INDEX – L’OBS | www.igfm.sn
vendredi, 21 juillet 2017
               
Accueil / xL'OBSERVATEUR / Index / INDEX – L’OBS

INDEX – L’OBS

INDEX – L’OBS
INDEX

«Rissou»

«Kawtef» ! Faut le voir pour y croire. Frotter son sexe sur une femme en pleine audience au tribunal de Dakar, il faut être malade pour le faire. Notre bonhomme était si haut perché au septième ciel qu’il a fallu qu’on lui lance «imbécile», pour qu’il redescente sur terre ! Et réalise qu’il était l’objet des voix s’élevant du fond de la salle d’audience. Pour vérifier d’où venait cette vilaine insulte, Mme le Juge fait intervenir le gendarme. Là, tout le monde découvre qu’elle sort de l’avenante bouche d’une ravissante fille au teint métissé. Jolie comme un cœur, elle ne laisse indifférent aucun homme normalement constitué. Et sa douceur aurait perdu le bonhomme, au point de commettre pareil acte. Et sa défense sera sans faille. Visez la suite…

Tribunal

Apparemment, la réaction de la fille l’a pris au dépourvu. Quelques gouttes de sueurs dégoulinaient face à la très énervée jouvencelle. La juge, très zen, leur demande de se mettre à côté, le temps de vider le dossier en cours. Ensuite, elle donne la parole à la fille. «J’ai remarqué à trois reprises qu’il me collait. Chaque fois que je m’avançais, il se rapprochait. Et là, j’ai senti que son pantalon était mouillé», conte-t-elle sa version des faits. Le gars écarquille des yeux. Le juge lui dit : «Regarde, ton pantalon est mouillé.» Pour sa défense, le bonhomme dira : «Non, je n’ai rien fait. C’est quelqu’un qui, en buvant, m’a mouillé.» Ya ! Qui voudrait passer des jours à Rebeuss ? Donc, c’est l’eau. Okay, c’est l’eau. La Présidente se veut indulgente et lui ordonne de sortir de la salle, tout en disant aux autres de garder leur calme. Wa Salam !

2 millions de mourides…

Pour la modernisation de la ville Touba, les talibés ont décidé de mettre la main à la pâte. Selon Dakaractu, sous le ndiguël du Khalife général des Mourides et en présence de plusieurs chefs religieux, dont El Hadj Serigne Tacko Mbacké Ibn Serigne Fallou, Serigne Cheikh Mbacké Fallou, Serigne Cheikh Oumy Mbacké Fallou, Serigne Ahmadou Rafa’i Ibn Serigne Fallou, Serigne Cheikh Mbacké Omar, Serigne Fallou Fall, venu représenter la famille de Mame Cheikh Ibrahima Fall etc…, le projet «2 millions de mourides/1000 francs mensuels, chacun, pendant 1 an» a été lancé, sous la houlette de l’association «Touba Ca Kanan-Nourou Darayni». Se tenant dans la salle de réception de la résidence Khadim Rassoul, la rencontre a permis à Serigne Fallou Ndiaye, président de la structure, d’expliquer que l’objectif est d’avoir 2 milliards de francs par mois et 24 milliards, l’an.

… 1000 francs

Un pactole à injecter dans le développement infrastructurel de Touba, en commençant par le renforcement du réseau d’assainissement et des réseaux électrique et hydraulique de la cité. A ce propos, plusieurs personnalités religieuses ont communiqué pour normer les concepts. Dans la perspective de transformer le visage de Touba, la Diaspora a été impliquée, tout comme les Baay-Fall qui ont pris l’engagement d’assurer au moins 1 million de personnes dans cette initiative. Les mourides ont décidé de contribuer à la modernisation de la ville sainte, en finançant certains secteurs, sur fonds propres.

Ofnac

Estimant que choisir des magistrats à la retraite comme membres de l’Ofnac (Office national de lutte contre la corruption) risquerait de les faire se sentir redevables envers le président de la République, le Forum des justiciables rappelle «qu’à force de systématiquement recaser des retraités, il n’y aura plus d’opportunités pour les jeunes diplômés». Pour le Forum des justiciables, le décret 2016-2071 portant nomination de 4 nouveaux membres de l’Ofnac dont deux sont des magistrats à la retraite, viole les dispositions de l’article 4 de la Loi 2012-30 du 28 décembre 2012 portant création de l’Ofnac qui stipule que ses membres sont choisis parmi les magistrats, les membres de l’Administration de la hiérarchie A1 ou assimilés au moins. De même, selon toujours le Forum des justiciables, la crédibilité de l’Ofnac, autorité indépendante et autonome, risque d’en pâtir.

Mbayang Diop

«Mbayang Diop est dans de bonnes conditions de détention. Elle parle très souvent avec l’Ambassadeur du Sénégal à Ryad (Arabie Saoudite) au téléphone. Elle lit régulièrement le Saint Coran. Aujourd’hui, son dossier est ouvert et l’Etat s’emploie à lui apporter l’assistance judiciaire nécessaire à travers un avocat.» C’est le directeur des Sénégalais de l’extérieur qui annonce la bonne nouvelle. Sory Kaba faisait face à nos confrères du site en ligne Seneweb. Mais à la question de savoir si notre compatriote a des chances de s’en sortir, Sory Kaba s’est voulu prudent : «Il est difficile d’estimer quoi que ce soit. L’essentiel est qu’il faut retenir que le Président de la République, comme le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, s’emploient à lui rendre sa liberté.»

 

Alcaly Cissé

Sory Kaba s’est aussi exprimé sur le cas de Alcaly Cissé, cet autre Sénégalais retenu dans les geôles saoudiennes. Révélant qu’il a eu la chance de parler au téléphone avec Alcaly Cissé, Sory Kaba confie que les plus hautes autorités du pays lui accordent la plus grande importance. Il dit : «Sur instruction du Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, nous avons reçu son fils, accompagné de son avocat, pour voir l’évolution du dossier. Ils ont fait une demande précise consistant à supporter les honoraires d’un avocat saoudien. Comme pour le cas de Mbayang, les plus hautes autorités du pays lui accordent la plus grande importance.»

.

Saisie

Après leurs collègues de la Section de recherches de Colobane qui ont mis la main sur 500 Kg de Brown, en provenance du Mali, c’est au tour des pandores de la brigade de Nguékokh (département de Mbour) de s’illustrer. A leur actif, six caïds du trafic international de drogue arrêtés à la suite de la saisie de 150 Kg de chanvre, également en provenance du Mali. Pour réussir leur belle prise, les hommes en bleu ont exploité un renseignement faisant état du passage, le 29 décembre dernier, dans leur secteur de compétence, d’un camion convoyant cette came, en provenance du Mali. Un dispositif de surveillance est mis en place, jalonnant l’itinéraire indiqué par les informateurs.

150 Kg de chanvre

C’est finalement vers 1H30mn que l’arrivée du camion en question est signalée au lieu dit «Carrefour» de Nguékokh. Le camion est discrètement immobilisé sur le bas-côté. Les agents font semblant de procéder aux contrôles de documents afférents à la conduite. C’était pour mieux cerner le colis, 150 Kg de «yamba» dissimulés dans les compartiments des pneus de secours. Les trois occupants du camion sont arrêtés. Selon des sources, la came devait être acheminée dans un entrepôt à Thiaroye Azur. Un transport sur les lieux a permis d’appréhender trois autres trafiquants. Au terme de leur garde à vue, ils ont été présentés au Procureur de Thiès.

Artp

Le Sénégal et le Togo ont signé hier, un protocole d’accord pour la mise en œuvre du «free roaming» dans l’espace Cedeao qui va démarrer le 31 mars prochain. Le Togo devient ainsi le septième pays signataire de la Convention d’Abidjan, annonce le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes, Abdou Karim Sall. La signature du protocole s’est tenue en présence du ministre sénégalais en charge des Télécommunications, Yaya Abdoul Kane, en compagnie de son homologue togolais, Mme Cina Lawson et des directeurs des agences de régulations des deux pays. Ce partenariat, selon le directeur de l’Artp, permettra de faire baisser, significativement, le coût du roaming pour les personnes se déplaçant dans l’espace Cedeao. «Nos citoyens se déplacent de la manière la plus libre possible et, il faudrait leur permettre de bénéficier des mêmes conditions que quand ils sont dans leurs pays. Ils communiqueront sans payer de surtaxes et émettront des appels comme s’ils étaient chez eux», a-t-il expliqué.

Gambie

«Favoriser la voie diplomatique et donner au Président sortant Yahya Jammeh une issue pour quitter tranquillement son pays.» Tel est le souhait de l’Association nationale des familles des victimes du naufrage du bateau «Le Joola» qui faisait face à la presse, hier, pour livrer, à son tour, sa part de vérité sur la crise post-électorale qui secoue ce pays frère. Pour Moussa Cissokho et Cie, «une guerre en Gambie participe inévitablement à l’arrêt immédiat du transport terrestre, aérien et maritime entre le Nord et le Sud du Sénégal pendant toute la durée de cette guerre dont la fin reste incertaine». «Nous devons ainsi refuser de briser les liens socioculturels entre les pays voisins de la Sénégambie dont une guerre risque d’entraîner cette partie de l’Afrique de l’Ouest vers un terrible choc. Aujourd’hui, un danger guette notre pays et tous les moyens, sauf l’intervention militaire, peuvent être utilisés pour régler cette situation», soutient-il.

Mame Less Camara

 

Pour doter son groupe de presse d’expertise et profiler le personnel pour les challenges professionnels, Coumba Gawlo a nommé Mame Less Camara, administrateur général de GO Médias. Icône du journalisme sénégalais, M. Camara est connu pour ses états de service et son expérience avérée en matière de management. Il lui revient désormais de piloter les organes du groupe de presse de Sacré Cœur, avec la mission principale d’en faire un levier de développement. Avec une radio FEM FM émettant sous la fréquence 87.9 qui gagne en audimat depuis son lancement, une télévision en gestation et un portail internet à venir, GO Médias se positionne parmi les organes de presse qui comptent dans le paysage médiatique sénégalais. L’arrivée de Mame Less Camara dans le sillage des jeunes professionnels qui, avec brio, positionnent le groupe de presse résume l’engagement de  la chanteuse Coumba Gawlo, Pdg du groupe, de se doter des moyens à l’aune de ses ambitions.

Nécrologie

La communauté mouride est en deuil. Serigne Mbacké Bousso Moulaye, Khalife de Guédé Bousso, s’est éteint à Touba ce mardi à l’âge, de 80 ans. Le regretté disparu est venu au monde en 1936. Il avait accédé au khalifat depuis juste 2 ans. Il fut un intellectuel de haut niveau, spécialiste en astronomie. Il est célèbre pour avoir tracé de ses propres mains les plus grandes mosquées de Touba et avoir fixé les heures de prières aux différentes périodes de l’année. Les devanciers de Serigne Thierno Bouso Moulaye sont Serigne Mbacké Bousso, Serigne  Modou Bousso, Serigne Moulaye Bousso. Serigne Bahar Bousso, Serigne Makhtar Bousso, Serigne Ibrahima Bahar Bousso, Serigne Thierno Bousso. L’actuel Khalife s’appelle Serigne Omar Tall Bousso.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.