igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

«Mariage en grandes pompes» de la fille de Pa Ibou

Chronique

IGFM – Quand on est la fille d’un politicien rompu aux coups bas, ami de Monsieur Tout le Monde et qu’on est sur le point de se faire passer la bague au doigt, l’expression «se marier en grandes pompes» prend tout son sens. Mado, la fille de Pa Ibou est tombée sur un «gros os» le fils d’un milliardaire transitaire. Dans ce quartier huppé de Dakar où les nouveaux parvenus de la République ont élu domicile, il n’y a que pour le mariage de Mado. La fille de Pa Ibou est une fille de son âge qui adore faire la fête et aime confectionner les avatars des soirées discothèques auxquelles elle participe. Mado est une belle nymphe qui ne passe jamais inaperçue. A chaque fois qu’elle sort, cette gazelle céleste désirée envoûte son monde. Alors l’annonce de son mariage dans le quartier a été un coup dur pour les amateurs de bonne chair.

Pa Ibou fin politicien ne ratait jamais l’occasion de trainer avec elle dans les réceptions officielles et les diners de gala. Sa mère  est souvent absente du pays pour des voyages d’affaires. Pa Ibou ne cessait de «vendre sa fille» aux premiers officiels venus. Mado profitait de ses moments de grâce pour faire tourner la tête à tous ses hommes. C’est vrai qu’il fait partie des fées à la belle frimousse à faire vaciller son univers. Fini tout ça ! Mado allait se marier et Dj Djiné, le plus gros haut parleur du pays se chargeait de l’organisation.

Le mariage arriva. Pour Pa Ibou, ami du Président adoré, et de sa «Belle» distinguée Première Dame, copain aussi de Drissa le chef de l’opposition, ami des différents khalifes généraux du pays. Rien n’est trop beau pour sa princesse, qui porte le nom de sa mère Madeleine. Raison de plus. Malgré la discrétion souhaitée par la belle famille, Pa Ibou a mis les petits plats dans les grands. Pour l’occasion, il a entièrement refait la peinture de la mosquée, changé les nattes et confectionné des grands boubous basins à l’imam et trois de ses assistants. La robe de la mariée de Chez Gauthier a été commandée en France, elle arrive par GP. Le fils du transitaire pas avare pour un sou a offert à sa belle dulcinée un véhicule 4X4 Jeep, 10 millions de FCfa et des parures en or. C’était un jeudi, et tous les gens qui ne priaient jamais à la mosquée ont été dans les premières loges, les sachets à distribuer portent la griffe d’un service traiteur connu Tiki.

En déplacement à Paris largement commenté par la presse quotidienne comme une révolution des mentalités, le Président adoré a envoyé ses collaborateurs pour le représenter, Drissa de l’opposition ami d’enfance de Pa Ibou est venu personnellement, des hommes des médias ont même mobilisé des journalistes et caméras pour couvrir l’événement…Dans les discours lisses de flagorneurs et parfois de religieux, l’on a de cesse de magnifier les qualités de Pa Ibou fieffé politicien et la bonne éducation inculquée à ses enfants (2 filles et trois garçons). Après la mosquée, la réception grandiose au Radisson Blu avec à l’animation Davido une star nigériane venue tout droit des Etats-Unis…

Et puis, un mois après le mariage, Mado revint à la maison de son père, «divorcée par son mari», la mine défaite, elle était en état de grossesse. Et les mauvaises langues dans le quartier ne cessaient de raconter qu’elle était tombée enceinte avant le mariage. Un scandale pour les musulmans du quartier. Mado avait trompé son père et tout le monde. Elle avait fait comme son père ce politicien «menteur» sans travail qui vit comme un rentier. Mais là, Pa Ibou s’empressa de vite soigner son image envoyant sa fille chez sa tante en France. On ne reparla plus du mariage en grandes pompes de la fille de Pa Ibou, qui toute honte bue évitait maintenant de croiser le regard de l’imam.

Mor Talla Gaye

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Chronique

Révolté !

IGFM – L’horreur dans sa cruauté la plus abjecte. Bineta Camara, une
Aller vers HAUT