INDEX du vendredi 06 janvier  2017 | www.igfm.sn
jeudi, 12 octobre 2017
               
Accueil / xL'OBSERVATEUR / Index / INDEX du vendredi 06 janvier  2017

INDEX du vendredi 06 janvier  2017

INDEX du vendredi 06 janvier  2017
index

 

Sen…

«Kor Marième» a encore réuni son Etat-major politique, hier, au Palais. Les plus hauts responsables de l’Alliance pour la République (Apr) membre du Secrétariat exécutif national (Sen) se sont retrouvés à la salle des Banquets pour des échanges autour de la marche du parti et des perspectives à dégager pour les batailles futures. De 19 heures à très tard dans la soirée, «Borom Apr» a taillé bavette avec ses hommes à qui il a appelé à «consolider les bases du parti,  la discipline, la dynamique de l’unité et l’esprit de coalition pour prendre en charge, de façon optimale, l’inscription de nos concitoyens sur le fichier électoral, suite à l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi portant refonte partielle des listes électorales»

 

… Apr

Dans ses recomandations, «Kor Marième» a invité les militants et responsables «à mettre en place, dans un esprit d’unité et de fraternité, et conformément à la circulaire qui en définira les termes, des Comités d’animation Provisoire, à l’échelle communal, départemental et régional, en vue de l’animation dynamique du parti et d’une organisation efficace pour l’inscription des Sénégalais». Aussi, l’instance dirigeante de l’Apr a arrêté «un programme de tournées nationales et dans la Diaspora en vue de l’information, de la  sensibilisation et de la mobilisation des responsables et militants».

 

Khalife

Le Khalife général des mourides devra attendre jusqu’au 12 janvier prochain pour voir si le Tribunal va autoriser une mainlevée sur ses biens volés. Les deux voleurs de Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké sont revenus hier à la barre du tribunal de grande instance de Diourbel pour confirmer que l’argent qu’ils avaient subtilisé au domicile du Khalife, a été utilisé pour l’achat de de biens. Cheikh Bakhoum et son acolyte, Thierno Cheikh Loum, ont reconnu que le matériel saisi par la justice a été acquis grâce à l’argent du Khalife général des mourides. Cette affaire de vol et de recel de biens volés est loin de connaître son épilogue. Après avoir été vidée le 12 août 2016, l’affaire traîne toujours en justice. Elle a eu un rebondissement à la suite d’une requête de Me Khassimou Touré, commis par le khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké, pour récupérer ses quatre véhicules, un cheval et une charrette.

 

Talibé calciné

L’affaire Mouhamet Soumaré, du nom de ce  maître coranique arrêté  à Darou Mousty pour avoir attaché les pieds de son talibé, qui a fini par mourir dans un incendie, a été vidée hier par le Tribunal de grande de Louga. Au délibéré, le maître coranique, reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, a été condamné à 3 ans ferme.

 

Drogue

Le trafic de drogue prend des proportions inquiétantes dans la partie Est du pays. Il ne se passe pas une semaine sans qu’un convoyeur de drogue ne soit cravaté par les éléments de la gendarmerie. La dernière en date remonte à la journée du jeudi 5 janvier 2017. Les éléments du poste de Gouloumbou, au cours d’un contrôle, ont interpellé A. Diop en provenance de Vélingara et qui détenait 500 grammes de drogue dissimulés dans ses bagages. Selon l’acte d’accusation, les faits remontent à la journée du jeudi 5 janvier lorsque les pandores ont arrêté un véhicule en provenance de Vélingara pour Dakar.

