Gestion de l’eau : Ce que l’Armp recommande à la Sones

Actualité

IGFM – L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a demandé à la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) de mettre en œuvre les investissements prévus dans ce secteur, notamment la restructuration du réseau hydraulique de Dakar et l’augmentation de la production d’eau, en vue d’apporter une solution aux pénuries récurrentes du liquide précieux.

L’ARMP, pour la première fois depuis sa création, a réalisé une mission de revue indépendante des contrats de délégation de service public du secteur de l’eau, à travers le contrat d’affermage signé entre l’Etat du Sénégal, la SONES et la Sénégalaise des eaux (SDE).

Dans son rapport, elle exhorte la SONES à « résorber les retards constatés dans la réalisation des engagements contractuels en terme de réhabilitations ».

Elle souhaite aussi la mise en oeuvre de ses obligations de contrôle des activités de l’exploitant du service affermé.

De même, l’ARMP recommande de « mettre en place une interface ou une passerelle lui permettant d’accéder aux systèmes d’information du Fermier : données comptables, base clients, facturation & encaissement, traitement des réclamations ».

Elle préconise également « de faire des études d’anticipation sur l’évolution de la demande pour mettre en phase les infrastructures nécessaires aux besoins de production et de distribution ».

A l’endroit de l’autorité affermante, l’audit de l’ARMP suggère la mise en place des « clauses (système de verrouillage) destinées à règlementer le transfert d’actions et le changement de partenaire stratégique qui peuvent impacter négativement l’équilibre du secteur ».

Elle propose aussi de prévoir un ensemble de règles et de sanctions destinées à assurer une régulation efficace du secteur et de veiller à leur application.

Il suggère aussi la mise en place d’un organe de régulation indépendant qui sera capable de sanctionner les acteurs du secteur en cas de manquements à leurs obligations et dont les modalités de fonctionnement seront définies dans le contrat.

Au nombre des recommandations du rapport figure aussi l’importance d’assurer « un suivi régulier sur les performances de la SONES, surtout en matière de réalisation à temps des investissements ».

Le document lui conseille en même temps de « respecter ses engagements contractuels en termes de production et de distribution de l’eau de façon permanente et à bonne pression sur l’ensemble du territoire affermé, de résorber le déficit constaté sur ses engagements contractuels de renouvellement des branchements, des canalisations et des compteurs qui ont un grand impact sur la qualité du service fourni et de réaliser fréquemment des enquêtes pour évaluer le niveau de satisfaction de la clientèle ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.