Péripneumonie # La maladie décime le bétail à Koungheul | Igfm.sn : infos Senegalaises Dans le Web!
vendredi, 1 juillet 2016
Accueil / ARTICLES / Actualité / Péripneumonie # La maladie décime le bétail à Koungheul

Péripneumonie # La maladie décime le bétail à Koungheul

Péripneumonie # La maladie décime le bétail à Koungheul
Péripneumonie

iGFM – (Koungheul) La péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) est une des maladies qui hantent le sommeil des éleveurs à Koungheul. Après plus de 30 ans d’absence, cette maladie bactérienne affectant les poumons des bœufs, des bisons, des zébus et des yacks a fait son apparition en septembre 2015, provoquant chez les animaux atteints, des pneumonies et une inflammation des enveloppes des poumons. Elle a tué presque une dizaine de vaches et de bœufs d’une ferme située à une cinquantaine de kilomètres de Koungheul ville. Pour en savoir un plus, un reporter de igfm s’est rendu dans la localité.

34 ans après, la péripneumonie contagieuse bovine refait surface

Absente du Sénégal depuis 1978, la PPCB est réapparue en novembre 2012 précisément à Lounthy, communauté rurale de Bala, département de Goudiry, dans la région de Tambacounda. Quelque 180 bovins avaient été atteints et 55 déclaré morts. La mise en œuvre des mesures conservatoires (isolement des bêtes malades, mise en quarantaine, enfouissement des cadavres, sensibilisation des éleveurs) et la campagne de vaccination d’urgence avait permis de contrôler la maladie. Sur fonds propres, 140.000 bovins avaient été vaccinés sur un effectif de 170 000 têtes. Ainsi, jusqu’en février 2015, aucun nouveau cas n’avait été signalé dans la zone.

Cette longue période d’absence de la maladie avait conduit notre pays à arrêter la vaccination en octobre 2005 après quatre décennies de campagne de vaccination de masse contre la peste et la péripneumonie contagieuse bovine. Durant ce temps, l’accent était été mis sur la surveillance clinico-sérologique chez des troupeaux de bovins identifiés au niveau des sites stratégiques et notamment des abattoirs et aires d’abattage où les lésions de la maladie sont caractéristiques.

Les mécanismes mis en place pour freiner la maladie

Pour contrôler cette maladie qui a fait sa réapparition en 2012 au Sénégal, des programmes régionaux de lutte sont depuis en cours d’élaboration au niveau de la Commission de l’UEMOA. En 2009, le Sénégal avait soumis à l’OIE, un dossier pour l’obtention du statut de pays indemne de PPCB. La qualité du dossier avait été appréciée mais, l’identification de toute la population bovine pour assurer la traçabilité des animaux était une contrainte majeure.

Depuis lors, le Sénégal poursuit la surveillance de la maladie dans le cadre du système national de surveillance épidémiologique mis en place. C’est dans cette optique que le Sénégal a déjà signé avec la Mauritanie, un protocole d’accord zoo sanitaire qui prévoit entre autres, les échanges d’informations, la lutte coordonnée contre les maladies animales transfrontalières. Au moment où la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a déjà commandité une étude relative à l’élaboration de programmes régionaux de lutte coordonnée contre la PPCB.

L’apport de la FAO dans la lutte contre la maladie

 Face aux enjeux et aux défis que représente la péripneumonie contagieuse bovine en Afrique, cette plate forme d’échanges permettra d’identifier une stratégie régionale assortie d’un plan d’actions de lutte contre cette maladie. En janvier 2013, grâce à la FAO, plus de 200 mille bovins ont été vaccinés, soit 60% du bétail. Mais face à la mobilité du bétail qui rend difficile le contrôle et la surveillance, ces pays ont jugé nécessaire de mettre en place une stratégie sous régionale et harmoniser les interventions en vue de faire face à cette maladie.

C’est ainsi que ces pays ont dégagé les perspectives de la mise en place d’une future stratégie commune de prévention et de lutte contre la péripneumonie contagieuse bovine. Une maladie qui a fait sa réapparition dans la sous-région, plus particulièrement au Sénégal et en Gambie, après plus d’une trentaine d’année d’absence. C’était en marge d’une réunion transfrontalière sur la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) tenue à Dakar.

Le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie, le Mali et la Guinée ont décidé, de réfléchir sur la mise en place d’une stratégie pour mieux faire face à cette maladie.

Si la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) a disparu de certaines régions, elle Continue d’exister en Afrique tropicale où elle reste l’une des maladies les Plus préoccupantes. Par son caractère insidieux, par les dégâts économiques Importants qu’elle occasionne, elle constitue un obstacle certain au développement

Qu’est ce que la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) ?

La pleuropneumonie contagieuse bovine, ou péripneumonie contagieuse bovine (PPCB), est une grave maladie bactérienne affectant les poumons des bœufs, des bisons, des zébus et des yacks. Elle est causée par la bactérie Mycoplasma  mycoides et provoque chez les animaux atteints des pneumonies et une inflammation des enveloppes des poumons. La période d’incubation est de 20 à 123 jours.

Cette maladie a été particulièrement répandue aux États-Unis en 1879, où elle a atteint des troupeaux dans plusieurs états. L’épizootie a été si grave qu’elle a conduit à un embargo du gouvernement britannique, qui a interdit l’exportation du bétail américain vers la Grande-Bretagne et le Canada. Cet embargo a incité les États-Unis à créer le Bureau of Animal Industry (en), mis en place en 1884 pour éradiquer la maladie. Ce résultat a été atteint. En Australie où cette maladie a été éradiquée en 1973.

La place de l’élevage dans le développement au Sénégal !

L’élevage constitue une activité socioéconomique importante dans notre pays. Au plan régional, il contribue à la formation d’au moins 30% de la masse monétaire et représente un puissant facteur d’intégration. La promotion de ce secteur constitue une priorité et exige le contrôle des maladies animales transfrontalières comme la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) qui affecte la productivité du cheptel. Elle est inscrite sur la liste des maladies de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Sur le plan clinique, elle est caractérisée par des symptômes généraux, respiratoires et les arthrites chez les veaux.

Tapa TOUNKARA envoyé spécial à Koungheul

2 commentaires

  1. Nous vendons un produit venant d’Allemagne, très efficace contre l’éjaculation précoce appelé VIGA SPRAY (+221 70 325 08 41 ou +221 76 871 36 51). Ce produit allonge sensiblement la durée du rapport et est sans effets secondaires, Vous pouvez l’utiliser 15mn avant le rapport. La livraison est gratuite. Il y’a possibilité d’envoi de colis pour ceux qui sont dans les régions ou a l’étranger dans la discrétion totale et rapidement. Appelez vite au +221 70 325 08 41 ou +221 76 871 36 51 efficacité garantie et livraison gratuite.

  2. MAIN DU BONHEUR Le froid est là!!!
    y’a pas plus agréable pour un bon massage sensuel ou sénégalais avec toute l’arsenal de (thiourayes)
    envi de passer de bon moment inoubliable?
    venez nous voir.
    nous sommes seules dans notre villa de grande standing, nous vous faisons voyagés au paradis du bien-être secret du massage.
    N.B: SATISFACTION ASSURÉE!!!
    NOUS COMBLERONS VOS ENVIES LES PLUS FOLLES.
    faites le 77 352 79 13 / 70 820 94 90 ou 76 739 37 29
    KHANA NéKHE!!!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.