Me Moussa Sarr – « La suppression du poste de Pm a un mobile purement politique… »

13Minutes/Actualité/Vidéo

iGFM – (Dakar) Me Moussa Sarr, l’avocat de Saer Kébé (un élève qui avait été arrêté en mai 2015 alors qu’il préparait son Bac et mis en détention provisoire pour des chefs d’actes de terrorisme, d’apologie de terrorisme) est l’invité de votre émission « 13 Mn pour convaincre ».

Abordant la question relative à la suppression du poste du Premier ministre, Me Moussa Sarr estime que cette question est éminemment politique et transmadature, il serait plus judicieux que les autorités étatiques en discutent avec les acteurs politiques. Le lieu le plus indiqué, est le dialogue politique. Mais curieusement, dit-il, on sent une certaine précipitation. Certainement, il y au mobile politique qui explique cette précipitation.

Parce qu’explique-t-il, « on va en 2022 à des élections (Ndlr : législatives) à mi-mandat. Les sénégalais savent que le président fait son 2e et dernier mandat. Les autorités étatiques se disent qu’il y a de fortes chances qu’en 2022, qu’il y ait un changement de majorité parlementaire à l’issue des élections législatives, pour éviter tout risque de cohabitation politique et un blocage des institutions, le président décide de faire cette réforme pour avoir les coudées franches, les moyens politiques d’aller jusqu’au bout de son mandat, quelque soit les résultats à mi mandat. Pour lui, c’est ce mobile politique, qui prime sur toutes les autres considérations soulevées ça et là.

Revenant sur le cas de Saer Kébé, l’avocat estime que la Justice a causé du tort à son client et il doit être réparé. Parce qu’arrêté quelqu’un pendant quatre ans en détention préventives et qu’au finish la chambre criminelle après avoir apprécié souverainement les faits qui lui étaient reprochés, estime que le jeune n’avait commis aucun fait d’actes de terrorisme, c’est un énorme gâchis.

Aujourd’hui, s’il n’avait pas été en prison, il serait en Master. Le cas Saer Kébé, pose encore le débat de la lancinante question des longues détentions préventives en matière criminelle.


Harouna FALL

Images: Cheikh SARR

1 Comment

  1. Dimbali lenne gnou si wakhou politique bi nak. Temps yi amone naniou diamm touti après les élections bilahi politique bi doyna nak. Politique 12 mois sur 12, sarakh lenn niou nguir Yalla way.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.