Maladie de Hissène Habré : les précisions de l’administration pénitentiaire

Société

IGFM – L’administration pénitentiaire soupçonne des manoeuvres de la famille et des avocats tendant à faire libérer l’ex-président Tchadien, condamné à perpétuité et incarcéré à la prison du Cap Manuel.  Elle dément toute maladie de l’ex homme fort de Djaména.

La famille et les avocats de Hissène Habré ont alerté la presse d’une maladie de l’ex-président tchadien, allant même jusqu’à dire que « son état de santé est incompatible avec une détention », estimant que ce sont des médecins qui ont tenu ces propos.

Mais dans un communiqué rendu public ce mardi, l’administration pénitentiaire « informe l’opinion publique que Hissène Habré n’est pas alité et se porte bien, contrairement aux informations relayées par la presse ».

Elle dit se conformer aux droits du détenu qui a un accès aux soins de santé. « L’administration prend toutes les dispositions idoines pour veiller régulièrement à l’état de santé de toute personne incarcérée par des consultations médicales parfois extra carcérales », dit-il. Une manière de dire que le fait que Hissène Habré soit extrait de sa cellule et conduit à l’extérieur de la prison pour être consulté par un médecin ne signifie nullement qu’il est malade.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.