Héritage de Johnny Hallyday : comment Laura Smet espère gagner sa bataille contre Laeticia | www.igfm.sn
lundi, 19 février 2018
               
Accueil / People / Héritage de Johnny Hallyday : comment Laura Smet espère gagner sa bataille contre Laeticia

Héritage de Johnny Hallyday : comment Laura Smet espère gagner sa bataille contre Laeticia

Héritage de Johnny Hallyday : comment Laura Smet espère gagner sa bataille contre Laeticia

Pour tenter de contester le testament de son père qui lègue l’intégralité de son héritage à Laeticia, Laura Smet veut s’appuyer sur une réglementation européenne de 2015.

Laura Smet a fait savoir, ce lundi 12 février par le biais de ses avocats, qu’elle souhaitait contester le testament de son pèreJohnny Hallyday, qui aurait décidé de léguer l’intégralité de son héritage à sa dernière femme, Laeticia Hallyday. Un dernier testament qui a été fait aux États-Unis d’après ce que révèle Laura Smet. C’est d’ailleurs ce qui permet à Johnny Hallyday de choisir un seul et unique légataire autre que ses propres enfants. En effet, en France, il existe « une réserve héréditaire » qui garantit des biens aux enfants du défunt.

Seulement, selon les informations du Parisien, Johnny Hallyday avait déjà rédigé un testament en France à la fin des années 2000. C’est ce testament que va tenter de réhabiliter Laura Smet avec sa procédure de contestation. « C’était un testament équitable. Johnny et Laeticia avaient signé une donation au dernier vivant. Ce qui voulait dire qu’à sa mort, sa femme recevait un tiers de son patrimoine personnel et artistique. Et les deux autres tiers étaient répartis entre les autres enfants : David, Laura, Joy et Jade », raconte un proche du rockeur au quotidien.

Les avocats de Laura Smet veulent s’appuyer sur une loi de 2015

Entre ce testament et celui qui déshérite totalement Laura et David, Johnny Hallyday aurait rédigé pas moins de trois autres testaments. Dans l’entourage de la fille de Nathalie Baye, on souhaite faire annuler ce dernier testament rédigé aux États-Unis en invoquant un « vice de nullité ». Une source proche du dossier explique au quotidien : « Un règlement européen de 2015 impose aux ressortissants européens qui résident à l’étranger de choisir leur loi nationale pour le traitement de leur succession. Johnny Hallyday étant de nationalité française, seule la loi française est compétente en la matière ».

Peu de chances d’aboutir

Selon certains avocats, la procédure de Laura Smet et David Hallyday n’a que peu de chances d’aboutir : « Johnny Hallyday était résident californien, il avait une carte verte, il y passait le plus clair de son temps, il y déclarait ses impôts… Donc il y a une possibilité qu’un juge français décide de retoquer ce testament, mais ça me paraît en l’état actuel des choses peu probable », estime Pierre Hourcade, avocat aux barreaux de Paris, New York et de Californie sur l’antenne de BFMTV. « Laura Smet et David Hallyday ne peuvent pas faire grand-chose pour contester [le testament] », renchérit auprès de Libération Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris. « D’autant plus qu’il y a une jurisprudence très étoffée sur le sujet: des contestations de testaments rédigés aux Etats-Unis, il y en a des tas en France. En septembre, un cas très similaire est passé devant la Cour de cassation et les enfants n’ont pas pu revenir sur la succession de leur père », avance-t-il.

L’avocat fait ici référence à la demande déposée par une autre célébrité, le musicien Jean-Michel Jarre, après la mort de son père. Comme Laura Smet, le musicien avait contesté l’héritage qui, rédigé selon la loi américaine, prévoyait que tous ses biens reviennent à sa dernière épouse, Fui Fong Khong. Une répartition contestée par son fils mais validée par la justice française. « Il n’y a aucun rapport entre ces deux histoires », affirme pourtant l’entourage de la fille de Johnny Hallyday au Parisien. Ce sera à la justice de trancher. Une chose est sûre : la bataille ne fait que commencer…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.