 

Dr Anta Sarr Diacko

A quelques jours  de la célébration de la 53e édition de la ziarra dédiée à Thierno Mountaga Daha Tall, DR Anta Sarr Diacko, Déléguée générale à la Protection sociale et à la Solidarité nationale, a rendu visite hier à Thierno Bassirou Mountaga Daha Tall, le khalife de la famille Omarienne. L’ancienne ministre de la Femme, à la tête d’une forte délégation, a remis  au guide religieux une importante quantité de riz. Elle a demandé au marabout de prier pour que le pays soit en paix : «Sans la paix, on ne pourrait pas parler de développement.  Ce mot est très cher à Macky Sall, qui est en train de travailler pour l’épanouissement du peuple», a-t-elle dit. Le marabout, qui a pris bonne note, a souhaité que cette paix tant souhaitée, soit une réalité au Sénégal, avant de formuler des prières dans ce sens.  En effet, très touché par le geste de son hôte, le Khalif lui a offert, en signe de reconnaissance, un beau bélier.

 

 

Italie

Trois Sénégalais à la recherche d’un avenir meilleur en Italie, se retrouvent dans une situation à la limite dramatique à Naples. Ces commerçants «ont été blessés par balle par  un membre de la Mafia italienne, la Ndrangueta, originaire de la région de Calabre située dans le sud de l’Italie à l’est du Mezzogiorno. L’un d’entre eux se trouve encore à l’hôpital, selon  RAI UNO, la première chaîne de télévision italienne, qui relate que  les faits se sont déroulés dans un marché de la région de Naples.» Pour tirer cette affaire au clair, Horizon sans frontières demande l’ouverture d’une information judiciaire.

 

Macky

Macky à Genève ! Le chef de l’Etat rehaussera de sa présence la 5e édition du Africa Ceo Forum, plateforme de projets et d’investissements au service des opérateurs économiques et financiers africains et internationaux, qui se tiendra les 20 et 21 mars 2017. Selon le communiqué, «Macky Sall présentera la stratégie de transformation économique du pays, ainsi que plusieurs projets concrets de développement, à plus de 1 000 décideurs économiques venus de tout le continent et du reste du monde. Une gestion modernisée des finances publiques, des indicateurs macroéconomiques solides et la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent, ont permis au Sénégal d’enregistrer cette année le troisième meilleur taux de croissance du continent.»

 

Affaire…

Bamba Fall et Cie sont accusés d’être les instigateurs des incidents survenus à la Maison Léopold Sédar Senghor lors de la réunion du Bureau politique du 05 mars 2016 et sont depuis avant-hier arrêtés et pourraient être placés sous mandat de dépôt. Dans un communiqué parvenu à la Rédaction de L’Obs, «la Jeunesse pour la Démocratie et le Socialisme (JDS) dénonce avec la plus grande fermeté, les arrestations injustes et arbitraires de responsables du Parti socialiste et exige leur libération sans délai. Si ces responsables sont gardés en prison, ils seront considérés comme des otages politiques entre les mains d’un régime à bout de souffle, qui cherche désespérément à se maintenir en usant de l’intimidation et du chantage. Si la rançon attendue du Parti socialiste est qu’il renonce à son ambition pour le Sénégal, c’est peine perdue. L’entreprise de vassalisation du Parti de Senghor est vouée à l’échec.»

… Bamba Fall

La Jeunesse pour la Démocratie et le Socialisme (JDS) invite par la même occasion, la direction du Parti socialiste à revenir à la raison. «Les textes du Parti prévoient des mécanismes internes capables de vider, de manière juste et dans la sérénité, les contentieux entre militants.» Ces jeunes pensent que «l’avenir du Parti ne peut pas  être décidé par des juges. La grave et profonde crise qui secoue le Parti socialiste, et qui relève de la responsabilité exclusive de la direction, ne peut trouver une issue heureuse devant les tribunaux, mais plutôt par un débat interne dont les militants sont malheureusement sevrés depuis une longue période. Le Parti socialiste appartient aux militants socialistes et non à un groupe à la solde de ses  intérêts personnels et égoïstes.»

