igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

« La décision de la Cour suprême ne lie pas le préfet mais…»

Actualité

iGFM-(Dakar) Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, s’est prononcé sur la controverse née de l’arrêté Ousmane Ngom (arrêté N°007580/MINT/SP du 20 juillet 2011).

Devant le « Jury du Dimanche »de iradio, Aly Ngouille Ndiaye a précisé que cette décision de la Cour suprême ne peut, en aucun cas, empêcher le Préfet d’apprécier une demande d’autorisation de marche. « Je voulais dire ceci : arrêté Ousmane Ngom ou pas, le Préfet apprécie, à chaque fois qu’une sollicitation est faite, pour dire si oui ou non, on peut autoriser une marche dans un endroit bien précis. Qu’il y ait arrêté ministériel ou pas », a précisé le ministre qui reconnaît, tout de même, que le Préfet de Dakar ne peut plus, en l’espèce, invoquer « l’arrêté Ousmane Ngom pour motiver ses décisions ».

La Cour suprême, dans une décision rendue jeudi passé, avait annulé l’arrêté du 31 août 2018 du Préfet du département de Dakar portant interdiction du sit-in devant les locaux du ministère de l’Intérieur envisagé le 4 septembre 2018 par le PDS. L’autorité administrative avait motivé sa décision par l’arrêté Ousmane Ngom cité en haut.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT