Matar Bâ, maire de Fatick : «Cheikh Kanté ne peut pas être mon ennemi» | www.igfm.sn
]
jeudi, 19 janvier 2017
Accueil / L'OBSERVATEUR / Actualité / Matar Bâ, maire de Fatick : «Cheikh Kanté ne peut pas être mon ennemi»

Matar Bâ, maire de Fatick : «Cheikh Kanté ne peut pas être mon ennemi»

Matar Bâ, maire de Fatick : «Cheikh Kanté ne peut pas être mon ennemi»

L’OBS – La réunification de l’Apr Fatick en cette veille d’élections législatives, est venue à son heure. Le président de la République et non moins chef du parti au pouvoir, a bien réussi son projet de réconcilier Matar Bâ et Cheikh Kanté, deux responsables du parti à Fatick. Le ministre des Sports confirme avoir fait la paix avec le Directeur général du Port de Dakar, pour la réélection de Macky Sall. Réaction.

 

«Parfois, on oublie que je suis un homme politique, parce que je ne suis pas dans l’invective, la tromperie et le saupoudrage. Quand un président de la République vous confie une mission dans un domaine, vous devez gagner la sympathie de ceux qui sont dans ce domaine. C’est ça faire la politique sainement. Mais pas d’avoir des discours indisciplinés. Macky Sall incarne la discipline et le respect. Si vous êtes avec un Président comme ça, vous devez vous identifier à lui. Je travaille pour l’élargissement de notre base. Je regrette tout ce qui s’est passé, parce que Fatick était très perturbé, avec des démarches qui n’allaient pas dans le sens de l’unité. Quand le Président nous a appelés, il nous a dit qu’il a confiance en nous. Donc, nous n’avons pas droit à l’erreur. Le Président ne veut pas de division dans sa coalition, encore moins dans sa base naturelle, Fatick. Il faut que nous, responsables, soyons conscients qu’on doit être ensemble pour accompagner Macky Sall aux élections législatives et lui permettre de passer au premier tour à la Présidentielle de 2019. Maintenant, quand il s’agira des élections locales, les coalitions et les partis prendront leurs responsabilités.

Cheikh Kanté ne peut pas être mon ennemi. On a pris l’engagement de dépasser tout. Je suis son maire, même s’il est plus âgé que moi. En plus, nous avons un dénominateur commun, qui est Macky Sall. Je suis un fidèle compagnon du Président Macky Sall. Même si je dois me terrer pour que tout se passe bien, je le fais. Mais qui essayera de diminuer les forces de Macky Sall me trouvera sur son chemin».

IDRISSA SANE

 

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

}