 

Kaolack

Ça sent le gaz entre le parti socialiste et le parti présidentiel à Kaolack. En effet, les camarades de Ousmane Tanor Dieng ne supportent plus la boulimie des membres de la coalition Benno Bokk yaakaar, qui se partagent toujours les postes, au détriment du parti de Senghor. En conférence de presse, les jeunesses socialistes, avec à leur tête Al Ousseynou Sy, demandent à leurs responsables de revoir leur alliance avec l’Apr surtout en cette veille de précampagne. «Étant des militants disciplinés, nous avons toujours été fidèles et digne dans la coalition Benno bokk Yaakaar, mais force est de reconnaître que cette coalition a bafoué  les règles qui régissent une coalition politique. A chaque échéance, nous avons été lésés. Ainsi, devant l’opinion nationale et internationale, nous demandons aux responsables socialistes de Kaolack le retrait immédiat de notre formation politique de Benno bokk yaakaar et de créer une autre coalition pour aller aux Législatives». Ces jeunes, prêts à porter le combat, demandent aux responsables socialistes de régler leurs problèmes politiques ailleurs que devant les tribunaux.

 

Rewmi

 

L’opposition, dans son ensemble, doit aller aux prochaines Législatives à travers une liste unique. Une proposition des militants de Rewmi du département de Rufisque entièrement partagé par le porte-parole de leur parti, Dr Abdourahmane Diouf. De l’avis du proche de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, c’est dans cette unité que l’opposition aura la chance de faire face à la coalition présidentielle. «Si l’opposition n’est pas organisée ou va aux Législatives avec 4 ou 5 listes différentes, la coalition Benno bokk yakkar sortira vainqueur desdites élections», a averti M. Diouf. «Les différentes coalitions que nous voyons naître dans l’opposition ne plaident pas pour une victoire finale de l’opposition», ajoute-t-il. D’après lui, «il faut aller vers la bipolarisation à travers une liste unique, en compressant les égos. Non sans peser de tout notre poids afin de vaincre la coalition Bby».

 

 

Députés

Ils viennent grossir le lot de la majorité présidentielle, qui s’est félicitée de l’augmentation du nombre de députés à 15, dédiés à la diaspora. Eux, ce sont les leaders qui sont sortis de la coalition Mankoo Wattu Senegaal. «Le pôle des indépendants, constitué  par le collectif des leaders Garmi de Mankoo Wattu Sénégal, se félicite de l’augmentation du nombre de députés, portés à 15, attribués à la diaspora, le pôle avait jugé trop petit le nombre de 10, dont la répartition allait créer beaucoup de difficultés et de frustrations», assure dans un communiqué, Ousmane Faye, Sg du Psdr/Jant-Bi, Coordonnateur du Fpdr. Il ajoute : «vu l’importance de la diaspora, qui fait entrer plus de 1000 milliards F Cfa par an au Sénégal, soit le tiers du budget national, le pôle des indépendants avait porté le combat pour exiger de Macky Sall l’augmentation du le quota pour une bonne et sérieuse représentation de la diaspora à l’Assemblée nationale du Sénégal.»

 

Khalifa Sall

Le centre hospitalier Abass Ndao va bénéficier d’un don d’un lot d’équipements et de matériels d’une valeur de 450 millions de FCfa de la Ville de Dakar. Le Conseil municipal de Dakar, en session hier dans l’après-midi, a décidé de faire ce don composé d’un centre d’oxygène et d’un bâtiment qui l’abrite pour 300 millions de FCfa, et d’un lot de matériels d’une valeur de 150 millions de FCfa. C’était en présence du maire Khalifa Ababacar Sall et de ses conseillers, mais aussi du Préfet de Dakar. Lors de cette même séance, le Conseil municipal a aussi donné l’autorisation de faire un don d’une unité ophtalmologique au centre hospitalier Abass Ndao pour lui permettre de l’intégrer dans son patrimoine. De même que l’autorisation de signer la convention des maires en Afrique Sub-saharienne et d’accepter la subvention de l’Union européenne pour la mise en place du programme d’amélioration de la gouvernance urbaine pour une transition énergétique et écologique en vue de renforcer la résilience de la Ville de Dakar qui a été aussi validée par le Conseil municipal de la Vville de Dakar. Qui, par la même occasion, a accepté l’examen du plan directeur d’urbanisme de Dakar horizon 2035.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.