Nécrologie : Zacharie, chef de la «dynastie» des Noah, s’est éteint dans son Cameroun natal | www.igfm.sn
jeudi, 30 mars 2017
Accueil / ARTICLES / Actualité / Nécrologie : Zacharie, chef de la «dynastie» des Noah, s’est éteint dans son Cameroun natal

Nécrologie : Zacharie, chef de la «dynastie» des Noah, s’est éteint dans son Cameroun natal

Nécrologie : Zacharie, chef de la «dynastie» des Noah, s’est éteint dans son Cameroun natal
Zacharie, chef de la «dynastie» des Noah, s'est éteint dans son Cameroun natal

iGFM – (Dakar) – Il était le patriarche d’une famille de géants du sport. L’ancien footballeur camerounais Zacharie Noah, père du plus grand tennisman français de l’ère moderne, Yannick, et grand-père du basketteur international Joakim, joueur de NBA, s’est éteint ce dimanche 8 janvier 2017 dans sa ville natale de Yaoundé. Il avait gagné la Coupe de France en 1961 avec Sedan.

Depuis quelques années, il luttait contre une longue maladie. « Ce dimanche matin à Yaoundé, Zacharie Noah nous a quittés, paisiblement dans son sommeil. Il est parti entouré de toute sa famille », a-t-on appris en ce 8 janvier 2017 via le compte Twitter de Yannick Noah, actuellement à la tête des équipes de France masculine et féminine de tennis.

Zacharie Noah était entré dans l’imaginaire collectif français en 1983. Fou de joie après la victoire de son fils en finale du tournoi de Roland-Garros, il s’était alors joué des services de sécurité pour rejoindre le court et tomber dans les bras de Yannick, fruit de son union avec l’institutrice Marie-Claire Noah, disparue en 2012.

Une carrière de footballeur courte mais intense

Mais Zacharie Noah, né le 2 février 1937 dans un Cameroun alors sous domination française, n’était pas simplement le père du dernier Français à avoir raflé un Grand Chelem de tennis. Fils d’un ancien tirailleur employé dans une plantation de cacaoyers, il part en France à 11 ans pour se consacrer au football. Il évolue d’abord au Stade saint-germanois – l’ancêtre du PSG -, puis à l’UA Sedan-Torcy, club de première division.

Il effectue le plus gros de sa carrière dans ce club phare de l’époque, et c’est à Sedan que naît en 1960 Yannick, dans le sillage de ses sœurs Isabelle et Nathalie. Défenseur sur le terrain, Zacharie rafle la Coupe de France l’année suivante, en 1961. Mais gravement blessé en 1963, il est contraint d’arrêter le football à seulement 26 ans, avec ce seul trophée dans sa besace.

Igfm avec Rfi

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

}