INDEX | www.igfm.sn
mercredi, 2 août 2017
               

INDEX

INDEX
index

 

Sadio

Sur le terrain comme en dehors, Sadio Mané est beau joueur. Troisième au classement des meilleurs joueurs africains de la Caf, derrière l’Algérien Mahrez, l’heureux élu et le Gabonais Aubameyang, l’international sénégalais de Liverpool a tenu à féliciter ses concurrents. Son trophée à la main, le visage rayonnant, le Lion dit toute sa fierté. «Ça été un grand plaisir de terminer à la troisième marche du podium du meilleur footballeur de l’année 2016 ! Merci pour le soutien. Félicitations à Riyad Mahrez !» Rappelons que l’ancien international El Hadji Diouf est le seul Sénégalais à avoir remporté le Ballon d’or africain (2001 et 2002).

 

Arme…

Aliou Diouf, vulcanisateur à la société Mdl, est placé sous mandat de dépôt pour détention et port d’arme à feu sans autorisation administrative et injures à des forces de l’ordre. Dans la nuit du 3 au 4 janvier, armé d’un pistolet de fabrication artisanal, il a tiré un coup de sommation, à partir de sa terrasse, sur des policiers du poste de Nguinth en tenues civiles qui étaient aux trousses de dealers au quartier Médina Fall de Thiès. Les conditions de sécurité n’étant pas réunies, les patrouilleurs avaient continué leurs opérations, sans se préoccuper de lui. Les dealers mis aux arrêts, le commissaire Masse Sène et ses hommes reviendront le lendemain de bonne heure, interpeller le tireur nocturne. Ce dernier qui les avait accueillis d’un coup de feu n’avait pas une autorisation de port d’arme.

 

… à feu

Devant les enquêteurs, Aliou Diouf avoir pris les policiers pour les maçons qui l’avaient menacé de représailles. Il précisera avoir un différend avec des manœuvres, notamment Ousmane Gning et son équipe qui s’occupaient de menus travaux dans sa maison près de l’école 3. Le service effectué, il leur avait remis 15 000 FCfa, mais les maçons en ont réclamé plus. Devant son refus, ils lui auraient promis une punition. Aliou Diouf a été placé sous mandat de dépôt au Parquet de Thiès.

Extorsion…

Ancien pisteur des Eaux et forêts de Kolda, Mamadou Aliou Diallo et ses trois acolytes, Alcaly Seydi, Mamadou Diao et Youssouf Diao, tous Agents de sécurité de proximité (Asp), passeront les deux prochaines années loin de la forêt de Mamacounda, où ils traquaient illégalement les coupeurs de bois. Ils croupiront désormais à la Maison d’arrêt et de correction de la capitale du Fouladou. En effet, sous la houlette de Mamadou Aliou Diallo, indicateur des Eaux et forêts, ils sillonnaient les massifs forestiers de Mamacounda, Fafacourou et Badion, aux trousses des trafiquants de bois. Mais, sans en informer leur hiérarchie, ils faisaient payer aux trafiquants de l’argent pour leur libération.

 

…de fonds

Cupides, ils empochent d’importantes sommes d’argent. Mais, les soupçonnant d’agir dans l’illégalité, les coupeurs de bois n’en pouvaient plus des transactions sans trace administrative aucune. Ainsi, des parents de victimes ont constitué une forte délégation pour aller s’en plaindre à la brigade de gendarmerie de Kolda. Les pandores mettent aux arrêts tous les éléments de la bande. Mamadou Aliou Diallo, le cerveau du gang, avoue avoir empoché plus de cinq millions de francs. Reconnus coupable d’association de malfaiteurs, usurpation de fonction et extorsion de fonds, ils ont été condamnés à 2 ans de prison ferme et à payer à la partie civile, 700 000 FCfa pour dommages et intérêts.

 

Colère

Leurs multiples complaintes adressées à leur tutelle pour l’installation du Centre régional des œuvres universitaires classées sans suite, les étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor passent à la vitesse supérieure. Malick Niang et Cie qui accusent le ministre Mary Teuw Niane de vouloir bloquer la mise sur pied du Centre régional des œuvres universitaires de Ziguinchor (Crouz), ont déguerpi les employés du Coud, avant de confisquer les clés des locaux. «A la suite de l’Assemblée générale des délégués des étudiants, nous avons décidé d’appeler tous les camarades à reprendre les cours à partir du 09 janvier 17. Dès lors, nous avons suspendu notre mot d’ordre de grève. Aujourd’hui, nous avons déguerpi tous les employés du Coud qui, depuis janvier, ne cessent d’annihiler les efforts du Crouz qui ne peut, jusque-là, démarrer ses services. Nous ne sommes pas satisfaits du Coud qui n’a pas voulu quitter l’université de son propre gré. C’est pourquoi, nous les avons chassés», explique leur porte-parole, Malick Niang.

 

 

Saly Joseph

C’est hier que la première pierre du Centre sportif de Saly Joseph a été posée. Financé par les dons de Sos Gazelles et construit  sur 12 hectares, ce centre  abritera un  terrain multisports, un verger, un potager, des salles polyvalentes, une infirmerie et un espace informatique. Selon la présidente de l’association Sos Gazelles, Véronique  Chaplain, le club sportif offre 15 disciplines qui permettront la pratique de sports aux enfants. Le centre sera encadré par des champions dont Patrick Mboma, Salif Diao, (foot), Balla Dièye (Taekwondo), Amadou Dia Bâ et Ahmadou Ndiaye (athlétisme), Siteu et Jordan (lutte), Souley Mbaye et Souley Cissokho (boxe) et Anta Souaré (Canoë). A travers des manifestations caritatives, l’association a récolté 30 millions, les travaux devant coûter 50 millions de nos francs.

 

 

Débrayage

Le Saes de l’Ucad observera un débrayage le lundi 09 janvier 2017, à partir de 9 heures, avec un arrêt de travail toute la journée et une Assemblée générale de Campus, à 10 heures, à l’Amphi 5 de la Faculté des sciences juridiques et politiques. Alors que tous les autres fonctionnaires et agents de l’Etat ont perçu leur salaire avant fin décembre, pour faire face aux nombreuses charges relatives aux fêtes de fin d’année, la coordination Saes de l’Ucad apprend que jusqu’à ce vendredi 6 janvier 2017, les salaires du mois de décembre des personnels de l’Université ne sont pas encore payés. «La coordination Saes de l’Ucad constate un retard et un dysfonctionnement dans le paiement des sommes dues : rappel indiciaire, rappel prime d’encadrement, rappel avancement interne, rappel avancement Cames. En outre, l’accord sur la retraite n’a connu aucune avancée, malgré toutes les actions entreprises par le Bureau national du Saes. Ainsi, la coordination Saes dénonce une absence de diligence inacceptable et un manque de volonté manifeste des ministres de l’Économie et des finances, de l’Enseignement supérieur, du recteur et de son agent comptable et réaffirme fortement sa requête pour un traitement équitable de tous les travailleurs, surtout dans le paiement des revenus.»

 

Santé

Qui ne connait pas «Keur Sœur» au Sénégal. Personne ! Sinon très peu. La qualité de leur service est reconnue de tous. C’est pourquoi, la ministre de la Santé et de l’action sociale, a évoqué, vendredi, la nécessité de transformer certains postes de santé appartenant à des organisations catholiques en centres de santé, en raison de l’importance des services qu’ils offrent. La convention liant l’Etat à ces établissements doit être revue dans ce sens. «Il faudrait revoir notre convention, parce que certains de vos postes de santé ont l’envergure d’un centre de santé», a signalé Eva Marie Coll Seck, lors du lancement des festivités du «Jubilé d’or», le 50e anniversaire de l’Association nationale des postes de santé catholiques du Sénégal (Anpscs). «Tant que vos postes de santé conserveront cette appellation, vous n’aurez que des médicaments dits essentiels», a-t-elle averti, en présence de Mgr Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar et d’Angèle Dione, présidente de l’Anpscs.

 

 

Accidents

Le commissariat urbain de Mbour a livré le bilan des accidents survenus de janvier à décembre 2017, sur son territoire de compétence. 16 personnes ont été tuées dans le périmètre communal. Alarmant, selon le service des accidents qui incrimine l’indiscipline des chauffeurs. Les hommes du commissaire Tendeng ont aussi relevé 215 accidents corporels, avec pour victimes, les conducteurs de motos Jakarta. En outre, le service des accidents a noté 346 véhicules endommagés.  Pendant l’hivernage, des camions de sables ont causé plusieurs accidents et en décembre, on a noté une accalmie d’accidents mortels, avec zéro cas.

 

Arrestation

Pape Soumaré est certainement en train de cogiter sur le sort que lui réservera la Justice. Connu pour sa constance dans le trafic de chanvre indien à Koungheul, celui  qui se surnommait «l’invisible», est tombé à la surprise générale. A Koungheul et environs, Pape Soumaré trafiquait au su et au vu de tous, vouant une confiance aveugle en ses gris-gris et autres pratiques mystiques qui lui permettraient de tromper la vigilance des forces de l’ordre. L’homme se permettait même de livrer à domicile et en plein jour. Toute chose ayant une fin, Pape Soumaré sera finalement pris dans les mailles des pandores. Avant-hier, fraichement approvisionné en Gambie, Soumaré entame le tour de ses clients, à nord de sa moto. Malheureusement, il sera filé par les gendarmes qui le prendront sur le fait, en plein marchandage, chez son premier client. Téméraire, «l’invisible» sera maîtrisé, à la suite d’une farouche résistance aux hommes en bleu. Conduit à la brigade de gendarmerie, le trafiquant ne pourra que battre sa coulpe, devant son sac rempli de chanvre indien. Au terme de sa garde à vue, il a été déféré au parquet de Kaolack.

 

Rectificatif

Dans notre édition d’hier, nous notions le silence des autorités, particulièrement du chef de l’Etat, à l’appel de Me Amadou Aly Kane pour venir en aide à Aboubacry Mbodji de la Raddho (Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme). Me Kane a saisi la Rédaction de «L’Obs» pour rétablir la vérité des faits. «A la suite de notre appel, des bonnes volontés se sont immédiatement manifestées, parmi lesquelles, le Président Sall, la Fondation Servir le Sénégal, les amis de Karim Meïssa Wade, Alioune Tine de Amnesty International, Seydi Gassama de Amnesty-Sénégal, Me El Hadji Diouf, Cheikh Amar, Amacodou Diouf du Congad. D’autres personnalités absentes du Sénégal ont également exprimé leur souhait d’apporter leur contribution. Il est à souligner que l’élan de sympathie national et international s’est amplifié, depuis l’annonce du décès de M. Aboubacry Mbodji.»

 

Cheikh Gadiaga

Cheikh Gadiaga, proche du milliardaire Cheikh Amar, s’est encore présenté hier devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Cette fois en compagnie d’un certain Aliou Thiam, lui aussi repris de justice. Les deux prévenus étaient poursuivis pour associations de malfaiteurs, faux et usage de faux et extorsion de fonds au préjudice de Cheikh Amar. Cheikh Gadiaga dit être victime. Aliou Thiam lui aurait présenté un document afin de pouvoir rencontrer Cheikh Amar. Aliou Thiam aurait profité de l’audience pour demander 10 millions de FCfa à Cheikh Amar, afin d’étouffer une affaire dans laquelle son fils était impliqué. Des accusations qu’il nie, disant s’être déplacé pour son projet agricole. Seulement, ils risquent tous les deux une peine ferme de 3 ans. Même si Cheikh Amar a réclamé le franc symbolique. Ils seront fixés sur leur sort le 10 janvier prochain.

 

 

Un commentaire

  1. SODA MASSEUJE 78 4 24 41 54

    Je propose des massages paradisiaques pour une halte détente délicieuse frissons intense dans un endroit discret et propre ou nous fusionneront dans l’intimité délicatesse l’ambiance et la discrétion
    MASSAGE RELAXANT , DOUX ,TONIFIANT t, SPORTIF ,4 MAINS ,SAVONNAGE , CAJOLIN
    SOINS DU CORPS ( épilation, pédicure , manucure )
    Appelez au 77 181 19 99 / 77 561 71 83
    TTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.