Investiture pour les élections législatives à Guédiawaye – Bougazelli crache du feu sur la candidature d’Aliou Sall | www.igfm.sn
samedi, 29 avril 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / Investiture pour les élections législatives à Guédiawaye – Bougazelli crache du feu sur la candidature d’Aliou Sall

Investiture pour les élections législatives à Guédiawaye – Bougazelli crache du feu sur la candidature d’Aliou Sall

Investiture pour les élections législatives à Guédiawaye –  Bougazelli crache du feu sur la candidature d’Aliou Sall
iGFM – (Dakar) Si pour certains responsables de l’Apr au niveau de la ville de Guédiawaye, Aliou Sall en l’occurrence le maire de ladite ville dégage le meilleur profil pouvant représenter leur secteur pour les élections législatives, le député Bougazelli pense tout à fait le contraire. Pour lui, élire Aliou Sall constitue un risque énorme de voir des militants tourner le dos au parti.
«Aliou Sall n’est le candidat de la ville de Guédiawaye, la population n’en veut pas et nous ne laisserons pas passer le forcing électoral. Depuis sa nomination à la tête de la mairie son principal atout est de gérer dans la division, un fait qui a conduit beaucoup de militants de l’Apr à vouloir quitter le parti» lance d’emblée le député Seydina Fall «Bougazelli»  ce samedi, lors de son face à face avec la presse.
Selon, le député Aliou Sall ne doit sa popularité qu’à sa parenté avec le chef de l’Etat, car en dehors de cela, il est loin d’avoir les attitudes nécessaires pour réunion les militants de l’Apr Guédiawaye, en vue de massifier sa base. «Les soient-disant responsables du parti qui soutiennent sa candidature pour les élections législatives ne sont pas représentatifs au niveau du département par conséquent ils ne pourront rien lui apporter sur le plan politique» déclare Seydina Fall. Se présentant comme le candidat légitime de la ville de Guédiawaye, le député a lancé un avertissement à l’endroit de son adverse : «Nous t’avons soutenu pour que tu sois élu maire de Guédiawaye mais sache qu’en ce qui concerne les législatives, la ville a choisi d’élire ses fils ceux qui partagent leur choix et leur souffrance».
Bougazelli précise que «les investitures n’ont certes pas encore étaient faite au niveau de leur parti, mais il est important que le Président évite de subir le syndrome Wade/fils en imposant son frère à la tête de la liste départemental». Avant d’ajouter : «Investir Aliou Sall s’est risqué de voir les militants frustrés par les agissement de ce dernier qui n’a tenu parole le financement des femmes et des jeunes quitter définitivement le parti».
IGFM

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.