Meurtre de Deyda Hydara : Un des bourreaux mouille Yaya Jammeh devant la barre

Société

IGFM – En Gambie, un ancien homme de main de Yahya Jammeh a avoué avoir participé à l’assassinat du journaliste Deyda Hydara. Le journaliste, critique du pouvoir avait été tué le 16 décembre 2004. C’était l’ancien correspondant de l’AFP et de Reporters Sans Frontières, il avait cofondé le journal «The Point». Yahya Jammeh a toujours nié être impliqué dans la mort de Deyda Hydara. Une version remise en cause par Malick Jatta, qui a fait partie de l’escadron de la mort.

Dans la soirée du 16 décembre 2004, quatre soldats dissimulés dans un taxi, prennent en filature le journaliste Deyda Hydara. Il est abattu au volant de sa voiture et deux passagers sont blessés tandis que l’escadron de la mort continue sa route vers Kanilai, la résidence de Yahya Jammeh.

Le lendemain, comme le raconte Malick Jatta, une grosse somme d’argent en dollars attend les assassins ? « Le commandant Tumbul Tambadou est venu à notre rencontre, il est venu avec une enveloppe remplie de dollars. Et il nous a dit que c’était une récompense de la part du Grand Homme. Pour moi c’était évident que cela venait de Yahya Jammeh ».

Malick Jatta a expliqué que son commandant, Tumbul Tambadou, était en contact téléphonique permanent avec Yahya Jammeh le jour de l’assassinat. Quant à Malick Jatta il affirme ne pas avoir su l’identité de la victime lors de la mission. Il a exprimé des regrets devant la Commission Vérité.

« Aujourd’hui encore, je souffre profondément d’avoir servi contre mon peuple », a-t-il notamment déclaré. « Vous avez été utilisé pour tuer vos propres frères, d’inoffensifs compatriotes, c’est bien cela ? »,  a demandé l’avocat général d’un ton grave. « C’est correct », a répondu timidement Malick Jatta.

Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.