igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Paix en Casamance : Le MFDC prêt  à déposer les armes

Actualité

 

iGFM – (Dakar) Après plus de trois décennies de «guerre», le mouvement indépendantiste de la Casamance a décidé, depuis ce week-end, de déposer les armes pour une paix définitive et durable en Casamance. Le mouvement séparatiste a même sollicité le Groupe de réflexion pour la Paix en Casamance que dirige le ministre d’Etat Robert Sagna afin qu’il puisse l’aider à rendre ses armes.

«Le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance est prêt à déposer définitivement les armes pour une paix définitive et durable en Casamance. Le MFDC a sollicité le GRPC pour la réalisation de leur vœu». Cette révélation a été faite ce dimanche soir, à Youtou, dans la commune de Santhiaba-Manjack, situé dans le département d’Oussouye, à quelques encablures de Kassolole (une base rebelle contrôlée par le chef de guerre du maquis, César Atoute Badiate) par le président du GRPC, Robert Sagna. C’était lors d’un forum populaire qui a été marqué par la présence des chefs religieux et coutumiers de Youtou, des femmes du bois sacré, du maire de Santhiaba-Manjack, du Curé de la paroisse de Youtou et des populations venues des villages frontaliers avec la Guinée-Bissau. Mieux, «les responsables du Mouvement des forces démocratiques de Casamance ont aussi demandé au GRPC de les aider à s’organiser pour le dépôt de leurs armes pour des négociations franches et sincères afin la Casamance retrouve cette paix définitive tant voulue et souhaitée par tous», a ajouté Robert Sagna. Le président du GRPC a précisé par ailleurs que: «ce sont les populations qui nous ont invitées à ce forum. Mais avant de venir ici, nous avons été appelés à une rencontre en Guinée-Bissau par le MFDC qui nous a déclaré sa volonté d’aller à la paix, à la cessation des hostilités et au dépôt des armes. Ils ont demandé au GRPC de les aider à pouvoir s’organiser pour aller à des négociations sérieuses, à un cesser le feu pour aller à la paix. C’est donc en Guinée-Bissau que ça s’est passé dans un village qui s’appelle Athinthia. Nous y avons été deux fois pour les rencontrer. C’est cela qui a motivé aujourd’hui notre choix pour venir parler avec les populations du sud de la Casamance. Nous l’avions déjà envisagé, dans nos programmes, et ça été renforcé par cette nouvelle situation de l’initiative que le MFDC a prise», a dévoilé Robert Sagna qui a fait croire à ses populations que le Président de la République Macky Sall a été informé de cet état de fait et qu’il a pris la décision de renforcer l’engagement du gouvernement pour pouvoir aller rapidement vers cette paix. «J’ai vu le Chef de l’Etat Macky Sall, il y a deux jours. Il a même beaucoup insisté pour que les efforts consentis se poursuivent pour qu’on aille à la paix en Casamance. Il est temps que la paix s’installe en Casamance pour que nous puissions engager son développement économique et social», dixit Robert Sagna. Convaincu que les combattants du mouvement séparatiste leur engagement vis-à-vis de l’Etat, «ce que j’ai noté, c’est l’engagement des uns et des autres pour aller véritablement vers la paix. Cela est très encouragent et nous allons poursuivre ce processus», a conclu M. Sagna. Les populations ont saisi l’occasion, lors de ce forum, pour demander à l’Etat de les aider à la réalisation de routes dans leurs villages, à la construction de case de santé, de forages, d’adduction d’eau et notamment des pistes de production.

                                                                                                       

IGFM 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT