Ndindy – viol suivi de grossesse – Le charlatan drogue la jeune femme et abuse d’elle à quatre reprises | www.igfm.sn
lundi, 7 août 2017
               
Accueil / xL'OBSERVATEUR / société / Ndindy – viol suivi de grossesse – Le charlatan drogue la jeune femme et abuse d’elle à quatre reprises

Ndindy – viol suivi de grossesse – Le charlatan drogue la jeune femme et abuse d’elle à quatre reprises

Ndindy – viol suivi de grossesse – Le charlatan drogue la jeune femme et abuse d’elle à quatre reprises
cas de viols recensés au Sénégal

L’OBS – Ngom, charlatan établi à Ndindy, est dans de beaux draps. Placé sous mandat de dépôt à la Mac de Diourbel, il est poursuivi pour viol suivi de grossesse sur Nd.N. Niang, une jeune femme d’une vingtaine d’années. Mais, le charlatan risque gros, puisque d’autres filles, victimes des mêmes faits, décident de porter plainte contre lui.

Les histoires de viol se succèdent au tribunal de grande instance de Diourbel. C’est au tour du charlatan D. Ngom d’être remis entre les mains du Procureur de cette juridiction pour viol suivi de grossesse sur une jeune femme âgée d’une vingtaine d’années. Profitant de la confiance de la famille de sa victime, D. Ngom n’a pas trouvé mieux que d’abuser sexuellement, à maintes reprises, de leur fille Nd.N. Niang. Cette affaire qui secoue actuellement la commune de Ndindy, sise à environ 45 km de Diourbel, a éclaté après que la jeune femme a contracté une grossesse. La victime et son bourreau se sont connus au Foirail de cette localité par l’intermédiaire de A. Biba. Selon une source proche de la famille de la victime, après leur rencontre, un climat de confiance s’est installé entre eux. La victime, marchande de son état, a ouvert une boutique au domicile de ses parents où elle vendait quelques denrées. Et le mis en cause a fini par s’y habituer, c’était devenu même son lieu de fréquentation. Parce qu’il lui arrivait de passer toute la journée dans cette échoppe. Il était toujours en compagnie de A. Biba, le sieur qui est à l’origine de sa connaissance avec Nd.N. Niang. Mais, depuis le départ de Biba, le charlatan a commencé à changer de comportements envers la jeune femme. Et les parents de celle-ci ont commencé à avoir des doutes et ont gardé une certaine distance envers D. Ngom. Ce dernier, attiré par les déhanchements de la jeune femme, commence à murir un plan pour pouvoir passer de bons moments avec elle. Le premier jour où il aurait abusé de sa victime, il s’est rendu chez elle. Les parents de cette dernière étant absents des lieux, le charlatan ne compte pas rater cette belle occasion. C’est ensuite qu’il proposa à Nd.N. Niang une séance de cauris. Sachant qu’il a réussi à attirer sa proie, il lui donna une portion. Après avoir pris cette boisson, Nd.N. Niang a perdu connaissance. Et c’est le moment où jamais pour D. Ngom de réaliser son coup. «Il a profité de l’absence de mes parents pour abuser sexuellement de moi. Il m’a invitée à une séance de voyance. Ensuite, il m’a offert une potion que j’ai bue et sans hésiter, il m’a demandé d’entretenir des rapports sexuels avec lui», a raconté la victime devant les gendarmes-enquêteurs. Mais, le mis en cause ne compte pas se limiter à ce rapport, puisqu’il récidivera à plusieurs reprises. Nd.N. Niang poursuit : «Il a abusé de moi à quatre reprises, dont trois dans la chambre de la boutique. La dernière fois, il m’a invitée dans sa chambre. J’ai été contrainte à ne rien dire, c’est pourquoi je ne me suis pas confiée à ma mère. J’ai aussi été prise de panique.»

Ces derniers temps, les parents de la victime ayant constaté des changements sur leur fille, lui soumettent à une interrogation. Pressée de questions, la jeune femme finira par donner le nom de son bourreau. Sans attendre, sa maman dépose une plainte contre le charlatan qui sera vite interpellé. Arrêté, le mis en cause rejette en bloc les accusations portées sur lui. Il a soutenu devant les enquêteurs qu’il n’est pas l’auteur de la grossesse. Finalement, il a été présenté, hier lundi, au Procureur près le tribunal de grande instance de Diourbel et placé le même jour sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel.

Selon une source proche de cette affaire, Nd.N. Niang n’est pas la seule victime du charlatan D. Ngom. Deux autres filles auraient été abusées sexuellement par le mis en cause. Ces dernières décident, à leur tour, de porter plainte contre le sieur Ngom.

JULES SOULEYMANE NDIAYE

Un commentaire

  1. bb fall masseuje 77 1 81 19 99

    Je propose des massages paradisiaques pour une halte détente délicieuse frissons intense dans un endroit discret et propre ou nous fusionneront dans l’intimité délicatesse l’ambiance et la discrétion
    MASSAGE RELAXANT , DOUX ,TONIFIANT t, SPORTIF ,4 MAINS ,SAVONNAGE , CAJOLIN
    SOINS DU CORPS ( épilation, pédicure , manucure )
    Appelez au 77 181 19 99 / 77 561 71 83 rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrryyyyyyuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.