igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

« Ce qui est dit sur les contrats pétroliers et gaziers au Sénégal ne correspond pas à la vérité »

Société/Vidéo

IGFM – L’aïd el fitr ou la fête de Korité marquant la fin du jeûne musulman a été célébrée mercredi par une grande partie de la communauté musulmane à l’appel de la Commission nationale de concertation et d’observation du croissant lunaire (CONACOL).

Le président de la République, Macky Sall, a effectué la prière matinale des deux rakkas à la Grande mosquée de Dakar, dirigée par l’imam Aliou Moussa Samb.

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, le Grand serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, l’ambassadeur du Maroc au Sénégal, entre autres, étaient également présents.

« Il y a des choses qui ont été dites. Des accusations ont été formulées. Mon frère (Aliou Sall) a même été cité. Mais, je tiens à dire que personne ne peut salir mes actions. Ce qui est dit sur les contrats pétroliers et gaziers au Sénégal ne correspond pas à la vérité. Ce qui a été dit a été fait pour pousser les populations à se révolter. Mais je rassure les Sénégalais. Je ne suis pas quelqu’un qui se laisse faire. Je ferai face. Le gouvernement apportera des éclaircissements sur tout », a laissé entendre le chef de l’Etat à la fin de la prière.

A la mosquée « Massalikoul Djinane », la traditionnelle prière des deux rakkas a été effectuée sous l’égide de l ’imam Serigne Moustapha Mbacké ibn Serigne Abdou Khadre Mbacké, en présence du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana et de son homologue des Sports, Matar Ba.

Une partie de la communauté musulmane a déjà célébré mardi la Korité, à l’appel notamment de la Coordination des musulmans de Dakar.

La prière traditionnelle marquant la fin du jeûne a été célébrée à la mosquée de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, à la mosquée El Hadj Rawane Mbaye de Mermoz, à Pikine, dans la grande banlieue dakaroise, mais également dans les régions notamment à Ziguinchor (Lyndiane).

8 Comments

  1. Des personnes de mauvaise foi ses opposants qui n ont rien d autre a faire que d essayer de monter les sénégalais mais inchallah rien ne déstabilisera le pays

  2. Je me demande dans quel pays on est. Vous avez très bien qu’il y a eu conflit d’intérêt, à moins que vous ne sachiez pas ce que ça veut dire. Aliou Sall a joué et perdu et malheureusement pour lui et ses souteneurs. Il faut se méfier des gains faciles, surtout quand on n’est pas expert en montage financier. Il a été peut-être de bonne foi, mais Timis l’a apparemment roulé dans la farine. Ce qui est constant et irrévocable, c’est qu’il y a eu conflit d’intérêt et donc problème.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT