Index – L’OBS | www.igfm.sn
jeudi, 16 novembre 2017
               
Accueil / xL'OBSERVATEUR / Index / Index – L’OBS

Index – L’OBS

Index – L’OBS

Solidarité

Bien heureux étaient, hier, le personnel et les patients du Centre de santé de Sicap Mbao. En présence du Dr Diamboye Ndour Faye, chef du district sanitaire de Mbao et des autorités administratives dont le Préfet, un important lot de moustiquaires imprégnées et de produits d’entretien a été offert aux malades de ce poste de santé sis dans une zone où le paludisme résiste encore, du fait des inondations. Ce don qui entre dans le cadre de la lutte contre cette endémie et qui profitera à près de 221 000 habitants, précède la grande journée d’adoration de Dieu initiée par Serigne Gora Sèye, la personne morale du mouvement des Serviteurs de l’Islam.

 

A L’instar des Etats-Unis d’Amérique où, chaque année, une journée est exclusivement réservée à l’adoration de Dieu, le Sénégal a également son «Thanksgiving», sous la forme d’une manifestation organisée annuellement et pendant laquelle, les 99 noms de Dieu seront scandés. Une manifestation qui enregistrera, cette année, la présence de centaines d’Algériens qui séjourneront à Thiaroye-Azur et échangeront avec les principaux animateurs des Serviteurs de l’Islam.

Apr…

L’Apr-France a tenu une Assemblée générale extraordinaire dans la salle municipale d’Asnières en banlieue parisienne. Ces militants et responsables du parti du Président Sall, venus des quatre coins de la France, ont fait un diagnostic sans complaisance des difficultés, frustrations et secousses qui ont installé la suspicion au sein du mouvement des femmes, de certaines sections et de la direction du Parti. Ce moment exceptionnel de vérité et d’introspection générale a permis de conjurer les démons de la division pour raviver la flamme de l’engagement militant. «Dans l’unité, la cohésion, la solidarité, pour donner à «Gooru Marième» une belle et large victoire aux prochaines Législatives», lit-on dans le communiqué signé Moïse Sarr, Chargé de communication de l’Apr-France.

…France

Quant à la préparation des Législatives, la Dse s’est réjouie du rythme des inscriptions dans l’Hexagone, avant d’inviter militants et sympathisants à maintenir la mobilisation. Ainsi, elle exhorte les responsables à amplifier cette dynamique pour faire de la France le premier pays en termes d’inscrits de la Diaspora. Appréciant les candidatures déclarées à la députation, il a été décidé de mettre rapidement en place un secrétariat chargé de recueillir et transmettre à la direction du parti à Dakar, les dossiers de candidature. Lequel sera également habilité à recevoir d’éventuelles candidatures des membres de Benno bokk yakaar.

Journée de…

Demain mercredi sera célébrée la Journée mondiale de la Femme. A cet effet, les femmes du Syndicat démocratique des enseignants libres du Sénégal (Sydels) organisent un panel à la Piscine olympique de Dakar (Point E), à partir de 16 heures, sous l’égide d’une icône sénégalaise : Mme Fa Mbaye Fall Diop, enseignante de formation, ancienne députée et ministre sous Diouf. Lors de cette Journée, les femmes échangeront sur «Rôle et responsabilité de la Femme sénégalaise». Une importante communication du Secrétaire général national du Sydels, Papa Mamadou Kane, par ailleurs Sg de la Confédération nationale des travailleurs libres du Sénégal (Cntls), sera le clou de la manifestation.

…La Femme

A Kounoune, c’est une manifestation d’une autre ampleur qui se prépare pour célébrer la Journée internationale de la Femme. Le responsable Apr, Ousseynou Diallo, a choisi d’organiser un meeting dit «Sargal Jigueen» dont «Otew Macky» sera la marraine. L’utile sera allié à l’agréable, car parallèlement au meeting, il s’agira de réfléchir sur les mécanismes à mettre en place pour assurer la formation, le principal problème des femmes. Des actions concrètes seront déployées pour former les femmes à jouer le rôle qui est le leur dans la société.

Bambilor

Guerre de positionnement au sein de l’Alliance pour la République (Apr) de Rufisque. Les jeunes de Bambilor sortent du bois. En assemblée générale hier, à Keur Daouda Sarr, ils investissent leur maire, Ndiagne Diop, pour les prochaines législatives. Leurs raisons condensées dans une résolution : le positif bilan de l’édile et les derniers résultats de leur coalition, lors du Référendum. Ils s’engagent à peser de tout leur poids pour amener leur maire à l’Assemblée nationale.

Ps

Moustapha Mbaye, secrétaire général de l’Union départementale des coordinations du Parti socialiste (Ps), rassure Ousmane Tanor Dieng, son secrétaire général national. «Le Parti reste soudé derrière Ousmane Tanor Dieng», a-t-il déclaré, samedi dernier, lors du meeting de ladite Union décidée à faire montre de son unité et de sa représentativité. «Malgré la situation difficile, le parti reste un et indivis à Saint-Louis. Le Ps reste un pion important sur l’échiquier politique de Saint-Louis. Il est même bon parfois de montrer à ses partenaires son poids, sa force.» A Saint-Louis, le Ps est représenté dans le Bureau municipal, au Haut conseil des collectivités territoriales, mais aussi à l’Hémicycle.

Cheikh Oumar Foutihou…

Encore une réalisation du Conseil départemental de Guinguinéo. Dans le cadre de la promotion des sites et patrimoines historiques classés, l’institution dirigée par Papa Malick Ndour a débuté les travaux de construction du site dit «Démou Cheikh Omar». La cérémonie de pose de la première pierre a été présidée par le ministre de la Culture, Mbagnick Ndiaye, en présence des autorités religieuses et politiques du département. Jujubier classé patrimoine historique, «Démou Cheikh Oumar» a abrité le sage de Bandiagara, de passage à Bandakhoune. «Comme il est dit que Dieu exauce toutes les prières effectuées sur ces lieux, prions alors pour la réélection du Président Macky Sall, l’homme qui est à l’origine de l’Acte 3 de la Décentralisation, réforme ayant mis en place le Conseil départemental qui a pu financer intégralement l’œuvre», a déclaré M. Ndour, dont l’engagement politique auprès du chef de l’Etat est cité en exemple dans les rangs de la jeunesse «apériste».

…Jihad

Selon la conscience collective, c’est sous ce jujubier que Cheikh Oumar Foutihou Tall a reçu l’ordre d’engager la guerre sainte, «maname Jihad», pour le rayonnement de l’Islam. «Je remercie le marabout Thierno Bachir Tall et l’ensemble du comité d’organisation qui, pour magnifier cette action, ont proposé que la ‘ziarra’ de cette année soit le prétexte pour la pose de la première pierre. Remerciements particuliers aux collaborateurs du ministre Bour Diouf et Moustapha Diouf et à l’ensemble des autorités présentes», a souligné le Président du Conseil départemental de Guinguinéo. La fin des travaux est prévue en avril 2017.

Paroisse

Construite depuis l’époque coloniale, la paroisse-cathédrale Notre Dame des victoires de Kolda se trouve aujourd’hui dans un état de délabrement avancé. L’eau suinte de partout en saison des pluies et il est devenu trop exigu pour contenir les nombreux fidèles qui y viennent s’acquitter de leurs dévotions. «L’église mère du diocèse  qui est la Cathédrale de Kolda qui date de 1951, est petite», a déploré Monseigneur Jean Pierre Bassène.  Le Prélat de confesser : «Une fois, ça s’est passé en présence de visiteurs étrangers. J’avais honte.» «Alors qu’on priait, l’eau coulait et les gens se mettaient de côté pour ne pas être mouillés. L’église est en l’état jusqu’à présent. Et le prochain hivernage, il va couler là-dedans encore», a-t-il alerté.

Titres fonciers

Le ministre des Finances ne perd de temps pour mettre en œuvre la décision de «Kor Marième» de transformer les titres précaires en titres fonciers. Amadou Bâ a convoqué une rencontre avec les acteurs du foncier aujourd’hui pour finaliser la mesure présidentielle. «Cette rencontre verra la participation des représentants du gouvernement, des administrations techniques et autres structures autonomes de l’Etat intervenant sur les questions d’habitat (notamment la Sicap, la Sn Hlm, la Bhs), de la Chambre des notaires, de l’Ordre des géomètres, de l’Association des maires du Sénégal, de l’Association des délégués de quartiers. La rencontre sera également ouverte à des représentants des imams, de l’Eglise catholique», explique un communiqué du ministère des Finances.

Accident

C’est à Dougar Peul, vers Diamniadio, que le camionneur, I. Bâ a ôté la vie à son jeune frère qui est aussi son apprenti. Les faits remontent au dimanche dernier. Au volant du camion, I. Bâ transporte un chargement de sable vers son village. Son frère et un de ses amis étaient perchés sur le chargement de sable. En cours de route, sur une piste crevassée, les mouvements du camion perdent le jeune frère du chauffeur. Il chute et passe sous les roues arrière du camion, qui lui passe dessus. Il meurt sur le coup. Alertés, les gendarmes de Diamniadio ont constaté le drame, avant que la dépouille ne soit acheminée à l’hôpital local. Le chauffeur sera placé en garde à vue à la Brigade de Diamniadio pour homicide involontaire.

Soutien

«Khaf’ dugub» peut compter sur le soutien du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) Version Ousmane Faye et autres. Dans un communiqué, les alliés du leader du Psd/Janti Rénovation disent «se solidariser» de «Khaf’ jooy», même s’ils rappellent «leur adhésion à la reddition des comptes pour toute personne ayant géré des derniers publics». Le Fpdr dit à «Khaf ceeb» que le régime de «Gooru Marième» lui a donné une bonne occasion de montrer aux Sénégalais qu’il aspire à diriger et «qu’il est blanc comme neige, courageux et responsable». Mais, aussi devra-t-il «se démarquer de ses soi-disant boucliers,  mercenaires et maîtres chanteurs qui, au-delà de cette affaire, cherchent à faire chanter le pouvoir en place et régler ses comptes personnelles ou même familiales.

Action sociale

La Direction générale de l’action sociale (Dgas) a organisé un atelier de revue annuelle 2016 à Saly, de ses programmes qui s’inscrivent dans une démarche «de suivi-évaluation de l’exécution des programmes d’autonomisation, mais également procèdent d’une volonté de rendre compte de l’utilisation des ressources». Cet atelier, quatrième édition, marque deux ans d’exécution du Plan stratégique décennal 2024 de la Dgas. Pour le Directeur de cabinet du ministère de la Santé et de l’action sociale, Farba Lamine Sall, présidant la cérémonie, «cette particularité se manifeste aussi par une innovation majeure dans le format de l’activité, avec l’analyse des résultats cumulatifs de la Dgas de 2012-2016, intégrant les contributions des partenaires techniques et financiers». Le représentant du ministre a annoncé l’élaboration du livre blanc sur les réalisations du gouvernement cadré sur le même horizon temporel et d’un film documentaire sur les réalisations qui sera diffusé et intégré dans le site Web de la Dgas.

Chambre 

La première affaire de la chambre criminelle de Louga a été vidée hier. Accusée du crime d’infanticide, la domestique, Ramata Kâ 18 ans, a posé son acte le 30 mars 2015, au quartier Champ des courses, à Dahra Djolof. Ce jour, vers 13 heures, Ramata Kâ, divorcée, sentant des douleurs au bas ventre, s’est retirée dans une maison en construction où, elle a accouché d’un bébé de sexe masculin. Puis, elle a jeté le nouveau-né dans une décharge d’ordures, au quartier Wagon. Là, elle a ramassé un morceau de tissu à l’aide duquel, elle a étranglé le nourrisson. Après son crime, elle est retournée à son lieu de travail. Dénoncée, elle est arrêtée 2 jours plus tard, par les pandores de Darha Djolof.

Entendue, elle confesse son crime, arguant avoir dissimulé sa grossesse aux siens, «parce que c’est mon oncle paternel, qui m’a engrossée.» Elle sera placée sous mandat de dépôt, le 3 avril 2015.

 

Criminelle

Après 2 ans de détention préventive, l’accusé a comparu hier, devant la Chambre criminelle. A la barre, elle est restée constante dans ses aveux. Elle précise que son oncle qui l’a engrossée a fui depuis l’éclatement de l’affaire. Convaincu de la culpabilité de l’accusée, le parquet a  requis 5 ans, dont 2 de travaux forcés. Assurée par Me Mbow, la défense a soutenu que l’accusée est éligible à de larges circonstances atténuantes, d’autant qu’elle était mineure au moment des faits. «Elle n’était pas dotée de capacité de discernement à l’époque», a-t-il plaidé. Au délibéré, la Chambre criminelle, présidée par le juge Madické Diop, a condamné Ramata Kâ à 5 ans de travaux forcés.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.