Malika – le foncier «déchire» la famille Gadiaga : Le maire Momar Talla Gadiaga traîné en justice par ses frères et sœurs | www.igfm.sn
samedi, 23 juillet 2016
Accueil / L'OBSERVATEUR / Malika – le foncier «déchire» la famille Gadiaga : Le maire Momar Talla Gadiaga traîné en justice par ses frères et sœurs

Malika – le foncier «déchire» la famille Gadiaga : Le maire Momar Talla Gadiaga traîné en justice par ses frères et sœurs

Malika – le foncier «déchire» la famille Gadiaga : Le maire Momar Talla Gadiaga traîné en justice par ses frères et sœurs
Macky Sall : « les terres ne seront jamais immatriculées au nom des collectivités locales »

L’OBS – Après avoir été arrêté par la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, puis relâché, le maire de la commune de Malika est à nouveau dans le collimateur de la justice. Cette fois, c’est une partie de sa famille qui le traîne en justice par une plainte déposée sur le bureau du Procureur et dont L’Obs détient copie. Dans ledit document, Momar Talla Gadiaga est accusé d’avoir morcelé et vendu un lot de terrains faisant partie d’un patrimoine commun. Des accusations rejetées par le camp du maire qui estime que toute cette agitation est l’œuvre du promoteur Nd. B. S.

 

Fini la discussion et autres tentatives de règlement à l’amiable. Cette fois, c’est devant la justice que la famille Gadiaga a décidé de laver le linge sale. Hier, c’est par vagues que les membres de cette famille ont rallié le quartier Alioune Sène de Malika, pour se plaindre des agissements du maire, Momar Talla Gadiaga. Venus de tous les coins de la commune de Malika, les membres de la famille du maire ont bravé l’interdiction du préfet pour organiser un vaste rassemblement au cours duquel, ils ont brandi des documents dont des actes de vente et des titres de propriété signés par Momar Talla Gadiaga, le maire libéral. Très en colère, ils sont largement revenus sur ce qu’ils qualifient de «jeu double du maire, Momar Talla Gadiaga».

En effet, des maraîchers, pour la plupart, des membres de la famille Gadiaga étaient tout heureux, lorsqu’en début de campagne électorale pour les dernières Législatives, Momar Talla Gadiaga leur avait promis de les aider à transformer leurs champs en parcelles à usage d’habitation. «Il nous avait clairement dit avoir obtenu de l’Etat du Sénégal l’autorisation de lotir nos champs. Mais à notre grande surprise, il a exigé que la moitié des parcelles lui revienne. C’est la condition qu’il avait exigée. Ce que nous avons rejeté», peste Mambaye Laye qui a porté la voix de la famille Gadiaga au cours de ce vaste rassemblement. Et pendant qu’ils tentaient de reprendre leurs terres, les membres de la famille révèlent avoir découvert qu’elles ont été déjà morcelées, puis attribuées à un promoteur, chargé de les vendre, pour le compte du maire. «Nous sommes indignés, quand nous avons découvert qu’un promoteur du nom de Birane Sylla avait fini de lotir nos terres, avec l’autorisation du maire. Sur le site nous appartenant, nous avons constaté que des gens ont commencé à construire», ont fulminé les membres de la famille Gadiaga. Qui ont ainsi choisi de saisir le procureur de la République par une lettre-plainte déposée au parquet le 06 janvier 2016 et enregistrée sous le numéro 463 au Secrétariat du parquet.

La société civile entre dans la danse et fait arrêter le maire : Pendant que la famille Gadiaga traînait le maire en justice, un autre front a été ouvert par la société civile de Malika, regroupée dans une association dénommée «Sénégal-Développement durable» qui compte dans ses rangs des conseillers municipaux de la commune de Malika. Après la plainte de la société civile, des enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, dépêchés sur les lieux, ont pu confondre le maire, avant de prendre également dans leurs filets, le chef du village de Malika/mer. Au terme de l’enquête, le maire de Malika, le chef de village, un promoteur et un agent immobilier avaient tous été gardés à vue à la gendarmerie de Colobane. Une arrestation mal vécue à Malika où des partisans du maire n’avaient pas hésité à investir la rue. Libérés quelques heures plus tard, Momar Gadiaga, le chef du village, l’agent et le promoteur immobiliers ont été invités à rester à la disposition de la justice.

A défaut du maire, ses proches interpellés n’ont pas hésité à indexer un promoteur immobilier du nom de Nd. B. S. «Ce promoteur, visé par la traque du maire contre les spéculateurs fonciers, a pensé qu’en manipulant des membres de la famille Gadiaga, il peut se tirer d’affaire. Il se trompe lourdement», ont-ils fait savoir.

ALASSANE HANNE

Un commentaire

  1. Aphrodisiaque viga spray efficace

    Nous vendons un produit venant d’Allemagne, très efficace contre l’éjaculation précoce appelé VIGA SPRAY (+221 70 325 08 41 ou +221 76 871 36 51
    ​Ce produit allonge sensiblement la durée du rapport et est sans effets secondaires, Vous pouvez l’utiliser 15mn avant le rapport. La livraison est gratuite Il y’a possibilité d’envoi de colis pour ceux qui sont dans les régions ou a l’étranger dans la discrétion totale et rapidement. Appelez vite au +221 70 325 08 41 ou +221 76 871 36 51 efficacité garantie et livraison gratuite.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.