Insuffisance de professeurs, un casse-tête pour l’inspecteur d’académie de Kolda  | www.igfm.sn
jeudi, 16 novembre 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Insuffisance de professeurs, un casse-tête pour l’inspecteur d’académie de Kolda 

Insuffisance de professeurs, un casse-tête pour l’inspecteur d’académie de Kolda 

Insuffisance de professeurs, un casse-tête pour l’inspecteur d’académie de Kolda 

 

 

iGFM – (Dakar) A Kolda, les autorités en charge de l’éducation, sont confrontés à une carence en professeurs-enseignants dans certaines disciplines particulièrement en mathématiques, en sciences de la vie et de la terre (Svt), en espagnole et en philosophie. C’est ce qu’a soutenu, l’inspecteur d’académie de Kolda, Mamadou Goudiaby qui faisait le point sur les départs et arrivées, après la publication officielle des résultats du mouvement national.
Chaque année lors du mouvement national des professeurs craie en main, la région de Kolda enregistre un nombre de départs très en dessus du nombre d’arrivées. Pour cette rentrée 2017/2018, l’académie de Kolda n’a pas dérogée à cette règle.
Ainsi, faisant le point sur le mouvement national, l’inspecteur d’académie de Kolda, M. Mamadou Goudiaby, livre les secrets du résultat de ce mouvement au niveau de son académie. «Nous avons enregistré 61 départs contre seulement 19 arrivées, soit un déficit de 42 professeurs». Un gap énorme en termes de carence en professeurs-enseignants, qu’il espère que ses supérieurs hiérarchiques vont l’aider à combler le plutôt possible.
En attendant, à l’en croire, les besoins concernent particulièrement les disciplines comme les Mathématiques, en Sciences de la vie et de la terre (Svt), en espagnol et en philosophie. Pour les arrivées «nous avons reçu 2 en mathématiques, alors que le besoin est de 5, un en espagnol là où nous avons besoin de 2 professeurs supplémentaires et un en Eps ou le besoin est de 4 professeurs».
Toutefois, l’Ia Goudiaby dit avoir une idée pour palier ce déficit, en préconisant une solution locale via  «les heures supplémentaires qui sont maintenant payées au niveau des inspections d’académiques». Face à la presse, il s’est aussi félicité du retour des stagiaires auquel son académie a enregistré 12 retours de stage.
Jules  Sall (correspondance) :

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.