La diaspora sénégalaise envoie plus d’argent que l’aide au développement | www.igfm.sn
vendredi, 19 mai 2017
               
Accueil / ARTICLES / Actualité / La diaspora sénégalaise envoie plus d’argent que l’aide au développement

La diaspora sénégalaise envoie plus d’argent que l’aide au développement

La diaspora sénégalaise envoie plus d’argent que l’aide au développement
La diaspora sénégalaise envoie plus d’argent que l’aide au développement

iGFM – (Dakar) – Le chef du bureau de l’Organisation internationale pour les migrations au Sénégal (OIM), Jo-Lind Roberts Sène a soutenu, vendredi à Dakar, que la contribution de la diaspora sénégalaise est « plus élevée » que l’aide au développement.

’’La contribution de la diaspora sénégalaise est plus élevée en termes de transfert de fonds que l’aide au développement’’, a-t-elle dit lors de la célébration de la journée internationale des migrants, axé sur le thème « respect, sécurité et dignité des migrants ».

La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur régional de l’OIM, Richard Danziger et de la présidente de Femmes, enfants, migrations et développement communautaire, l’ancienne ministre des Sénégalais de l’extérieur, Ngoné Ndoye.

Le but de cette journée internationale est de montrer les aspects positifs de la migration.

’’La diaspora sénégalaise est extrêmement dynamique. Elle porte beaucoup d’initiatives dans des choses très positives partout où elle se trouve’’, a indiqué Mme Sène.

L’insertion des migrants est très différente selon le contexte des pays d’accueil, a-t-elle avancé, ajoutant que pour le migrant qui arrive en situation irrégulière, « cette insertion est forcement liée à de la discrimination ».

« Il y a plus de 6000 sénégalais qui sont arrivés sur les côtes italiennes cette année par la migration irrégulière », a-t-elle rappelé sans donner le nombre de décès.

Pour le coordonnateur des programmes de migration de la fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et des croissants rouges, Sebastien Modetti, « il faut savoir que derrière chaque migrant, il y a une personne qui a un projet pour lui et pour sa famille ». D’où son appel pour plus d’humanisme à l’égard des migrants.

La Croix-Rouge ne ménage aucun effort pour « atténuer la douleur des migrants en leur apportant de l’aide », a dit M. Modetti, informant que « 4700 personnes ont été remises en contact avec leur famille en 2016’’ dont ’’1000 réunifications familiales’’.

Selon lui, la Croix-Rouge travaille en partenariat avec les pays d’accueil de manière à lutter contre l’intolérance, la xénophobie tout en promouvant l’intégration des migrants.

’’Nous avons lancé une campagne mondiale en faveur des populations migrantes dénommée protéger l’humanité, stopper l’indifférence’’, a fait savoir M. Modetti.

Il a relevé que cette campagne vient « rappeler les tragédies notamment en mer méditerranéen, susciter l’empathie et appeler à davantage de solidarité en faveur des migrants et des réfugiés ».

Pour sa part, le secrétaire général de la Croix-Rouge sénégalaise, Mamadou Sonko a renseigné que sa structure a des « élites qui travaillent de fond en comble dans le rétablissement de liens familiaux et dans la recherche de connexion ».

Source : Aps

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.