igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Prison de Rebeuss : Agnès s’en va, sous les vivats des agents et des détenus

Société

IGFM – Après trois ans de bons et loyaux services à la tête de la Maison d’arrêt de Rebeuss (Mar), la Directrice de «100 m2», du nom de la prison la plus importante du Sénégal a officiellement quitté ce poste ce mardi 2 juillet 2019. Agnès Ndiogoye a été remplacée par l’inspecteur Cheikh Ahmed Tidiane Dia. Elle part à Kaolack pour diriger l’inspection régionale de l’administration pénitentiaire (Irap) qui coiffe les prisons de Kaolack, Kaffrine, Nioro et Koutal.

Les agents de la maison de Rebeuss ont tenu à organiser un pot de départ à son honneur et les détenus à faire un geste à son endroit pour la remercier pour tout ce qu’elle a fait pour eux.

Lors de cette cérémonie improvisée, une vingtaine d’agents ont pris la parole pour dire tout le bien qu’ils pensent de leur désormais ex-patronne.

Les témoignages sont unanimes. Même si nombreux ont évoqué sa rigueur et sa propension à sanctionner les fautifs, tout le monde à reconnu son professionnalisme, son humanisme et la justesse de toutes les décisions qu’elles a prises depuis qu’elle est à la tête de cette prison.

L’on se plait à lister ses nombreuses réalisations. Notamment, une cuisine moderne, de nouvelles toilettes pour les détenus, la réhabilitation de beaucoup de chambres et la construction de nouvelles pour de meilleures conditions de détention. L’édification de nouveaux parloirs qui respectent plus les droits des détenus et qui répondent aux normes internationales, une meilleure prise en charge alimentaire et sanitaire des détenus, l’installation de caméras de surveillance pour plus de sécurité, entre autres, sont autant de d’actions à mettre sous son actif.

Dans un discours franc, Agnès a tenu à rassurer ses collègues, amis et parents que tout ce qu’elle a fait dans le cadre de son travail répond aux exigences de son métier, aux lois et règlements en vigueur. Tous ses succès, ajoute-t-elle, elle les doit à ses agents sans qui elle n’aurait pu rien réaliser. Elle leur a assuré de son ouverture et de son soutien permanent. «Vous avons mon numéro, mon téléphone n’est jamais éteint. Appelez-moi quand vous voulez et si vous passez à Kaolack, venez me voir», dit-elle. Elle a souhaité la bienvenue au nouveau Directeur son camarade de promotion à l’école de police et de la formation permanente et a témoigné de son professionnel, de sa rigueur et de son aptitude à aller plus loin dans les réalisations qu’elle a entamées.

Les agents et les détenus ont tenu avant qu’elle ne quitte à lui donner des cadeaux, histoire de lui dire «Merci» pour tout ce qu’elle a fait pour eux.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT