igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

« Nous sommes à la recherche de 4.684 milliards dont 1.834 FCFA du secteur privé »

Actualité/Vidéo

IGFM-Pour le financement de la 2e phase du Plan Sénégal émergent (Pse), le Sénégal est à la recherche de  4.684 milliards dont 1.834 FCFA du secteur privé. Ce qui est attendu des PTF (partenaires techniques financiers) comme appui financier s’élève à 2 850 milliards de FCFA, soit 5 milliards de dollars des Etats Unis, ajoute le ministre.

A l’entame de son discours à la réunion du Groupe consultatif de Paris, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, a salué la coopération privilégiée que le Sénégal entretient avec la Communauté des Partenaires techniques et financiers. “Je voudrais, à ce titre, vous témoigner de notre reconnaissance pour le dynamisme et la grande qualité de cet accompagnement en faveur du Plan Sénégal Emergent, au grand bénéfice du peuple sénégalais”, dit-il, ajoutant que “si le PSE a vu le jour c’est grâce à la Vision éclairée de Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République, et s’il est célébré aujourd’hui, c’est grâce à sa volonté politique soutenue”.

Il a informé que le coût global du Plan d’Actions Prioritaires était arrêté à 9.685,6 milliards FCFA, soit 16,8 milliards de dollars US. Le financement attendu des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) était évalué à 1 853 milliards de FCFA, soit 3,2 milliards de dollars US.

Au soir du 24 février 2014, ajoute-t-il, la communauté des partenaires techniques et financiers avait exprimé sa grande confiance en notre pays, en annonçant qu’elle allait mettre à la disposition du Sénégal 3.729 milliards de FCFA, soit 6,5 milliards de dollars US couvrant à 201% le gap de financement du volet public du PAP.

A l’heure du bilan de la mobilisation effective de ce montant sur une période de 5 ans, votre engagement a été bien au-delà de nos attentes avec un financement total de 6.606 milliards de FCFA réparties en 173 conventions signées, soit un taux de concrétisation des engagements financiers de 177%. Ces chiffres éloquents traduisent la grande célérité avec laquelle ces financements ont été mobilisés”, déclare le ministre s’adressant aux partenaires financiers.

Il les a également informé que le coût global du Plan d’Actions Prioritaires 2019-2023 est estimé à 14.098 milliards de FCFA, soit 24,5 milliards dollars US. “Le financement acquis, d’un montant de 9.414 milliards, provient de l’État pour 4.248 milliards et 5.166 milliards pour les PTF (partenaires techniques financiers). Le gap à rechercher est de 4.684 milliards dont 1.834 FCFA du secteur privé. Aussi, ce qui est attendu des PTF (partenaires techniques financiers- comme appui financier des PTF s’élève à 2 850 milliards de FCFA, soit 5 milliards de dollars des Etats Unis”, informe le ministre.

4 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT