Euro 2020 (Éliminatoires) : Angleterre, France, Portugal et Turquie assurent

Sport

iGFM-(Dakar) Alors que l’équipe de France défiait l’Albanie, le Portugal avait de son côté rendez-vous avec la Serbie. Dans cette rencontre de la cinquième journée des éliminatoires de l’Euro 2020, Crisitano Ronaldo et ses compatriotes ont remporté la victoire sur le score de 4-2. De son côté, la Turquie a attendu la 89e minute pour battre Andorre sur la plus petite des marges (1-0).

Soirée intéressante dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. Après la belle affiche de vendredi entre l’Allemagne et les Pays-Bas (2-4), l’équipe de France de Didier Deschamps affrontait l’Albanie à Saint-Denis. Et beaucoup plus à l’est, le Portugal, avec sa star Cristiano Ronaldo, était opposé à la Serbie à Belgrade pour le choc du groupe B. Après deux nuls en deux rencontres, le champion d’Europe en titre voulait enfin lancer ses éliminatoires avec un succès, mais il fallait pour ça disposer de la sélection serbe sur ses terres. Pour tenter de repartir avec la victoire, Fernando Santos sortait un 4-3-3 avec CR7 devant aux côtés de Guedes et Bernardo Silva. Dans les rangs serbes, Ljubiša Tumbakovic alignait un 4-2-3-1 avec des joueurs comme Tadic ou encore Mitrovic sur le plan offensif. Dans le stade de l’Etoile Rouge de Belgrade, les Portugais posaient le pied sur le ballon face à des Serbes qui n’hésitaient pas à mettre de l’agressivité dans les duels, notamment sur le numéro 7 de la Juventus.

Très actif, Bernardo Silva tentait souvent de faire la différence mais le joueur de Manchester City ne trouvait pas forcément la bonne solution ensuite. De son côté, CR7 était donc marqué de très près. Les Serbes attendaient eux les contres et le round d’observation durait de longues minutes, et ce malgré plusieurs centres portugais. Juste avant la demi-heure de jeu, Ronaldo allumait la première mèche mais son tir était stoppé par la défense serbe (29e). Derrière, les locaux montraient de meilleures choses. Après quelques centres intéressants, Lazovic se procurait une belle occasion en reprenant un centre à ras de terre mais sa frappe du droit passait de peu à côté (38e). Les deux équipes avaient donc du mal à inquiéter les gardiens, et Bruno Fernandes voyait son tir lointain fuir le cadre (40e). Mais le ballon se rapprochait de plus en plus des cages serbes et la Seleção das Quinas débloquait la situation peu de temps avant la pause.

Une fin de match haletante !

Après son tir non cadré, Bruno Fernandes centrait vers le point de penalty où Dmitrovic se heurtait à Milenkovic et Carvalho. Plus vif, le milieu portugais retrouvait le ballon et le poussait au fond des filets pour ouvrir le score (42e, 0-1). Un but qui permettait donc au Portugal de mener à la mi-temps. Pour ne pas se faire surprendre avec une égalisation serbe, les Portugais revenaient sur la pelouse avec de bonnes intentions, à l’image de CR7 qui frôlait le deuxième but sur une frappe enroulée (48e). Très en vue dans ce début de deuxième acte, le capitaine portugais retentait sa chance sur coup-franc, mais c’était encore à côté de peu (50e). Si le joueur de la Juventus tentait beaucoup, c’était finalement un autre Portugais qui doubler la mise quelques instants plus tard. Trouvé devant la surface, Guedes éliminait Maksimovic d’un crochet avant d’ajuster parfaitement le gardien serbe d’une frappe croisée (58e, 0-2). Avec ses deux buts d’avance, le Portugal pensait donc avoir fait le plus dur, mais la suite était plus compliquée…

Touché à la cheville, Semedo devait sortir sur civière et laisser sa place à Cancelo, juste après l’heure de jeu. Un premier coup dur pour la Seleção das Quinas, qui voyait ensuite la Serbie revenir dans le match. Sur corner, Milenkovic sautait plus haut que tout le monde pour catapulter le ballon au fond des filets (68e, 1-2). Ljajic était même proche de l’égalisation quelques secondes plus tard mais sa frappe puissante était sortie par Rui Patricio (69e). L’équipe serbe se réveillait mais un certain Ronaldo venait calmer tout le monde en profitant d’un caviar de Silva pour marquer d’un petit piqué (80e, 1-3). Mais les Serbes ne lâchaient rien. Cinq minutes plus tard, Mitrovic ne laissait aucune chance à Rui Patricio et décochait un boulet de canon pour réduire l’écart (85e, 2-3). Les locaux avaient cependant à peine le temps de fêter ce but que Silva inscrivait le quatrième but des siens d’une frappe au sol (86e, 2-4). Dans ce match assez fou, le Portugal remportait donc les trois points face à la Serbie.

La Turquie remercie Tufan !

Dans le groupe de l’équipe de France, à savoir la poule H, la Turquie avait rendez-vous avec Andorre au Vodafone Park d’Istanbul. Largement dominateurs, les Turcs ont beaucoup tenté mais n’ont jamais trouvé la faille, jusqu’à la 89e minute ! Servi par le nouveau joueur du LOSC Yazici, Tufan délivrait sa sélection (1-0). Avec ce but très précieux, la sélection de Senol Gunes évitait donc la catastrophe et prenait surtout trois points. Un résultat qui ne fait pas vraiment les affaires des Bleus de Didier Deschamps, vainqueurs dans le même temps de l’Albanie sur le score de 4-1. Désormais, les deux sélections se retrouvent en tête du groupe H avec le même nombre de points (12 pts). Cependant, les champions du Monde occupent la première place grâce à une meilleure différence de buts (+12 contre +8 pour la Turquie).

Les résultats de la soirée :

Groupe B

- Serbie 2-4 Portugal : Milenkovic (68e), Mitrovic (85e) ; Carvalho (42e), Guedes (58e), Ronaldo (80e), B. Silva (86e)

Groupe H

- France 4-1 Albanie : Coman (8e, 68e), Giroud (27e), Ikoné (85e) ; Cikalleshi (90e s.p)

- Turquie 1-0 Andorre : Tufan (89e)

Islande-Moldavie 3-0

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.