igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Fespaco 2019: L’absence du Sénégal à la compétition déçoit

Actualité

IGFM- A la célébration du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), lors de sa 26ème édition, le Sénégal n’est pas convié. Et cette absence reste en travers de la gorge de nombreux réalisateurs sénégalais, rapporte l’APS.

Vingt films, retenus ce mardi par le comité d’organisation à Paris pour le prochain FESPACO, se disputeront le 26ème Etalon d’or de Yennenga, du 23 février au 2 mars prochains à Ouagadougou. Vingt films longs métrages de fiction issus de 16 pays du continent. Pas un seul film sénégalais.

Et c’est bien dommage, car le Sénégal est détenteur du dernier trophée de l’Etalon d’Or de Yennenga. « Félicité » d’Alain Gomis avait empoché cette plus haute distinction du FESPACO en 2017.

Facile donc de comprendre la déception des cinéastes sénégalais, à l’exemple de Mansour Sora Wade: « Cette absence vient au moment où j’ai beaucoup d’espoir pour le cinéma sénégalais. Avec les succès enregistrés au FESPACO, on croyait que la relance du cinéma sénégalais était réelle« .

Ce réalisateur du film « Le prix du pardon » est d’autant plus déçu de cette absence, vu que le Sénégal est à l’origine de ce festival avec des cinéastes  comme Ousmane Sembène, Ababacar Samb « Makharam », associés aux cinéastes d’ailleurs.

Même déçu, le réalisateur du film « La Pirogue« , Moussa Touré reste réaliste: « On n’a rien fait pour y être. » Et d’ajouter: « Les cinéastes n’ont pas l’argent pour faire des films. Ce n’est pas 100 millions qui peuvent faire un film long métrage, il faut d’autres ressources et quelque chose derrière pour y accéder« , estime l’étalon de bronze au FESPACO 2013.

Pareil pour Moussa Sène Absa, réalisateur du film « Madame Brouette« , qui reconnait: « Nous n’avons pas de films prêts« .
Les deux réalisateurs proposent de « miser sur un film long métrage tous les ans, en y mettant tous les moyens nécessaires »,  avec « une politique de films« , comme ce que font certains pays pour Cannes ou Berlin, en finançant un film ou deux par an.
En attendant les listes des catégories courts métrages, fictions et documentaires, et longs métrages documentaires, et en croisant les doigts pour que le Sénégal y soit cette fois,  la 26ème édition du FESPACO a pour thème « Mémoire et avenir des cinémas africains« .
Et le Rwanda est le pays invité d’honneur de l’édition 2019, après l’Egypte en 2015 et la Côte d’Ivoire en 2017.
Monia Inakanyambo

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT