Israël pointe le Jihad islamique dans la flambée de violences à Gaza

International

iGFM-(Dakar) Onze Palestiniens ont été tués ce dimanche dans la riposte d’Israël aux roquettes selon le dernier bilan du ministère gazaoui. L’État hébreu a annoncé avoir bombardé plusieurs positions militaires du Jihad islamique palestinien. Si Israël tient le Hamas pour responsable de tous les incidents survenant à Gaza, Israël considère que le Jihad islamique est à l’origine de cette nouvelle escalade militaire.

La pluie de roquettes qui continue de s’abattre sur Israël est le fruit selon l’armée israélienne d’attaques coordonnées entre le Hamas et le Jihad islamique. Depuis le début de l’escalade, l’État hébreu a bombardé de nombreuses positions militaires de ce mouvement, réputé proche de l’Iran, dont un tunnel, et des entrepôts d’armes.

Les domiciles de dirigeants de la deuxième faction de l’enclave palestinienne ont également été ciblés. Preuve que le Jihad islamique, bien plus modeste que le Hamas mais qui dispose d’une force de frappe importante, est dans la ligne de mire de l’État hébreu.

L’armée affirme qu’il est à l’origine de l’incident qui a conduit à ce nouveau déferlement de violence. Ce vendredi, deux snipers palestiniens ont blessé des soldats israéliens le long de la barrière de séparation, entraînant des représailles de l’État hébreu puis une riposte des factions palestiniennes.

RFI

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.