igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Présidentielle 2019 : Ces femmes embarquées par leurs maris

Présidentielle de 2019/Société

iGFM- Voter, soutenir tel candidat au détriment de l’autre… un dilemme pour les femmes des zones rurales. Mais très souvent, les époux leur facilitent l’option, en imposant un choix ou en l’influençant. Au lendemain de la présidentielle tenue le 24 février dernier, un petit tour du Sénégal nous édifie sur la situation.

«J’ai soutenu Idrissa Seck. Mon mari me l’avait demandé», donne pour toute réponse Mame Diarra, koldoise, en train de rincer sa vaisselle, sa fille sur le dos. Dans un rire, elle me fait remarquer qu’elle n’a pas eu à cogiter longtemps. La consigne de vote dans son couple était donnée depuis bien avant la campagne électorale.

Aïssatou (de Podor), elle, aurait aimé voter pour Macky Sall. Elle est toucouleur. Mais son homme lui a bien signifié que si «elle ne vote pas Madické Niang, il ne le lui pardonnerait pas.»

Assise à laver le linge, Mariama (de Mpal) a voté Ousmane Sonko. Mais elle fait croire à son mari qu’elle «voterait encore Macky Sall s’il se représentait en 2024.» Elle en rit encore.

Machos ? Mais non… simplement «logiques»

Modou, lui, a joué sur les sentiments : «J’ai demandé à ma femme de voter Sonko, si elle m’aimait vraiment. Je savais qu’elle voulait choisir Idy.» Mais, «quoi de plus normal pour une femme que de soutenir le choix de son homme ?» se questionne-t-il.

Pour Amadou, saint-louisien, ça coule de source qu’une femme soutienne le même candidat que son mari. D’ailleurs, «il ne s’agit pas que de ma femme ! J’ai même influencé le vote de mon père, celui de ma mère… et même quand je prenais le bus, j’essayais de sonder les passagers», admet-il.

Monia Inakanyambo

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Présidentielle de 2019

Aller vers HAUT