Infos Can 2017 : Le Togo bat difficilement Diambars | www.igfm.sn
dimanche, 26 mars 2017
Accueil / L'OBSERVATEUR / Sports /  Infos Can 2017 : Le Togo bat difficilement Diambars

 Infos Can 2017 : Le Togo bat difficilement Diambars

 Infos Can 2017 : Le Togo bat difficilement Diambars

L’OBS – En partance pour la CAN, le Togo a battu Diambars (3-2) en match amical disputé hier au stade Fodé Wade de Saly. Mais que ce fut dur pour les «Éperviers» qui étaient menés 2-0 en première période. Aligné au milieu, Pathé Ciss, jeune frère de Saliou Ciss, a ouvert le score après 40 secondes, avant que le meilleur buteur du club en Ligue 1, Dame Guèye, n’alourdisse la marque juste avant la demi-heure de jeu, face à une équipe togolaise largement remaniée. Mais au retour des vestiaires, Claude Leroy a opéré des changements, faisant entrer les habituels titulaires, comme Emmanuel Adebayor. Le géant attaquant a d’ailleurs sonné la révolte en réduisant le score dès la reprise. Fo Doh Laba (Berkane, Maroc) et Alaixys Romao (Olympiacos, Grèce) ont ensuite inscrit les deux autres buts qui ont permis aux Togolais de renverser une vaillante équipe de Diambars qui aurait également pu égaliser en fin de match.

Logé dans le Groupe C basé à Oyem, à 370 km de Libreville et situé dans le nord du Gabon, le Togo débute par la Côte d’Ivoire (16 janvier) avant d’affronter le Maroc (20 janvier) et la RD Congo (24 janvier).

 

L’Algérie écrase la Mauritanie

 

Cette fois, l’Algérie, super favori de la Can, donnera un signal fort. Pour leur deuxième match contre la Mauritanie qu’ils avaient battu (3-1), les «Verts» ont sorti le grand jeu hier pour se faire peur. L’Algérie s’est baladée face à la Mauritanie au Ctn de la Faf de Sidi Moussa. Cette rencontre s’est soldée sur le score net et sans appel de six buts à zéro en faveurs des « Fennecs». Les buteurs des «Verts» ont été Slimani et Mahrez (un doublé chacun), ainsi que Brahimi et Soudani.

 

La frayeur Mbolhi !

 

Le fait marquant des deux séances d’entraînement de l’Algérie aura été l’absence du keeper numéro 1 de l’EN, Rais Ouaheb Mbolhi. Ce dernier n’a participé à aucune des séances programmées par l’entraîneur Georges Leekens. Mbolhi, qui s’est contenté de dix minutes seulement lors de la séance de la matinée, a été préservé lors de la seconde exécutée l’après-midi. Rais qui se plaignait d’une petite blessure, a préféré se soigner et se préparer pour le premier match contre le Zimbabwe. Cela a été aussi le cas, avant le départ pour le Nigeria. D’ailleurs, Michael Boly a dû annuler la séance prévue pour les gardiens de but, la matinée.

 

 

L’Algérie prend au sérieux son match face au Zimbabwé

 

Le groupe B de cette 31e édition de la CAN verra s’affronter trois des cinq meilleures nations africaines au classement FIFA. Ambitieux et talentueux, les «Fennecs» ne seront pas à prendre à la légère. Dirigée par le Belge Georges Leekens, l’Algérie, éliminée en 1/4 de finale en 2015 par la Côte d’Ivoire (1-3), future vainqueur, reste l’une des favorites de la compétition. Le groupe algérien misera énormément sur cette CAN, surtout quand on sait qu’il est mal parti pour prendre part à la prochaine Coupe du monde en Russie.

Munie de joueurs talentueux, à l’image des Riyad Mahrez, Hilal Soudani ou Yassine Brahimi, l’Algérie misera beaucoup sur l’attaque pour mettre en danger ses adversaires. Le milieu étant particulièrement bien fourni, avec notamment des joueurs comme Bentaleb, Taïder et Ghezzal, c’est au niveau défensif qu’il y aura peut-être un coup à jouer. George Leekens a rappelé l’importance de poursuivre le travail pour entamer en force la CAN 2017 qui aura lieu au Gabon : «Nous sommes en train de bosser avec comme objectif majeur d’être prêts le 15 janvier face au Zimbabwe. Si nous voulons rester le plus longtemps possible au Gabon, cela passe forcément par un jeu séduisant, mais surtout une efficacité devant les buts adverses», a confié le technicien belge dans des propos relayés par «Le Buteur». «J’avoue que, sur le plan défensif, on doit être mieux organisés dans la récupération du ballon. Tout le monde pointe la faiblesse de notre défense, mais c’est vraiment injuste d’accabler uniquement les défenseurs. Nous formons un groupe et les attaquants sont aussi obligés de faire le pressing pour gêner l’adversaire», a ajouté Leekens. «Nous avons hérité d’un groupe assez difficile, avec un premier match à prendre avec beaucoup de sérieux, contre le Zimbabwe. Tout le monde parle de la Tunisie que je connais par cœur, mais le Sénégal possède aussi une bonne équipe. Actuellement, je suis focalisé uniquement sur le Zimbabwe et je peux vous assurer que sa présence dans ce tournoi n’est nullement une surprise.»

L’Algérie aura du fil à retordre avec le Sénégal, la Tunisie et le Zimbabwe lors de la phase de poules de la CAN 2017.

 

Les stades d’Oyem et de Port-Gentil inaugurés

 

A 5 jours du début de la CAN 2017, le Gabon a procédé, lundi, à l’inauguration des 2 derniers stades qui abriteront des matchs de la compétition, à Oyem et à Port-Gentil. C’est Ali Bongo Ondimba, chef de l’Etat, qui a procédé à l’ouverture de ces deux enceintes. «Avec l’inauguration du stade de Port-Gentil aujourd’hui, le Gabon est désormais fin prêt pour abriter les festivités de la CAN 2017. Ces nouvelles installations, nous devons les faire nôtres, pour que tous les Gabonais puissent en profiter pleinement», a-t-il indiqué.

Ces dernières semaines, ces deux enceintes étaient sujettes à plusieurs polémiques liées au retard des travaux. Finalement, il semble que tout est fin prêt pour la grand-messe continentale. «Profitons de ce bel événement qu’est la CAN pour célébrer ensemble l’Afrique et le Sport et faire honneur à l’hospitalité gabonaise», a ajouté le Président Bongo.

Libreville et Franceville sont les deux autres villes du pays qui disposent de stades qui abriteront des matchs de la CAN.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

}