Fin du désordre et de l’incivisme : Mame Samba Ndiaye livre « la solution » à Macky Sall

Actualité

iGFM-(Dakar) L’instauration progressive du Service militaire obligatoire peut être une solution incontournable pour la promotion du civisme et de la citoyenneté prônée par le Chef de l’Etat, Macky Sall dans son adresse à la nation le 3 Avril dernier. Telle est la conviction du maire de Ndoffane et président Comité d’Initiative du Mouvement démocratique pour le développement intégral du Sénégal (Mdis),  Mame Samba NDIAYE.

 

«Le chef de l’Etat, dans un discours plein d’engagement, a insisté sur des questions aussi importantes que le civisme et la citoyenneté, marques des pays émergents. De ce point de vue, le Comité d’Initiative du MDIS réaffirme sa proposition relatée dans son communiqué de presse du Jeudi 20 Avril 2017 d’instaurer progressivement le service militaire obligatoire. Il convient de signaler que les pays que nous citons souvent en exemple, comme le MAROC, utilisent cette démarche pour relayer les systèmes d’éducation classique que sont, entre autres, la famille et l’école dans sa pluralité», lit-on dans un communiqué reçu à igfm.

Réunis, hier, pour statuer sur la situation politique nationale, le maire de Ndoffane, Mame Samba Ndiaye et ses collègues qui ont renouvelé leur engagement à accompagner le Président Macky Sall dans son ambition d’un Sénégal Émergent, soulignent que les défis à relevés  que les défis à relever sont importants et multiformes.

«Il convient de rappeler à tous, que les défis à relever sont importants et multiformes et peuvent être ainsi résumés : équité territoriale, justice sociale,  employabilité des jeunes, logements pour tous, en particulier pour le monde rural. Dès lors, l’heure est à la remobilisation patriotique pour l’avènement d’un Sénégal pour tous» plaide le Comité d’Initiative du MDIS.

S’agissant de la formation du nouveau Gouvernement le MDIS valide l’équipe et les profils désignés  par le Chef de l’Etat pour conduire sa politique.

«Sur la formation du nouveau gouvernement, le MDIS rappelle les prérogatives constitutionnelles qui donnent au Chef de l’Etat le pouvoir de nommer aux fonctions civiles et militaires. Sous ce rapport, le MDIS adresse ses vives félicitations aux personnalités qui ont été choisies dans le gouvernement pour poursuivre la mise en œuvre du PSE, seul référentiel de la politique économique et sociale de notre pays à l’horizon 2035» dit le communiqué.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.