA NDIAYE

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.