igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Moustapha Diakhaté en colère contre les autorités administratives

Société

IGFM – Moustapha Diakhaté n’a pas aimé la manière dont l’affaire de l’hippopotame de Kédougou a été gérée. Selon lui, les autorités administratives devaient trouver une autre solution que d’abattre la bête.

“À Kédougou, les autorités administratives et forestières ont pris la décision d’abattre un hippopotame, une espèce intégralement protégée. Sa mort est-elle la seule issue pour neutraliser l’animal ? Que NON !. Cette solution finale aurait pu être évitée si les services des eaux et forêts avaient utilisé un fusil-hypodermique pour endormir l’animal et le réintroduire dans les eaux du Fleuve Gambie », écrit-il sur sa page facebook.

2 Comments

  1. L’hippopotame qui tue des humains et qui est sortie du fleuve, vous voulez qu’on le laisse étendre ses dégâts?? Est ce que vous réfléchissez?
    Ces farfelus de Moustapha Diakhité et Abdoulaye Cisséé chiraient dans leurs culottes, rien qu’à voir une hippopotame à mille lieues.
    Le Sénégal est un pays de nafekh.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT